Non au sabordage de l’UBO, l'Université de Bretagne Occidentale

0 a signé. Allez jusqu'à 2 500 !

Joanne MERCHER
Joanne MERCHER a signé la pétition

Sans concertation et au mépris des étudiants, des personnels, des départements, le Président et ceux qui l’ont soutenu ont décidé unilatéralement de supprimer 1/12 des heures de cours dans toutes les licences et les masters de l'UBO dés la rentrée prochaine.  Sur les trois prochaines  années,  il souhaite supprimer au total 1/6 du volume horaire dispensé à  l'UBO  en fermant des options, des parcours, des formations à partir de 2020. 

Non au coup de rabot généralisé sur nos formations, et à la suppression d’une semaine d’enseignement sur 12.

Non à cette attaque en règle contre l’université et à la politique d’austérité imposée à l’UBO au travers également des gels et suppressions de postes, et à la précarisation des personnels.

Cette décision aura des conséquences dramatiques :

  • Pour les 22 000 étudiants qui à terme perdront non seulement des heures d’enseignement, mais très vite des parcours de formation et des options et qui verront leur diplôme dévalorisé ;
  • Pour la recherche et les laboratoires, avec la baisse du nombre de doctorants, de futurs chercheurs et de chercheurs ;
  • Pour les personnels universitaires (toutes catégories confondues), avec un blocage des recrutements et une diminution des postes entrainant une charge de travail supplémentaire ;
  • Pour le territoire et son attractivité et dynamisme.

Nous exigeons le retrait du plan d’austérité du président, et demandons des moyens décents pour un enseignement supérieur public de qualité.


Voulez-vous partager la pétition ?