Légion d’Honneur pour Raif Badawi

0 a signé. Allez jusqu'à 1 500 !


Le vendredi 4 mars dernier, le prince héritier d’Arabie saoudite, Mohammed Ben Nayef, également ministre de l’intérieur, a reçu en toute discrétion mais sous les ors de la République la décoration la plus importante de la république française : la Légion d’Honneur.  Il s’agit là, paraît-il, d’ « une pratique protocolaire courante » pour les personnalités étrangères.

Le Royaume d’Arabie saoudite, pays ami et allié dans notre lutte contre le terrorisme, n’en demeure pas moins un pays qui bafoue depuis des années tous les droits de l’Homme. Entre le 1er janvier et le 4 mai 2016, 90 personnes ont été exécutées dont 47 le 2 janvier seulement : la plupart des exécutés sont des prisonniers d’opinion requalifiés en toute légalité de « terroristes ».

Le 11 janvier 2015, l’Arabie saoudite était représentée à la Marche du 11 janvier pour la liberté d’expression. Or, deux jours plus tôt, à Djedda, Raif Badawi, jeune blogueur saoudien, recevait 50 coups de fouet pour avoir prôné sur Internet une plus grande liberté, plus d’égalité dans la société saoudienne et plus généralement la paix, la tolérance et le respect entre peuples et religions différents.

Sur son blog où il lançait des discussions « libres » (croyait-il…), il faisait souvent référence à la France, aux Lumières, à la Révolution française et voulait définir un libéralisme adapté au monde arabo-musulman. Il a écrit : « le libéralisme, c’est vivre et laisser l’autre vivre ; (…) Un des droits essentiels de l’être humain est de dire ce qu’il veut et de faire ce qu’il veut. » C’est pour de tels mots qu’il a été condamné à 10 ans de prison, 10 ans supplémentaires d’interdiction de sortie du territoire, 226000 euros d’amende et … 1000 coups de fouet. 950 sont encore à venir.

La France s’enorgueillit à juste titre d’être la « patrie des droits de l’Homme ». S’il y a bien un digne représentant des valeurs de liberté, égalité et fraternité, c’est Raif Badawi. Il les croyait universelles : il a eu tort. La France ne peut pas l’ignorer plus longtemps, même au nom de contrats commerciaux.

C’est pourquoi nous, citoyens français et du monde, vous demandons de faire honneur aux valeurs de la République française et de décerner la Légion d’Honneur à Raif Badawi et ce au nom des droits de l’Homme, de l’humanité, de la liberté. Cette démarche symbolique ferait l’honneur de la République française tout comme le prix Sakharov a fait l’honneur du Parlement européen.

Laissons Raif conclure par ses mots : « La liberté d’expression est l’air que respire tout penseur ainsi que le combustible qui enflamme sa pensée. »



FreeRaif_France compte sur vous aujourd'hui

FreeRaif_France a besoin de votre aide pour sa pétition “Président de la République française: Légion d’Honneur pour Raif Badawi”. Rejoignez FreeRaif_France et 1 055 signataires.