Pétition fermée

Si ces revendications ne trouvent pas d'écho auprès de la Présidence, nous appellerons l'ensemble des personnels à refuser de communiquer les notes de la fin d'année universitaire.

Cette pétition avait 312 signataires


Depuis plusieurs mois les « précaires » de l'Université Toulouse-Le Mirail (enseignant-e-s vacataires, doctorant-e-s, chargé-e-s d'études...) sont mobilisés pour faire évoluer leurs statuts et que l'Université respecte l'ensemble de leurs droits de salarié-e-s :

Ils et elles contestent : des paiements tardifs et parfois incomplets des salaires, des inégalités de traitement, des délais de carence insupportables lors de l'arrêt des contrats, des grilles salariales non respectées, que les vacataires ne soient pas considéré-e-s comme personnel-enseignant à part entière, notamment pour l'accès aux services communs (Bibliothèque Universitaire, Restaurant Universitaire, supplément familial, etc.).

Ils et elles réclament : le maintien et la généralisation des demi postes d'ATER, la mensualisation de tous les salaires, une organisation plus soucieuse des protections offertes par le droit du travail, et adaptée à leurs conditions de vie.

 

Afin de démontrer à la Présidence que les conditions de traitement des "précaires" affectent l'ensemble de l'action de l'Université, nous appelons tous les personnels à signer le texte des précaires (ci-joint).

Si ces revendications ne trouvent pas d'écho auprès de la Présidence, nous appellerons l'ensemble des personnels à refuser de communiquer les notes de la fin d'année universitaire.

Action votée à l'unanimité lors de l'assemblée générale du département de sociologie anthropologie le 14 mai 2014.

Contact du département de sociologie-anthropologie :

Contact AG des enseignant.e.s et enseignant.e.s chercheur.e.s du Mirail :

precaires.mirail@gmail.com



Precaires compte sur vous aujourd'hui

Precaires MIRAIL a besoin de votre aide pour sa pétition “Président de l'Université du Mirail: Si ces revendications ne trouvent pas d'écho auprès de la Présidence, nous appellerons l'ensemble des personnels à refuser de communiquer les notes de la fin d'année universitaire.”. Rejoignez Precaires et 311 signataires.