Pour la réouverture des Conservatoires et lieux d'enseignement artistique.

0 a signé. Prochain objectif : 25 000 !


Cette période de pandémie, particulièrement difficile pour tous, nous amène à réfléchir à la place de l’éducation culturelle et de l’enseignement artistique dans notre société actuelle et future.

Il est temps pour nous de rappeler leur caractère essentiel dans le développement des enfants et dans la construction d’une société apaisée.

Concrètement, depuis le mois de Mars 2020, les conservatoires, les écoles de musique de danse et de théâtre, les associations à but culturel, les centres culturels et autres lieux d’enseignement artistique n’ont pas pu ouvrir leurs portes pour la très grande majorité de leurs élèves. Or, ces lieux sont essentiels et les enfants en ont besoin.

Rappelons que les protocoles sanitaires y sont respectés de manière scrupuleuse. La taille des groupes y a été adaptée et les volumes horaires réduits. Alors que les écoles, collèges et lycées ont pu accueillir leurs élèves, les établissements d'Education Artistique, eux, n'ont pu le faire. Ils ont tenté de proposer, quand cela était possible, des solutions alternatives de cours à distance en visioconférence dont les limites ont été largement atteintes et leur inefficacité à  terme reconnue par toutes et tous, élèves comme professeurs. Aujourd'hui, la grande majorité des élèves, privés de relations directes avec leur professeur, ont vu leur apprentissage stagner ou régresser.

Ainsi, avoir refusé leur ouverture relègue l'enseignement artistique au rang d'activité non essentielle. Ceci ne correspond ni à  l'importance et la place primordiale de la culture dans notre société diffusée sur tout le territoire par les écoles d'enseignement artistique, ni à la qualité de la formation dispensée. Cela ne respecte pas non plus l'implication des enfants dans leurs apprentissages artistiques et l'engagement de leurs professeurs.

Ces établissements transmettent un enseignement et un savoir au même titre que ceux de l'Education Nationale. Ils sont essentiels à la conservation et à l'enrichissement de notre patrimoine culturel.

Il est temps pour notre pays de réaffirmer son attachement à  l'éducation culturelle et artistique en vertu de l'article 27 de la Déclaration Universelle des droits de l'homme: toute personne a le droit de prendre part librement à la vie culturelle de la communauté, de jouir des arts et de participer au progrès scientifique et aux bienfaits qui en résultent.