La justice de mon pays m'a tué.

0 a signé. Allez jusqu'à 500 !


Bonjour monsieur le président et à toutes les personnes qui me liront , je suis Thierry , 55 ans , je vais bientôt mourir , j'ai un cancer , ablation du palais , mâchoire , sinus , os orbital , cancer provoqué par les poussières du bois et surtout les traitements autoclaves dont sont imprégnés les planches.Aujourd’hui je suis déclaré invalide total et définitif alors que j'étais chef d'entreprise , indemnités 840,00€ mensuel . Les traitements de chimiothérapie et radiothérapie m'ont détruit a jamais , j'ai le visage brûlé , ridé , boursouflé , mes dents ont explosé , je suis isolé car je ne peux avoir un langage compréhensible , je ne peux plus appeler au téléphone , je suis inaudible , je ne sors plus car je redoute les regards des autres surtout celui des enfants . De plus j'ai été victime de deux infarctus dont un en sortie de la salle d’opération . mais voilà ce n'est pas du cancer ou de mon cœur que je vais mourir , mais d'une grève de la faim que je viens d'entamer car je n'arrive pas à monter sur le tabouret pour me pendre , la dernière j'ai tenu 45 jours et monsieur le président je vous remercie de vous êtes intéressé à moi en demandant au conseil départemental de me venir en aide , le département à mis à ma disposition une assistante sociale et un infirmier psychologue , c'est très gentil de votre part mais c'est une rustine qui ne m'a pas vraiment aidé. Remerciez également les personnes de votre QG de campagne qui m'ont appelé afin de me soulager et essayé de m'empêcher de me passer la corde au cou lors de l'élection . Je vous ai approché lorsque vous avez visité les installations de l'usine de pneus à  Avallon , j'avais en main un dossier que personne n'a voulu prendre , oui j'ai une sale gueule maintenant alors j'ai peut être fait peur à votre entourage et aux services de sécurité . Si vous saviez pourtant quel courage il m'a fallu pour sortir de ma tanière et de me faire voir .

Monsieur le président et chers lecteurs je vais tenter d'être le plus bref possible mais expliquer 30 ans de vie et 30 ans de souffrance , d'injustice , moi ce citoyen qui pleure à chaque marseillaise malgré ce que m'a fait la justice de ce pays , justice qui n'admettra jamais ses erreurs , justice qui protège les grands et élimine les petits d'un revers de main même les braves et les courageux , ceux qui donneront leurs vies pour sauver la patrie .

Je viens d'une famille simple où je ne me sentais pas à ma place , j'ai peu d'étude , sorti de 5eme pour faire des études d'horticulture , je suis totalement autodidacte , à 16 je quitte mes parents et je prends un appartement , je travaille dans différentes entreprises en attente de ma majorité , à 18 ans j'ai l'opportunité d'intégrer la régie autonome des transports parisiens comme chef surveillant receveur , je fais connaissance de ma compagne au sain de l'entreprise , un soir en rentrant de son travail à 1h30 elle est victime d'une tentative de viol , elle réussi à échapper à son agresseur , j'ai cherché par recoupement celui-ci et au bout de quatre mois je l'ai interpellé en flagrant délit de tentative de viol suite à une très longue filature , je l'ai remis au force de l'ordre , il était recherché et a été reconnu coupable de sept viols .  Suite à cette interpellation et d'autres  effectuées au sain du métro ou sur la voie publique , ( cambriolage , agression etc...) ma direction m'a proposé de rejoindre la surveillance générale , les quelques années passées au sain de cette brigade ont été pour moi une révélation , j'étais utile , j'apportais secours aux personnes en détresse, j'ai été blessé , j'ai subi mais quelle satisfaction quand mon travail était bien fait . Mais voilà , le service était performant , peut être trop , les affaires tombaient et la politique de l'époque c'était prévention et non répression des délinquants , fini les jeans baskets ( c'était notre surnom ) , tous le monde en uniforme , j'ai refusé c'était pas ma mission , après 12 ans de bons et loyaux services j'ai quitté la fonction et crée une entreprise d'espaces verts , ensuite une de nettoyage industriel et de une autre dans le domaine du bâtiment , pour ceux qui me lisent et qui vagabondent vers le forum des halles vous pourrez voir une partie de mon travail au niveau des boutiques , gardes corps vitrés et main courante alu brossé . Toutes les entreprises marchaient à merveille , je créais même une serrurerie avec le chef d'atelier de l'entreprise d'un ami qui faisait faillite , j'ai tout fait pour sauver les emplois , j'ai beaucoup fait pour mes salariés , plusieurs sont actuellement également chefs d'entreprise. Un jour j'ai eu l'information qu'une entreprise de menuiserie déposait le bilan , j'ai fait la meilleure proposition de reprise au tribunal mais une sale impression m'a envahi ce jour par l'attitude du juge et de la partie adverse qui souhaitait obtenir l'entité , j’accède donc aux locaux pour commencer l'activité , rien était normal , cette entreprise n'aurais pas dû faire faillite et en cherchant un peu j'ai trouvé que celle-ci pataugeait dans les marchés publiques d'ile de France , moi bon citoyen j'informe le TGI , voilà mon erreur , deux tentatives d'assassinat , une par empoisonnement élaboré par une de mes associés , personne qui m'avait informé de la vente de cette entreprise et l'autre par arme à feu où j'ai réussi à m'enfuir en voiture . Vous vous demandez pour mes plaintes , rien , personnes mis en examen , un magistrat que je ne comprenait pas , j’enquête , je cherche , le magistrat ne faisant rien , toutes les portes se ferment , juridiction commerciale , chambre des métiers , chambre de commerce , liquidateurs judiciaires , tous sont muets , je découvre même que l'ancien patron de cette menuiserie faisait parti à titre honoraire d'une de ces instances , tous ils étaient liés , se couvraient mutuellement , je sentais que je mettais les pieds dans quelque chose de grave  . Un fait important arrive dans les médias , le tueur de l'est parisien ,  , étant au quotidien au TGI pour mon affaire car les biens de l'entreprise disparaissaient , je m'introduis dans le bureau du substitut et l'informe de l'interpellation effectué par mes soins au milieu des années 80 , l'affaire de viol , celui-ci me sort de son bureau et me dit de rien vouloir savoir , à ce moment j'ai compris que quelque chose n'était pas normal , je gênais cette juridiction , j'ai donc contacté directement le quai des orfèvres , l'inspecteur M... que je salue il à vraiment cru qu'il tenait le tueur de l'est parisien à la lecture de mon rapport de l'époque que je lui avait fait transmettre par mes anciens chefs de service ,  c'était le même mode opératoire que Guy Georges , nous nous sommes beaucoup entretenu afin de lui expliqué comment j'ai traqué mon violeur , peut être que les quelques infos fournies ont permis de se faire une idée plus précise .Mon affaire n'avançait pas et je m'aperçois pendant plusieurs mois je suis sous surveillance , j'ai un sous marin devant chez moi , mes téléphones sont sur écoute . J'ai pris très peur , j'ai mis le nez dans bien plus gros que moi , même le CSM à qui j'ai écris pour dénoncé le magistrat ne répond pas . J'ai pris la fuite , c'est un comble , pour sauver ma vie car dans ses moments là un 6eme sens apparaît croyez moi . J'ai tout abandonné , enfin maison , locaux et voitures , les entreprises j'en avais plus car lorsque j'étais dans le coma suite à la tentative d'empoisonnement , j'aurais signé les cessions de parts de l'ensemble de mes entreprises , c'est très fort quand même , les dates des PV étaient les mêmes que mon coma en réanimation , aujourd’hui je ne sais même pas ce que c'est devenu et je veux rien savoir , je veux pas replongé dans cette angoisse permanente , en tout cas toute les personnes qui je cite ont eu une vie tranquille , mon agresseur vit au soleil et à même une jolie entreprise rentable , à mon avis connaissant le passé de cette personne car j'ai enquêté du côté de l’Italie , il y aura un jour la découverte de quelques cadavres . Pour le magistrat également cela c'est bien passé , punition , avancement ??? muté dans les îles et au service de l'état dans des pays étrangers . Je suis resté caché 10 années , sans couverture sociale , sans compte en banque , sans retraite , les faits se sont déroulés fin 96 début 97 , j'ai tenté de réapparaître en 2007 après le procès des marchés d’île de France.

Monsieur le président , je suis désolé de vous dire que mes ennuis ne sont pas terminés , 2007 , je reviens prudemment afin de pas trop me faire remarquer , je créais une entreprise sous un prête nom , elle fonctionne très bien , en 2009 je reprends la direction de celle-ci , comme prévu lors d'une constitution de société toutes les administrations interviennent sauf une qui m'oublie , RSI , c'était la principale pour moi car j'avais besoin de soins , 10 années sans c'était urgent quand même . J'ai écrit , téléphoné , je me suis déplacé et cela pendant 43 mois avant enfin d’être affilié . trop tard , cancer . Comme je ne veux pas réécrire toute l'histoire je fais un copié collé de la lettre envoyé au directeur RSI . 

____________________________________________________________________

M. C.........; Thierry

N° 162...............................                                A monsieur S..... S.......

                                                                        Caisse nationale RSI

                                                                   264 avenue du Président WILSON

                                                                 93457 LA PLAINE SAINT DENIS cedex

 

Lettre avec accusé de réception.                                        Le 30 mars 2017

        Monsieur S......... , voilà je suis arrivé au terme de ma vie , j’ai décidé de mettre fin à mes jours vivant une réelle injustice , vous vous souvenez  certainement de moi , je vous ai déjà écrit voici déjà 3 années en vous demandant quelle valeur avait ma vie à vos yeux , un , dix , cent , mille , dix mille , cent mille ou un million d’euros . Certes vous avez répondu en me mettant en contact avec madame G......... , médecin conseil régional et directeur de santé , qui est une personne admirable , une femme de cœur , m’aidant avec les moyens qu’elle avait à sa disposition . Mais voilà c’était une rustine et non une compensation à ce que RSI m’a fait subir et subir et bien un faible mot , torture est le mot bien plus adapté , donc je vous rappelle les faits sans m’étendre pour ne pas trop vous déranger .

        En 2009 je deviens gérant de l’entreprise P............ , logiquement , l’affiliation au régime RSI est automatique , les premiers mois passent , je n’avais pas trop à m’en soucier car ma carte vitale fonctionne ( j’étais salarié avant  ) mais étant sous protocole médicamenteux suite à un infarctus  , je me suis vite inquiété et j’ai écris à l’agence de LEVALLOIS PERRET pour réclamer mon affiliation , sans réponse , j’ai établi par la suite plusieurs  courriers , sans réponse , je me suis déplacé , accueil détestable , considéré comme inexistant , un être sans valeur , pas de réponse , juste un conseil , il faut écrire , énorme , j’abandonne , c’est mon expert comptable de l’époque qui se déplace , là et passez moi l’expression mais il n’y a pas  d’autres termes , poliment j’écrirais c’est fait envoyé sur les roses mais des mots plus crus conviendraient bien mieux au point d’ailleurs qu’elle me déclara que dorénavant elle ne s’occupait plus des dossiers RSI de ses clients y passant trop de temps à répondre aux multiples contestations , erreurs et j’en passe . Monsieur S...... , au total 15 démarches vers l’agence de LEVALLOIS PERRET ( courriers , déplacements ) , vous en avez copie , je vous les ai expédié avec mon premier courrier , d’ailleurs monsieur S....... en prenant note de mes innombrables démarches , avez-vous pris des sanctions contre le personnel de l’agence de LEVALLOIS PERRET ? inutile de me répondre je connais la réponse .

   Pendant ce temps que se passe t-il pour moi et bien carte vitale HS et vous oubliez je suis sous surveillance et traitement pour mon cœur , donc impossible de faire mes contrôles et tests d’effort tous les six mois , plus de traitement protocolaire pour ma maladie cardiaque , plus aucune visite chez le médecin , mes dents me travaillaient de temps en temps , pas de RDV chez le dentiste .  Une situation invraisemblable dans un pays qui prône les valeurs de la sécurité sociale . Miracle , je suis enfin affilé au RSI , mais voilà 43 mois d’attente .

  Comment j’apprends que je suis affilié , simplement , je reçois la facture , 80.000,00€ , oups !!! chiffrage complètement fou , c’est ce que j’ai eu en revenu durant les trois années précédentes à attendre mon affiliation soit 100% de ceux-ci , bien évidemment je conteste , malheureusement une fois ma carte vitale active je reprends le chemin de la médecine car j’étais affaibli pensant que c’était occasionné par mon travail que je pratiquais avec passion , acharnement pour réussir à me constituer une bonne retraite , j’apprends que ce ne sont pas mes dents qui me taquinent mais quelque chose de plus sérieux , examens fait , catastrophe , cancer du sinus ( certainement dû en plus par mon travail , donc une maladie professionnelle car je travaille le bois et je respirais de la poussière ) mais mon sinus seul , non , cancer étendu au palais , mâchoires , os du crane , tumeur de 8cm sur 4 cm , oui monsieur c’est la taille réelle de ce que l’on m’a trouvé , monsieur S........ , je me rappellerai toujours du visage blanc du médecin qui m’a passé l’IRM lorsqu’il m’annonça ce qu’il avait vu à l’imagerie , c’était pas un homme en face de lui , mais un cercueil ,   inutile de vous dire monsieur S.........que cette tumeur n’est pas arrivée la veille , 43 mois avant  , quelle taille aurait-elle fait et était elle maligne , ? Je suis convaincu et j’en ai eu confirmation par l’ensemble du corps médical  que pris à temps je m’en serai sorti sans handicap .

   A la vue de ce qui m’attendait il a fallu que j’en parle à mon fils ( 12 ans à l’époque ) , nous vivions tous les deux en grande harmonie , il voulais rester seul à la maison à m’attendre pendant mon hospitalisation , j’ai refusé et ordonné qu’il retourne chez sa mère , c’est la première fois que je me fâchais contre lui .  

              ( Monsieur S........, je pleure en écrivant ses dernières lignes )

  Je vous explique brièvement mon parcourt médical , si on peut expliquer brièvement une telle descente aux enfers , opération bien entendu , on m’ouvre le visage en deux , extraction de la tumeur avec le palais , la mâchoire supérieure , les sinus , l’os orbital et j’en passe puis pose d’une plaque sous mon œil pour retenir celui-ci , œil qui a pu être sauvé mais sans garantie . En cours d’opération , infarctus ( et oui monsieur S........ quasi 4 années sans traitement pour mes artères ) , réanimation ( 3 semaines ) , traitement anticoagulant obligatoire mais automatiquement hémorragies importantes suite à l’opération , transfusion pour régénérer mon sang , d’un côté je tenais l’aspirateur dans ma bouche pour évacuer le sang qui m’obstruait les voix respiratoires  et de l’autre côté on m’en injectait poche sur poche , merci mesdames et messieurs les donneurs de sang dont j’ai fait parti pendant 15 ans lorsque j’étais dans la fonction publique , peut être que j’ai plus consommé que j’ai offert durant ma carrière de donneur , le corps médical était d’une gentillesse et d’un dévouement incroyable , tous essayaient de me stabiliser en jonglant entre ma cicatrisation et ma fluidité sanguine , je suis passé à deux doigts de rester sur la table d’opération mais je suis vivant , chaque heure comptent , chaque heure est gagnée mais catastrophe , je deviens bleu , vert , je ne peux plus respirer correctement et d’un coup plus du tout , on tente de m’intuber , impossible ça ne passe pas , j’ai vu ma dernière minute arrivée et dans un sursaut de survie j’enfonce ma main complète dans ma gorge et j’ai attrapé tous ce que je pouvais attraper , j’ai arraché ma sonde gastrique qui m’alimentait et se fût un grand hurlement dans la chambre de réanimation , les dix personnes du corps médicale se trouvant présent ont cru que je m’était arraché les cordes vocale , en fait c’était cette sonde gastrique où c’était agglutiné un kilo de Caillots sanguins . Oui monsieur S........, j’ai sortis l’équivalent d’un rosbif de ma gorge , je me souviendrais tous le temps de cet infirmier , KARIM ,qui s’occupait de moi la nuit et le mot n’est pas faible , AMOUR de l’être humain , je me rappellerai toujours de son cris d’effroi lorsqu’il cru voir mes cordes vocales dans ma main . Alors merci KARIM pour ton dévouement , monsieur S....... ce jour a été un renaissance pour moi , retrouver de l’air , on a éclaté de rire toute la nuit avec KARIM en ce racontant cet épisode à m’en faire saigner mes plaies , je suis sur qu’il était aussi heureux que moi que je sois vivant .

      ( Monsieur S......... , je pleure encore en écrivant ses dernières lignes )

 

    Pendant cette hospitalisation mon fils voulait me voir absolument alors j’ai organisé un RDV avec la psychologue de l’hôpital afin qu’elle lui donne des informations sur mon état en réanimation afin qu’il ne soit pas ( trop ) choqué , j’étais pas très beau à voir vous vous en doutez , il est venu deux fois , les deux fois il a eu un malaise et est tombé dans les pommes , depuis à chaque effort violent ( en sport ) il fait des malaises vagaux , j’ai vu des spécialistes , médecin renommés pour les enfants , rien à faire , il fait régulièrement ce genre de malaise , psychologiquement çà le handicap il voulait faire comme son papa ( marathon de Paris en 2h28mn25s , ancien pilote pro en rallye raid )

          ( Monsieur S......... je pleure encore avec ses dernières lignes )

   Je demande à retourner chez moi , je n’en pouvais plus de la réanimation , trois semaines , j’étais un légume , j’ai pris une accompagnatrice à mon domicile pour m’aider à me transporter aux toilettes , j’avais perdu 20kg , mes jambes me tenaient plus . Au bout de deux mois j’ai réussi à reprendre des forces mais j’avais honte de sortir , le regard des gens dans la rue , mon nouveau visage que je ne supportais pas , j’ai des problème respiratoires depuis mon infarctus , l’air de COURBEVOIE est trop pollué , je décide de chercher une petite maison en province mais pas trop loin de chez mon fils . Mais je dois retourner à l’hôpital et cette fois pour le cœur , je vous rappelle que j’ai fait un infarctus pendant l’opération , donc je suis opéré , mise en place de stents sur les artères , le cardiologue a fait des miracles mais il ne peux pas tout faire , il y a trop , et oui 43 mois sans traitement ça n’arrange pas mes petites artères , il faudra donc que j’y retourne .

     Mais c’est pas fini , cancer ça veut dire chimiothérapie et radiothérapie , 10 séances pour la première et 60 séances pour la seconde , l’enfer , quand je dis l’enfer il n’y a pas d’autres termes , la chimiothérapie c’est au lit 5 jours de la semaines à cracher ses tripes et on recommence la semaine d’après , la radiothérapie c’est une catastrophe au niveau du visage , ça brûle tout , c’est un micro onde , toutes les muqueuses brûlées , le dos brûlé au niveau des omoplates , la douleur est insupportable , les nuits je criais tellement de douleur que ma compagne a craqué , elle pouvait plus supporter tout ceci , elle avait une vie à faire alors j’ai accepté qu’elle me laisse et vive la vie qui lui était destinée . Et oui Monsieur S..... c’est ce que j’ai vécu . Les traitement ont duré 2 mois , 2 mois où chaque jour il fallait prendre son courage à deux mains pour aller à la séance ensuite les 4 mois suivant je n’ai rien pu mettre dans ma bouche un peu d’eau très froide pour calmer la douleur , aucune alimentation , la radiothérapie m’a bloqué la mâchoire en position fermée , une simple petite cuillère rase peut à peine passer , depuis maintenant deux années et demi je suis nourri uniquement que par des compléments alimentaires liquides . J’ai perdu l’usage d’une oreille , sourd à 100% , je devais me faire opérer , refus de l’anesthésiste car il ne peut m’intuber , toutes mes dents sont tombées les une après les autres en trois mois , ( à ce moment là un certain président a parlé des sans dents , j’ai cru qu’il faisait référence à ma personne ) , j’ai voulu me faire enlever les racines , refus car je ne peux ouvrir la bouche . alors je vis avec , avec des infections et abcès à répétition .

   Je vais maintenant vous faire la liste de tous les bobos , handicaps et autres que je vis quotidiennement , liste me venant à l’esprit qui ne sont pas dans le sens de ma priorité ou les plus contraignantes .

- Décharges électriques dans la colonne vertébrale si je pose mon menton sur ma poitrine

- Fatigue extrême

- Traitement depuis juin 2015 aux antidépresseurs à cause de ma dépression , dépression causé par ma situation médicale , situation financière , situation familiale , situation d’incompréhension vis-à-vis de RSI , pour pas vous nommer ;   

- le soleil ou le froid me font des réactions , mon visage gonfle ou se ride  

- Tout ce que je mets en bouche me pique me brûle , eau , compléments alimentaires , c’est tout ce que je peux accepter , monsieur S....... , j’aimerai que vous et les personnes qui vont lire cette lettre vous vous mettiez un instant à ma place , juste imaginer , j’en demande pas plus .

- J’ai plus de salive , mes glandes salivaires ont été détruite par la radiothérapie , je suis constamment avec une bouteille d’eau à la main pour humecter ma bouche , si je reste une demie journée sans le faire , les jours suivants je suis infecté de mycoses , le matin quand je me réveille j’ai la bouche remplie de sorte de cailloux ou plaques assez durs collés sur les parois , je nettoie en m’injectant de l’eau avec une seringue . D’ailleurs tous ses symptômes décrits ici sont dus à la radiothérapie

-  Je ne sens plus mes envies , uriner ou autre , je me force quand je me rends compte que ça fait longtemps que je n’y suis pas allé , je peux rester une journée entière sans y aller . Et oui monsieur S........ , les dernières séances de radiothérapie sont moins fortes car le cancérologue traite très proche des cervicales , si c’est trop fort , fauteuil roulant à vie .  

- Mon œil , mon nez coule sans cesse surtout dehors , et encore plus si il fait froid

- Je bois et je mange ( manger façon de parler ) semi allongé pour éviter que tout ce que j’ingurgite ressorte par le nez . Oui monsieur S........ , j’ai une cavité béante au milieu de ma tête , comme il n’y a plus de palais tout ressort .

- Je ne me mouche plus comme vous monsieur S........ , tout passe directement dans ma bouche ( plus de palais ) c’est très agréable

- J’ai continuellement des boutons très douloureux ( alors que je n’ai même pas eu d’acné ado ) qui me fond un mal de chien autour du nez et sur le crâne , cela peut être dû à mes compléments alimentaires , ces boutons coulent avec une espèce d’eau

- J’ai de grandes difficultés à communiquer , depuis que je n’ai plus de dents c’est plus facile , le son arrive à sortir , mais au téléphone je suis incompréhensible

- J’ai l’épissure de ma lèvre qui s’ouvre tout le temps , c’est très douloureux , surtout quand on y pense plus et que l’on veut mettre quelque chose dans sa bouche çà se rouvre à nouveau .

- j’ai des vertiges ,  la tête qui tourne souvent

- J’ai des problèmes de mémoire , mon entourage s’inquiète car ma maman est en maison spécialisée atteinte d’Alzheimer

- Depuis mes transfusions sanguines suite au hémorragies , j’ai de l’excéma qui survient de temps en autre

- Ma peau est devenue très sèche , je me traite avec une crème qui n’est pas remboursée mais c’est la seule qui me fasse effet , ( 100,00€ par mois ) si j’oublie la nature me le fait vite savoir , je me plis je sens ma peau se craqueler , j’ai des démangeaisons à me faire saigner

- Je vous ais déjà parlé de mes difficultés respiratoires en milieu pollué 

- J’ai beaucoup de douleurs et courbatures aux articulations , en ce moment les pouces , omoplates et épaules

- Je ne peux toucher mon nez , c’est douloureux et en même temps une partie est insensible ainsi que ma lèvre supérieure mais le chirurgien m’a donné la cause , en ouvrant il a été obligé de couper les nerfs

- Ma mâchoire est bloquée , comme je n’ai plus de dents c’est moins pénible mais c’est angoissant en cas d’urgence absolue suite à un malaise cardiaque , les secouriste ne pourront pas m’intuber 

- je suis sourd d’une oreille et en plus j’ai un larsen continuel , j’ai arrêté de conduire car je ne sens plus le sens des bruits , si un bruit à droite survient je l’entends à ma gauche

- Et une chose que peut vous semblez pas très importante mais pour moi ca l’est , je ne peux plus faire de bisous qui claque , c’est des bisous de muet .

   Voilà Monsieur S......  , je vis avec ceci , pourriez vous vivre avec cette multitude de handicaps , moi je suis un battant , j’aurais pu me sacrifier à les supporter pour mon fils , vivre avec pour que lui soit heureux d’être avec son père , mais Monsieur S..... j’aurais pu le faire avec des moyens , moyens que je n’ai pas pour lui rendre la vie plus facile , qu’il fasse des études , que nous profitions l’un de l’autre mais pas comme des malheureux , avec 640,00€ par mois vous pensez réellement que l’on peut vivre dans mon état avec un enfant . Comme on dit l’argent ne fait pas le bonheur mais dans ma situation je crois que si aujourd’hui .

   Monsieur S....... , comme vous n’avez jamais osé me dire combien coûte une vie , pourtant je vous ai donné une échelle de 1€ à 1 million d’euros , peut être avez-vous jugé qu’elle ne valait rien , moi je vais vous dire ce que j’ai perdu suite à cette situation que vous avez volontairement laissé pourrir , je n’engage pas votre responsabilité sur les incapables de l’agence de LEVALLOIS PERRET qui ont laissé s’installer ce cancer par leurs insuffisances mais l’après , qui est responsable , vous êtes diplômé des grandes écoles , donc intelligent , moi peut être moins , je me suis construit à la force du poignée , ma seul intelligence à moi c’est d’avoir été patient , attendre un sursaut de votre part , je ne suis pas un homme à quémander , à supplier , j’ai de l’honneur vous certainement moins sinon vous auriez reconnu votre faute en me permettant d’avoir une vie décente avec mon fils , alors je ne vais pas vous dire que je vous aime , c’est forcément le contraire . Je peux même vous avouer que j’ai eu des pulsions d’assassin vis-à-vis de vous quand je voyais les larmes de mon fils couler secrètement sur ses joues car il est d’une grande tristesse , je me suis toujours dit que je tuerais celui qui fera du mal à mon enfant , mais là je suis désarmé , je ne voyais pas le mal arriver par ce côté , je ne suis pas un assassin , j’aime l’ordre et je suis un citoyen français , j’aime mon pays , je pleure avec la marseillaise , mes grands pères , oncles et père ont combattu pour la France , j’ai également fais à mon niveau ce que je pouvais pour ma patrie , non je ne suis pas un assassin , j’aurais aimé me sacrifier pour la communauté des artisans en me faisant harakiri dans votre bureau , je manque de courage , vous faire du mal , je suppose que vous avez des enfants alors c’est hors de ma portée , je ne vais pas faire à vos enfants ce que vous faites au mien mais monsieur après avoir pris connaissance de cette lettre quand vous regarderez vos enfants et petits enfants rire , être heureux , ne manquer de rien pensez à mon fils qui n’a plus son papa , qui me pleurera , restera toute sa vie avec ce manque , l’assassin je ne vais pas vous dire où il est si vous avez bien compris le sens de ma lettre , durant ses trois années , et oui çà fait trois années que j’ai ce cancer , çà n’a été que de la non assistance à personne en danger , LEVALLOIS , 43 mois sans sécu , cardiaque sans traitement , un cancer sournois qui s’amplifie , RSI ( vous ) qui n’avez pas pris la mesure de votre grandiose erreur et c’est devenu un assassinat , oui RSI m’a tué .

 

   Alors monsieur S...... , ma vie ne vaut pas un kopeck à vos yeux , mais quelle valeur à :

  - L’amour de mon fils , mon soutien pour ses études , l’accompagner dans sa vie future , son permis , son appartement , peut être son mariage , quel rôle maintenant je peux avoir , aucun , juste lui montrer un homme épuisé , un SDF , la honte de parler de son père , vous voyez comme dans la pub des restos du cœur où le petit garçon parle à son pote de ses parents qui ont besoin de cette association pour vivre , plutôt survivre .

   - Ma santé , mes douleurs , celles engendrées par l’incompétence de vos services .

  - la perte de mon entreprise , quelle valeur ??? Et quelle valeur aujourd’hui si j’étais encore à sa tête , Monsieur S...... , j’étais pas un fainéant , je travaillais 15h par jour , sans salarié mon chiffre d’affaire était supérieur à 300.000,00€ , peu d’artisan peuvent affirmer le même chiffre .

  - la vente de tous mes biens , matériels , voitures , meubles pour payer les factures d’une vie active qui est devenue inactive , pensez vous que parce que je suis malade tout autour de vous tout s’arrête .

   - mon incapacité à pouvoir maintenant travailler et gagner ma vie

   -  Quelle valeur ont nos passions communes avec mon fils . Nous aimions les voitures anciennes  , donc quand j’avais un peu d’économie j’ai achetais une , nous passions nos weekends à les restaurer , à la bichonner , il était heureux de cette communion avec son papa , fière de montrer ses voitures à ses potes , un certain président à dit quand on a réussi dans la vie on à une montre ROLEX , moi c’était une PORSCHE , alors à force d’économie avec de longues années de travail j’ai réussi à avoir ma PORSCHE , attention ce n’était pas la PORSCHE que vous pouvez vous vous offrir avec vos revenus de Président , la mienne avait 30 ans d’âge et à restaurer .

Les vacances et les voyages avec mon fils , quelle valeur ?? Les périples tous deux en camping car , entre homme à découvrir la France et l’Europe , j’ai cette image de ce petit bonhomme assis sur le siège passager à regarder le paysage , à me poser des questions , à me prendre la main car heureux de vivre en aventurier avec son papa .

  - Quelle valeur à ma vie sentimentale et sexuelle à 54 ans ? Vous m’avez fait perdre la femme que j’aimais , elle n’a pas supporté mes douleurs , mes doutes , mes  moments d’expressifs , je ne peux pas lui jeter la pierre , je ne pouvais lui reprocher , je suppose que vu l’état dans lequel j’étais elle eu peur d’assister à ma fin .

   Alors monsieur S......... , quelle valeur à tous ceci ??  

   Monsieur avec une telle faute incontestable , pensez vous pas qu’un mea-culpa aurait été plus judicieux , me proposer une indemnisation à l’amiable par exemple , RSI dépense des millions en frais d’élection , en bouche , voyage et j’en passe , mais pour un sans dents on va attendre qu’il claque en espérant que çà ne fasse pas de vague , moi je ne veux pas faire une vaguelette mais un tsunami pour mes confrères artisans . J’ai toujours eu le sens du sacrifice pour mes proches , aujourd’hui je communie avec l’ensemble des français .

   Peut être attendiez vous un procès de ma part , je suis malade et faible , je n’ai pas la force et surtout je n’ai pas envie d’entendre vous défendre car vous avez ce droit , passer par des oui mais et autres explications pour amoindrir votre responsabilité , la faute est incontestable et cela ne ferai qu’empirer cette haine que je porte à RSI , et comme je vous ai déclaré plus en amont de cette missive , je ne suis pas un assassin .

   Oh pardon , je vais quand même reconnaître que vous n’êtes pas resté inactif , de votre part c’est deux minutes de votre précieux temps , lors de la réception de mon premier courrier vous avez demandé à madame G......... , dame que j’ai rencontré récemment où d’ailleurs j’ai fondu en larmes touché par son intérêt pour ma simple personne , effectivement le 21 mars je me rendais à une convocation avec le médecin conseil docteur L...... François en vue de mon invalidité puisque j’étais arrivé au terme de ma prise en charge pendant 3 années par la RAM .

    Bon je n’avais pas trop d’espoir de ne pas être mis en invalidité , les premiers 18 mois de ma maladie je refusais cet état en pensant réellement m’en sortir , malgré cet espoir anéantie , le fait que le docteur L..... me déclare m’invalider à 66% sans réelle chance de pouvoir travailler de nouveau un jour , m’a mis un coup très dur , je suis devenu un rebus de la société , m’a décision d’en finir est intervenue à ce moment , sur le chemin du retour , l’invalidité , les 640,00€ de pensions , les huissiers aux fesses , non monsieur je vous rappelle que j’étais un chef d’entreprise , j’aimais faire plaisir à mes proches , j’aimais frimer au volant de ma PORSCHE avec mon fils dans les concentrations automobiles partir en voyage avec lui , en aucun cas je vais me mettre un dossier de surendettement sur la tête et aller au resto du cœur , je ne suis pas cet homme , je préfère mourir que vivre cette vie ou aller en prison parce que je ne suis pas un assassin .

    Savez vous monsieur ce que c’est de vivre 3 mois d’hiver dans un box à 5° , vous allez me dire , contactez les services sociaux , monsieur , je l’ai fait quand je ne pouvais plus payer mon loyer , résultat , on ne peut rien pour vous votre loyer et trop chère par apport à vos revenus , effectivement j’honorais mon loyer avec la vente de mes meubles et mes voitures mais c’était pas une ressource inépuisable . C’était pas avec les 800,00€ la première année , 700,00€ la deuxième année et 600,00€ la troisième d’indemnités journalières que je pouvais faire face à mes dépenses , les impôts des années antérieures , les taxes , EDF , eau , assurances etc…

    Dois-je vous remercier de m’avoir accordé des indemnités journalières alors que je n’avais pas réglé aucune charge RSI depuis la prise en gérance de mon entreprise , vous vous rappelez les 80.000€ que j’ai contesté , déjà contesté par la somme astronomique équivalent à mes revenus sur 4 années mais contesté car en aucun cas je vous devais les cotisations sociales maladies , oui c’était un comble , je devais payer des cotisations sociales maladie pour les 43 mois pour lesquelles je n’ai pas pu me soigner , bref ne polémiquons pas plus un nouveau calcul a été fait et de 80.000€ c’est passé à 30.000€ , cherchez l’erreur ???

    Puisque je parle de ses fameux 30.000,00€ , somme que je ne pouvais bien entendu pas payer  , essayez donc de régler cela avec les revenus cités si dessus , alors que j’étais en plein traitement , un huissier sonne à la porte et me réclame la somme , quel machiavélisme de la part du RSI , vous me direz , l’huissier ce jour là n’a pas insisté , je crois que je lui ai gâché sa journée quand il a vu dans l’état où j’étais , défiguré , visage boursouflé , ne pouvant ouvrir la bouche , le nez qui laissait passer des filets de je ne sais quoi , me traînant comme un papy de 90ans . De mon côté je suis abasourdi , quelle honte RSI , comme je ne peux parler au téléphone j’envoie un message à madame G......, la poursuite a été totalement arrêté . Merci madame G........ .

    Dois-je vous remercier de m’avoir offert une prothèse sur l’action de madame G....... , prothèse que je ne peux mettre d’ailleurs , ca me gène et il faut être deux pour l’enlever car je ne peux ouvrir la bouche ?

    Dois je vous remercier pour les 2000,00€ offert en prestations sociales , toujours action de madame G........ au moment les plus dur , où pour noël dernier je n’avais même pas de quoi offrir un carambar à mon fils , que je ne pouvais plus rien payer même pas un billet de train pour aller le voir , là aussi je suis sur que vous n’imaginez le rôle des banquiers dans mon cas , ils goinfrent avec les agios et frais bancaires impressionnants .

   Alors monsieur je vous remercie pour cela mais pas pour le reste .      

   Monsieur pour finir , j’ai remis l’ensemble de mon dossier à des proches , je vais passer quelques jours de vacances avec mon fils chez des amis qui m’accueillent , se sont les vacances scolaires , oui je ne peux l’accueillir chez moi je vis dans un box couvert de dette , je vais parler avec lui , tenter de lui expliquer l’inexplicable , j’ai donné consigne à ses proches qu’après mon décès de diriger mon fils si il souhaite vous poursuivre vous et RSI , cette lettre sera expédiée à tous les candidats de l’élection présidentielle , présidence de la république et ministres , TASS , toutes les rédactions TV , journaux , radio etc , tous les élus administrateurs du RSI et sera diffusé sur le net . Si cette action peut faire bouger , remuer la stupidité de certains de nos concitoyens et rendre service à ce beau pays qu’est la France . Vive les artisans , ceux qui créaient le plus d’emplois .   

    Monsieur S........ , la vie n’a pas de prix ou si on devait la chiffrer avec le travail que je fournissais elle vaudrait quelques millions et pas 640€ par mois , je vous ai lu , écouté , par exemple sur BFM BUSINESS le 8 avril 2016 , que de belles paroles , quand on est capable de dépenser plusieurs millions dans des élections internes au RSI on ne jette pas l’aumône au personnes que l’on broie , moins de petits fours Monsieur S....... , moins de petits fours .

    Monsieur S........., je vous vois à l’écran , vous avez une gueule d’ange , la tête du type sympa , nous devons avoir approximative le même âge , on est peut être des cousins éloignés mais dans tous les cas nous sommes tous frères , mais on ne tue pas son frère , la conclusion ne pas se fier aux apparences .

             Monsieur S.........., je vous tire ma révérence et pensez à mon fils quand vous regarderez les vôtres , mais cela j’en suis certain , çà va vous suivre , dieu me l’a dit .

___________________________________________________________________ 

Voila monsieur le président de la république le courrier envoyé au RSI , les élections approchaient et je savais que vous seriez élu , c'était une évidence et c'est pour cette raison que j'ai tenté de vous approcher à Avallon . 

Mais c'est toujours pas terminé , je cherche , j'enquête et je découvre que j'avais des droits au sain du RSI , prise ne charge des cotisations , médiateur etc.... , on m'a absolument tout caché , tout.

____________________________________________________________________

M C........ Thierry

1 ..... ......;

...................;

                                                                                     Le 15 avril 2017 .

 

                      A messieurs Q.......... , S..........  et N.........

 

     Voilà l’heure a sonné pour moi , vous apprendrez à vos dépends quel homme j’étais , j’ai le sens du sacrifice pour mon prochain et mon pays , c’est certain je viens d’une famille d’anciens combattants , de militaires de carrière et de résistants , j’ai fais ma part , je vous quitte .

     Alors avant de vous quitter , je vais quand même vous faire quelques commentaires

     J’ai complété et envoyé mes dossiers de presse , j’ai enfin reçu mon état psychiatrique et je vous rassure , je vais très bien de ce côté à part mon état dépressif comme vous pouvez vous en douter , j’ai même un QI supérieur à la moyenne mais je le savais déjà puisque j’avais fait des tests auparavant , je tenais effectivement à savoir pourquoi je savais tant de choses sans les avoir apprises , d’où mon ennuis dans les études que j’ai quitté en 5eme ce qui m’a pas empêché de faire carrière . Ce QI supérieur m’a permis d’acquérir d’autres compétences et surtout la connaissance de l’être humain , physionomies , pensées , attitudes , mimiques , mensonges , intentions , ce qui m’a énormément servi en accomplissant d’innombrables interpellations d’affaires délictuelles dans le passé et pour les affaires en générale.  Vous comprendrez que j’ai pris toutes les précautions utiles de façon à ce que vous ne vous engouffriez par dans des commentaires , style : c’est une personne déséquilibrée , instable voir une maladie mentale car vous aurez certainement accès à mon dossier médical et vous vous servirez d’un mes nombreux problèmes post opératoire dont la perte durant des semaines du  liquide céphalo rachidien suite à une fissure dû au burinage de mon os orbital pour éliminer les parties cancéreuses .

    Je vous félicite pour votre réactivité , j’ai parfaitement compris que vous tentez de ne pas faire éclater cette affaire avant les élections , je sais lire entre les lignes croyez moi .

    Je pensais être en haut de la pile des 3000 litiges , qu’il y avait une priorité , enfin j’espère qu’il y a que moi qui cumule autant de problèmes je vous établi la liste juste pour vous rafraîchir la mémoire en cas où  vous ne vous êtes pas encore rendu compte de votre culpabilité .

-   43 mois d’attente pour être affilié qui est obligatoire .

-   Surestimation de mes cotisations sociales .

-  Extorsion de fonds pour les cotisations maladies dont je n’ai pas eu accès

   durant cette période .

-  Envoie d’un huissier pour récupérer les cotisations sociales rectifiées alors

   que vous n’aviez pas le droit de le faire et du plus en train de me battre

   contre un cancer.

 

-  Coupable de non assistance à personne en danger par l’inaction de vos

   services  à m’affilier . Conséquence , risque d’arrêt cardiaque , surveillance

   cardio vasculaire interrompue , protocole de traitement également ,

   aggravation de mon état cardiologique , conclusion , infarctus au bloc

   opératoire . Ensuite développement d’un cancer insidieux largement

   décelable si j’avais consulté ,  alors que dans notre

   charmant pays le droit social est une obligation . Ce droit vous me l’avez

   refusé et que vous clamer haut et fort qu’il est obligatoire et que vous ferez

   condamner les artisans et commerçants qui s’assurent ailleurs .

-  Atteinte à l’intégrité de la personne en lui infligeant sans l’intention de la

   donner , des blessures graves provoquant un handicap total et définitif

   donnant droit à une pension d’invalidité . Je ne vous rappelle pas mes

   multiples handicaps .

-  Provocation au suicide , vos attitudes depuis les 43 mois d’ingérence et les 36

   mois de maladie  , soit 79 mois , jamais d’excuse , juste le nécessaire pour

   survivre et non me soigner car les conditions ne pouvaient le permettre .

   Totale perte de ma vie tout court , le devenir de mon fils , de mes biens , de la

   perte de mon entreprise . Aucun acte volontaire à minimiser mes souffrances

   et mes besoins , aucune reconnaissance de votre culpabilité .

 

   J’arrête ici , il y a d’autres points qu’un bon avocat soulèvera , je ne m’en inquiète pas . Mais vous avez des avocats , je pense que vous êtes déjà bien avisé , j’ai quelques petites oreilles qui traînent au RSI , oui vos employés ne sont pas tous au garde à vous et certains sont même horrifiés par vos attitudes.

 

    Monsieur Q......... , vous avez reçu copie de ma missive envoyée à monsieur S....... , ne sommes nous pas des confrères ? Au même titre que moi vous êtes ou étiez artisan , que cette fonction bénévole rémunérée au sain du RSI à pour fonction de représenter ou défendre les professionnels de l’artisanat et commerçant .  Ou êtes vous monsieur ? en vacances ? j’attendais au moins un petit mot de votre part , un grand gaillard comme vous , étiez vous trop bouleversé pour avoir la force de compatir , pourtant un homme décoré de la légion d’honneur à une certaine position d’autorité .

     Je peux comprendre que vu la situation au RSI , vous attendez peut être la quille en 2018 et plutôt que de ruer dans les brancards et de donner votre démission pour vous insurger contre cette injustice mais vous préféré faire le mort . C’est certain vos 13000,00€ de revenus mensuels sont plus importants que la vie d’un homme , il faut bien que vous vous nourrissiez , ah non c’est vrai vous avez des frais de bouche pris en charge , alors payer la voiture , ah non c’est vrai , RSI vous a attribué un carrosse . Heureusement que pour seule nourriture depuis trois années j’ai que deux flacons de compléments alimentaires sinon je crois que j’aurais la nausée .

 

       Monsieur S......... , ouf quoi vous dire , si il y a bien une personne à haïr dans la communauté au RSI c’est bien vous , il doit y avoir des cours spécifiques à l’ENA où l’on apprends à ne pas s’excuser , pourtant vous aviez eu maintes occasions de le faire , la première fois lors de mon premier courrier en 2013 pour les 43 mois de non affiliation  et je passe sur les suivantes .

      Mais monsieur S........ , je sais parfaitement que vous avez été nommé pour reprendre un RSI nauséabond  , un RSI en très mauvaise condition mais ceci ne vous dispensait de régler les cas les plus urgents , et puis monsieur S........ , vous dirigez une entreprise en droits privés donc vous avez certainement souscrit une assurance de responsabilité civile pour palier à toutes les catastrophes telle que la mienne puisque le proposition de loi à été rejeté par l’assemblée ( l’article 3 , création d’un fond d’indemnisation ) , je peux vous assurer que plusieurs députés ayant voté contre vont regretter . Etes vous plus occuper à la gestion des projets immobiliers de grande valeur de votre groupe ou le placements occultes  dénoncés par les médias , je vous rapporte ce que je lis , écoute , car mon niveau inculte face à un énarque ne fais pas le poids et moi je n’ai pas la qualité de jugement , vous je crois que si , car vous jugez de ne pas avoir à vous excuser car vous vous sentez certainement d’aucune responsabilité et votre poste est assuré , alors moi je suis en train d’installer les ressorts de votre futur siège éjectable . Tout simplement monsieur , vous cumulez les fautes graves .

    - M’avez-vous informé personnellement qu’il existait un service de

       médiation ?

    - Avez demandé au docteur G........... de ne pas m’informer que ce service existait , apparemment oui , puisque je ne vois pas quel intérêt à ce docteur sous serment d’hyppocrate de ne pas féliciter la bonne santé d’un patient .

     - Avez-vous demandé à monsieur D....... de ne pas m’informer , puisque le docteur G......... a parlé de mon cas à monsieur D........ le 30 août 2016 et la réponse était claire et nette , il ne peut rien faire .

     - Puisque monsieur N......... , chargé de mission du RSI de son état , personne qui c’est excusé au nom du RSI le 23 mai 2015 et désigné quasi simultanément médiateur national , mince alors , pourquoi ne m’avise t-il pas qu’il pouvait m’aider , souffre t-il d’alzheimer , Auto saisisse une médiation ? c’est le cas le plus grave de l’ensemble des litiges du RSI , si vous consultez de nouveau mes propos sur la priorité ci-dessus cités  . Enfin le plus grave non , il y a la mort et il y en a quelques uns au RSI , l’avantage qu’ils ont , paix à leurs âmes , ils ne souffre plus .

     Je vous livre quelques exemples de votre culpabilité .

     Moi à mon humble niveau j’avais des responsabilités ,  pas vous ! Quand un de mes salariés commettait une bêtise  sur un chantier , moi petit artisan que je suis je m’excusais auprès de mon client et je remédiais immédiatement au problème afin de ne pas le perdre . Vivons nous donc dans un monde où il n’y a que les petits qui ont des responsabilités et qui payent .

 

     Monsieur S......... , j’ai un passé , bien rempli , j’ai fait mon travail de citoyen, je ne peux en dire autant de vous . J’ai éduqué mon fils pour qu’il soit honnête , ne mente pas , le mensonge est grave et cette gravité est accentué quand on a des responsabilités telles que les vôtres et vous déclarez aux médias que tout s’arrange au RSI , là j’ai loupé quelque chose , je n’ai pas vu d’arrangement pour moi . Vous êtes un grand menteur même , à plusieurs médias vous mentez , tiens je vais prendre exemple du 8 avril 2016 sur BFM BUSISNESS , vous dites je cite :

     -  Il y a un décalage sur ce qui peut se dire sur le RSI et la réalité de la

        Gestion . Fin de citation .

Etes vous sur de vos propos , vous avez ma lettre sur votre bureau ;

     - je cite : les administrateurs , élus par leurs pères assurent un service de

       qualité aux indépendants . Fin de citation .

Moi je ne peux juger de la qualité des administrateurs . Jamais vu .

     - Je cite :  Depuis plusieurs années on a placé un système pour traiter ce

       qu’on appelle des réclamations , on répond à ses réclamations , TOUTES , il

       y en a 3000 par mois rapporté au nombre d’assuré c’est 0,01% .

       fin de citation .

Tient , un service dédié aux réclamations ? mais où est ce service ? C’est pas une réclamation que je vous ais formulé ? On ne m’a pas contacté , vous n’avez pas saisi ce service alors ? Mince c’était pas à vous qu’il fallait que je fasse ma réclamation , mais certainement à l’homme de ménage de vos locaux .

      - Je cite : Début d’année on a mis en place une centaine de médiateurs , en

        3 mois nous avons eu 300 réclamations , soit 100 par mois , c’est pour

        rattraper les cas et pour trouver une solution .

Alors là , je tombe quand je découvre sur le net cette émission , récemment, déjà je comprends qu’avant la médiation il y a un service dédier pour les réclamations , service que je ne connais pas , du moins que l’on veut pas me faire connaître car ceci était votre rôle de saisir ce service , vous avez ma lettre sur votre bureau , madame G......... qui s’occupe de mes arrêts de travail et monsieur N......... qui c’est occupé de mes cotisations . Personne m’en parle , houlala , très grave , ensuite vous créez ce service de médiation au radio 10 réclamations par mois par médiateur , déjà il fallait le savoir et moi à ce moment j’étais au fond de mon lit à me battre contre un cancer et des problèmes respiratoires , que je n’ai plus de moyens de communication à ce moment , je souffre terriblement , m’éclairant à la bougie , EDF fermé  , mais où est votre humanisme monsieur ? Monsieur S......... rien que pour vous faire vomir de honte je vous envoie avec cette missive une photo de ma sale gueule à ce moment , prise le 6 mai 2016 .

 

            VOUS ETES UN GRAND MENTEUR , VOUS AVEZ TOUT FAIT POUR QUE CETTE AFFAIRE N’ECLATE PAS CAR VOUS AVEZ DES COMPTES A RENDRE AU MINISTERE DE LA SANTE ET DES AFFAIRES SOCIALES .

 

          Question : Etes vous sur de pouvoir assurer ce poste , quand on constate que vous faîtes tout pour que mon affaire ne puisse sortir médiatiquement parlant en raison des élections présidentielles alors que la vie d’un homme est en jeux , quand on ment aux médias pour dire le contraire de ce qui se passe réellement au sain du RSI ?

      Votre poste est-il plus important que la vie d’un homme ?

      Les blessures que vous m’avez infligé quelles soient physiques ou psychologiques sont telles plus importantes que vos revenus ?

      Monsieur S.......... , vous ne vous estimez pas être un assassin , et bien je vous dis que si , en plus un barbare en m’infligeant toutes ses blessures physiques mais psychologiques graves car vous m’incitez à me suicider depuis 36 mois , vous m’auriez envoyé un tueur à gages c’était pareil mais avec les souffrances en moins .

 

      Monsieur N.......... , quoi vous dire ? Nous nous connaissons de longue date maintenant , lorsque vous étiez chargé de missions au RSI , c’est vous qui avez traité mon dossier pour réévaluer mes cotisations , cotisations que j’appelle ‘cotisation sans scrupule’ , surestimées et de plus agrémentées de cotisation maladie à laquelle je n’avais pas eu accès durant 43 mois . Non monsieur , je fais suite à votre dernier mail , vous n’avez pas agi en ma faveur , vous m’avez rendu un droit vous n’aviez pas d’autre solution .

      Ma mise en invalidité a été un électrochoc , donc il s’en ai suivi ma lettre à monsieur S....... afin de l’aviser de mon suicide ( vous apprendrez par expérience que je fais toujours ce que je dis ) , j’apprends par le docteur P......... , directeur régional , que monsieur S...........a demandé au médiateur national du RSI de prendre l’affaire en charge , tiens çà bouge ! Déjà j’apprends qu’il y a un médiateur , oulala , mais comment se fait il que le docteur G......... ne m’en a pas parlé puisqu’elle me suis depuis 3 années , suivi surtout pour bien m’adoucir en espérant que je trépasse de la maladie ou que je craque . Eh bien oui je craque , mais croyez vous que j’étais homme à pas faire connaître à mes concitoyens ce qu’il se passe et se qu’il c’est passé durant les 80 mois , une paille , alors je demande à un ami dans le milieu journalistique , celui qui corrige mon ouvrage RSI M’A TUER de se renseigner pour le médiateur , il m’apprend que c’est vous ??? Moi qui suis un ignare je me pose la question , comment un chargé de missions dépendant de sa fiche de paie et de résultat au sain du RSI , peut devenir d’un coup bénévole rémunéré en charge de régler les problèmes des adhérents dans une parfaite neutralité . Je pose la question au docteur P...... , il répond qu’effectivement c’est un certain monsieur N....... .

      Je suis sur mes gardes et j’ai bien fait , premier contact du médiateur , mail sans nom , tiens ??? Ca commence , je sens que je vais encore me faire balader , je rectifie le tir , mais vous êtes monsieur N....... ? Je doute de vous monsieur ! Je n’ai pas le pouvoir de jugement même si vous m’avez mais fait l’apologie de votre impartialité , je doute et çà c’est vérifié par la suite .

      J’aimerai vous voir lire le courrier et mail d’un adhérant , vous devez les survoler , c’est pas possible autrement , effectivement je vous ai dit que je prenais des vacances chez des amis avec mon fils pour lui faire mes adieux camouflés mais en aucun cas pendant toute la période scolaire puisque je vous annonce de même que le mardi suivant l’ensemble que mes dossiers seront achevés  , bref peu importe mais vous n’êtes pas dans le même timing que moi.

 

       Vous m’invitez à vous rencontrer , je vous réponds avec plaisir mais c’est inutile , premièrement je sais ce que vous allez essayer de me faire passer la pilule et puis le dossier est clair , une rencontre n’est pas utile , je pense qu’à partir de là votre impartialité vous demandait d’agir puisque vous avez parfaite connaissance du dossier .

        Alors déjà monsieur N.........., je me répète , comment lisez vous mes mails , car vous me relancez pour vous rencontrez et que vous croyez que je suis en vacances avec mon fils à Avallon , premièrement j’étais pas à Avallon en vacances mais ailleurs chez des amis puisque je n’ai aucun moyen et qu’à la suite j’étais à Avallon ses derniers temps pour rencontrez une personnalité en visite .

      Monsieur N......... , pourquoi vouliez vous me voir , vous aviez tous les éléments , que croyez vous que vous allez rencontrer en face de vous à part ma sale tête défigurée que j’ai du mal à montrer , je suis fatigué du regard des gens surtout des enfants qui les pauvres n’arrivent pas à décrocher leurs petits yeux . Vous aurez un homme sans palais , mâchoire , dent , la bouche bloquée qui ne va fonctionner qu’une minute pour vous dire quelques mots dont vous en comprendrez que certains , il faudra que je répète deux fois , trois fois ce mot pour enfin vous l’écrire sur un bout de papier pour la compréhension , qu’au bout de cette minute ma bouche va se fermer par des crampes et ne s’ouvrira plus , que je ne produis pas de salive et donc j’ai une bouteille à la main pour humidifier ma bouche pour tempérer les multiples agressions de mycoses et les commissures de mes lèvres qui saignent , que cette eau que je vais ingérer va me ressortir par le nez car je ne pourrais pas m’allonger dans votre bureau pour l’avaler . Que je suis affaibli , ne tenant plus sur mes jambes car depuis maintenant trois ans je vis avec comme alimentation des compléments alimentaires liquides pour uniquement 600 calories jours  . Alors monsieur N........ quel est l’intérêt que je vous rencontre . Tout est dit , plutôt écrit , vous connaissiez le dossier . Vous qui avez donc connaissance de mon dossier ,  saviez que je n’ai pas deux euros en poche , il fallait prendre votre voiture de fonction et veniez voir le spectacle , après çà je crois que vous changeriez de camp au risque de vous faire évincer du RSI . Il faut que vous compreniez , il n’y avait pas de négociation à faire , juste réparer . Trop tard , vous êtes tous devant vos œufs de pâques .

       Vous aviez tout en main , on ne fait pas parler un muet et un sourd n’entend pas , j’ai que 50% d’audition et que d’une oreille , l’autre est fermée , merci charmante radiothérapie .

 

        Messieurs je voulais également vous signaler un autre aspect inquiétant qui révèle vraiment votre niveau des personnes irresponsables , lors de la réception de mon courrier , je vous fais savoir mon attention de me donner la mort , franchement je m’attendais à être contacté par un médecin , un psychologue , voir un service de sécurité ou de secours , ceci n’aurait certainement pas changé mes intentions , mais il est clair que vous n’avez aucun sens des responsabilités en n’ayant pas donné l’alerte , alors là c’est très fort , vous êtes déjà coupables de non assistance à personne en danger , coupables de provocation au suicide et maintenant coupable de la non exécution d’une obligation de sécurité .  J’ai compris que vous me préférez froid .

 

        Messieurs Q......... , S.........et N....... , je suis un homme libre , jamais syndiqué , jamais fait parti d’un groupe politique ou autre , vous êtes des êtres méprisables , moi un électron libre et quand j’ai décidé au péril de ma vie défendre une cause , un homme , je fonce .

 

                                               QUE JUSTICE PASSE

                             ARRETEZ LES PIROUETTES A VOS AGES VOUS   

                                   ALLEZ VOUS FAIRE UN TOUR DE REIN .   

 

           J’ai très bien compris votre manège , que dieu vous garde , votre responsabilité est grande à tous .

 

                                             Bien à vous , adieu

        En espérant que vous vous êtes confessé en cette période de Pâques . 

________________________________________________________________

Monsieur le président là j'étais vraiment en colère , d’ailleurs les destinataire de cette lettre ont fait intervenir les gendarmes pour voir si je ne m'étais pas fait de mal .

Résultat aujourd’hui , je vis avec 840,00€ par mois et hier je me suis fais saisir mes biens , alors merci cette belle FRANCE que j'aime tant , merci d'avoir détruit ma vie et j'espère que tous ceux qui prendront connaissance de cette lettre comprendront que nous sommes loin d'être un pays démocratique .

Je sens que vous monsieur le président vous changerez certaines choses qui iront certainement dans le bon sens mais cela ne sera jamais assez , nous avons été trop loin et le retour à une vie de paix , d'amour est définitivement intouchable pour notre belle société  .

Je vous souhaite à vous monsieur le président et à tous les lecteurs beaucoup d'amour et de joie .

Vive la France mais pas la justice .

 

                                 

       

 

 



Thierry compte sur vous aujourd'hui

Thierry CHENILLOT a besoin de votre aide pour sa pétition “président de la république Monsieur MACRON: La justice de mon pays m'a tué.”. Rejoignez Thierry et 267 signataires.