� NON au MacDo sur l'île d'Oléron �

0 a signé. Allez jusqu'à 200 !


Dolus d’Oléron, ses étendues sauvages, ses ostréiculteurs, ses plages et sa cantine de plus en plus bio et locale. Presque 3 300 habitants et une vie plutôt paisible, du moins hors saison. Car avec 180 000 visiteurs par an, au plus fort de l’été, le village et l’île d’Oléron sont aussi un grand marché qui aiguise l’intérêt et l’appétit des investisseurs.

« On reste dans le droit de l’urbanisme, les surfaces de planchers, les considérations purement techniques et à cet égard, ce projet nous semble présenter des risques qui nous conduisent à refuser le droit de construire ce qui serait par ailleurs le premier McDo sur une île de la côte atlantique », explique Grégory Gendre, maire de Dolus

Cette position a été rejetée le 21 septembre dernier, lorsque le juge a enjoint l’ordre à la commune de bien vouloir délivrer un permis en bonne et due forme à McDonald’s d’ici au 21 octobre, sous peine d’avoir à payer une astreinte de 300 € par jour, en plus des 2 000 € de dommages-intérêts déjà notifiés.

La commune pratique une politique durable aussi bien en terme de tourisme que de préservation des espaces naturels et agricoles, la majorité municipale défend la vision d’un développement alimentaire territorial cohérent, dans le cadre d’une transition énergétique, écologique et sociale globale

Le maire de Dolus est passé à l’action et a choisi de faire appel -non suspensif- de la décision de justice près la cour d’appel de Bordeaux. Il a réuni son conseil municipal qui a pris la décision de continuer à refuser le permis de construire. Les élus de la majorité ont même mis au pot commun leur prochain mois d’indemnités pour régler les 9 000 € d’amende



Odile compte sur vous aujourd'hui

Odile RIIAD a besoin de votre aide pour sa pétition “Président de la : Non au MacDo sur l'île d'Oléron”. Rejoignez Odile et 193 signataires.