Petition Closed
Petitioning Président de la République Monsieur François HOLLANDE and 1 other

Président de la République et Maire de Marseille: Non à la construction sur le Terrain de l'ancienne usine de la Madrague

Non à la construction sur le Terrain de l'ancienne usine de la Madrague de Montredon Marseille 8ème

Nous, habitants-es des quartiers de :

La Madrague de Montredon – la Verrerie – Sous la Rose – Saména – l’Escalette – Les Goudes – La Grotte Roland – la Pointe Rouge - Marseille - La Terre - L'univers,

déclarons être opposés au projet de Marina sur le terrain de l’ancienne Usine « Legré-Mante »

Autour du projet « Cap Marin » à la Madrague de Montredon, sur un périmètre de quelques centaines de mètres vont voir le jour quelques 350 logements ….. 2.000 habitants et entre 1.200 à 1.400 véhicules de plus !!!!

C’est INCONCEVABLE et INACCEPTABLE !

Ce projet pharaonique, « CAP MARIN » de 285 logements et 34 villas, ne correspond en aucune façon à l’esprit de ce quartier qui est un des quartiers de Marseille à avoir gardé toute son âme en préservant son histoire, son passé, tout en accueillant une nouvelle population respectueuse de l’environnement et de la situation de ce magnifique site.

Nous refusons la prise en otage que nous subissons de la part du promoteur immobilier Océanis, avec la complaisance du Député-maire de secteur et des élus de sa majorité.

Non seulement nous ne sommes pas repliés sur notre passé, mais nous sommes désireux de voir nos quartiers du Littoral Sud rénovés et d’un apport conséquent pour l’économie locale permettant une relance d’activité créatrice d’emplois.

Nous demandons avec force que la priorité soit de permettre aux résidents d’avoir l’accès aux nombreux Services Publics de proximité et de plein exercices dont ils ont besoin, de pouvoir garder leurs enfants et petits enfants proche d’eux, de réactiver toute possibilité d’emplois pérennes.

Il est urgent de prendre en main trois dossiers importants en matière de rénovation, de sécurité pour la santé et de modernisation.

Nous demandons au pire des cas :

Une dépollution en profondeur de tous nos terrains concernés, ainsi qu'une surveillance sur 30 ans comme à l'Estaque.
Une refonte complète et durable de notre assainissement qui est, à ce jour, obsolète,
Des décisions rapides et efficaces en faveur de la circulation et des Transports Collectifs.
Pour toutes ces raisons nous proposons aux services de l’Etat, au Conseil Général, au Conseil Régional, à la Communauté Urbaine Marseille-Provence-Métropole et à la Ville de Marseille un projet alternatif :

- Tout d’abord préempter le terrain, puis créer un ESPACE dédié à la MER (tel qu’un marché artisanal avec le concept de l’Economie Sociale et Solidaire) avec un parking réduit aux clients et visiteurs de cet espace.

- Cet espace serait essentiellement tourné vers les Métiers de la Mer en partenariat avec toutes les écoles spécialisées sur ce sujet (dans le secteur ce n’est pas ce qui manque)

- Un Musée de la Mer et de nos Calanques,

- Un espace d’accueil pour le transit des élèves et des groupes qui vont aller visiter le Parc National des Calanques,

- Une salle de conférence et d’animation toujours sur la même thématique,

- Et, grâce au Conservatoire du Littoral, un classement d’une zone industrielle en site protégé.

Ce projet devra remplir deux conditions : respecter l’environnement et s’y intégrer de façon paysagère.

Un permis à été délivré de façon inconçevable,  qui détruira ce quartier paisible.

Pour le meilleur de tous, un confinement des terres toxiques seraient l'idéal pendant une cinquantaine d'année.

Letter to
Président de la République Monsieur François HOLLANDE
Maire de Marseille Monsieur Jean-Claude Gaudin
Nous, habitants-es des quartiers de :

La Madrague de Montredon – la Verrerie – Sous la Rose – Saména – l’Escalette – Les Goudes – La Grotte Roland – la Pointe Rouge - Marseille - La Terre - L'univers,

déclarons être opposés au projet de Marina sur le terrain de l’ancienne Usine « Legré-Mante »

Autour du projet « Cap Marin » à la Madrague de Montredon, sur un périmètre de quelques centaines de mètres vont voir le jour quelques 350 logements ….. 2.000 habitants et entre 1.200 à 1.400 véhicules de plus !!!!

C’est INCONCEVABLE et INACCEPTABLE !

Ce projet pharaonique, « CAP MARIN » de 285 logements et 34 villas, ne correspond en aucune façon à l’esprit de ce quartier qui est un des quartiers de Marseille à avoir gardé toute son âme en préservant son histoire, son passé, tout en accueillant une nouvelle population respectueuse de l’environnement et de la situation de ce magnifique site.

Nous refusons la prise en otage que nous subissons de la part du promoteur immobilier Océanis, avec la complaisance du Député-maire de secteur et des élus de sa majorité.

Non seulement nous ne sommes pas repliés sur notre passé, mais nous sommes désireux de voir nos quartiers du Littoral Sud rénovés et d’un apport conséquent pour l’économie locale permettant une relance d’activité créatrice d’emplois.

Nous demandons avec force que la priorité soit de permettre aux résidents d’avoir l’accès aux nombreux Services Publics de proximité et de plein exercices dont ils ont besoin, de pouvoir garder leurs enfants et petits enfants proche d’eux, de réactiver toute possibilité d’emplois pérennes.

Il est urgent de prendre en main trois dossiers importants en matière de rénovation, de sécurité pour la santé et de modernisation.

Nous demandons au pire des cas :

Une dépollution en profondeur de tous nos terrains concernés, ainsi qu'une surveillance sur 30 ans comme à l'Estaque.
Une refonte complète et durable de notre assainissement qui est, à ce jour, obsolète,
Des décisions rapides et efficaces en faveur de la circulation et des Transports Collectifs.
Pour toutes ces raisons nous proposons aux services de l’Etat, au Conseil Général, au Conseil Régional, à la Communauté Urbaine Marseille-Provence-Métropole et à la Ville de Marseille un projet alternatif :

- Tout d’abord préempter le terrain, puis créer un ESPACE dédié à la MER (tel qu’un marché artisanal avec le concept de l’Economie Sociale et Solidaire) avec un parking réduit aux clients et visiteurs de cet espace.

- Cet espace serait essentiellement tourné vers les Métiers de la Mer en partenariat avec toutes les écoles spécialisées sur ce sujet (dans le secteur ce n’est pas ce qui manque)

- Un Musée de la Mer et de nos Calanques,

- Un espace d’accueil pour le transit des élèves et des groupes qui vont aller visiter le Parc National des Calanques,

- Une salle de conférence et d’animation toujours sur la même thématique,

- Et, grâce au Conservatoire du Littoral, un classement d’une zone industrielle en site protégé.

Ce projet devra remplir deux conditions : respecter l’environnement et s’y intégrer de façon paysagère.

Un permis à été délivré de façon inconcevable, qui détruira ce quartier paisible.

Pour le meilleur de tous, un confinement des terres toxiques seraient l'idéal pendant une cinquantaine d'année.