Retirer Histoire Générale du Sénégal avant qu'elle ne le brûle

0 a signé. Allez jusqu'à 5 000 !


Nous avons l'honneur de porter à votre connaissance les faits suivants.
Le 20 juillet 2019, le comité de pilotage de l'Histoire Générale du Sénégal ayant son siège à Mermoz Pyrotechnie (Dakar), coordonné par le Pr. Iba Der THIAM a publié un ensemble de volumes consacrés selon eux à l'histoire générale du Sénégal.
Dans le tome 3 : Volume 1/A (1817-1914), ils ont écrit :
• page 186 : « El Hadji Abdoulaye Niasse de Kaolack appartenait à l'école d'El Hadji Malick Sy » ;
• page 225 : « pendant le 2ème séjour d'El Hadji Abdoulaye NIASSE dans la colonie anglaise de Banjul, il conçut le projet de se rendre au Maroc pour effectuer un pèlerinage sur le tombeau de Cheikh Ahmed Tidiane Chérif (RTA), mais aussi s'acquitter d'une mission que lui avait confiée son frère et ami El Hadji Malick Sy »
• page 225 : « El Hadji Abdoulaye NIASSE était accompagné de son fils aîné Mouhamadou Mamour NIASSE plus connu sous le nom de Khalifa NIASSE » ;
• page 227 « El H. Abdoulaye NIASSE fut le père de Baye NIASSE ».
En écrivant de manière aussi légère et en dehors de toute rigueur scientifique sur une figure religieuse de la trempe d'El Hadji Abdoulaye NIASSE (RTA), le comité de pilotage de l'Histoire Générale du Sénégal a diffusé de fausses nouvelles.
De plus, en vertu des articles 233, 233 bis, 248, 258, 259, 261, 262 et 263 du code pénal sénégalais, ces faits sont constitutifs de délits d'outrage à un ministère public, provocation d'actes d'intolérance entre des personnes de religions ou de sectes différentes, injures, diffamations et diffusion de fausses nouvelles dirigées contre la mémoire d'un mort.