Qu'en toute partie du territoire de la République, nous citoyens soyons égaux en droits comme en devoirs.

0 a signé. Allez jusqu'à 100 !


 

Monsieur Macron
les corsistes et vous pouvez disposez de la légalité mais en aucun cas du droit de disposer de notre pays comme s'il vous appartenait en bien propre.
Les précautions langagières de Messieurs Siméoni et Talamoni ont écrasé vos raisonnements circulaire. Hier Jacobin, aujourd'hui girondin, on ne sait à qui vous voulez plaire. Par précaution épargnez nous l'idée d'une europe des régions.
Les Français ne sont pas des enfants; nous n'avons pas de pédagogie ou de votre propagande que vous appelez éléments de langage.
Vous savez fortement que face aux revendications corsistes céder sur un point c'est céder sur tout dans 2 ans de la place des départements corses dans notre République Française.
Malheureusement vous êtres emprunts et d'idéologie libérale et d'européisme (un totalitarisme doux en résumé) et ne pouvez traduire la société française que comme la somme d'individus (thatcher).
Aimez la France et les Français !
Rappelez vous que votre pouvoir, votre dignité électorale, vous qui parlez parfois sans filtre ne procèdent que de la volonté populaire.
Votre devoir de Président de la République, Monsieur Macron, par dessus tout est de faire en sorte que chaque Française, chaque Français se sentent chez lui en France, en Kanakie, Vénissieux, Sartène ou Saint Etienne.
C'est à vous de protéger et de rendre effectif le principe d'égalité territoriale.
Vous savez bien que les statuts dérogatoires de certaines collectivités n'ont d'existence que par clientélisme ou volonté d'abandonner à leurs sorts par exemple nos compatriotes guadeloupéens.
Monsieur Macron, nous vous demandons de mettre fin au morcellement de la France, de ressouder la Nation et condamner l'usage d'une autre langue ou d'un dialecte au lieu de notre langue commune et unitaire dans une Institution, un Conseil, une Assemblée élus.
PS: Vous qui êtes versés dans les Finances Publiques, permettez ce "cavalier budgétaire": Pourquoi n'avoir jamais admis l'évidence qu'avant un recrutement un patron (entrepreneur) dispose de ce que tous ceux qui ont un contrat de travail en main se nomme une période d'essai lui permettant de juger des qualités professionnelles de son salarié, alors pourquoi fragiliser la vie professionnelle de vos concitoyens et notamment ceux qui n'ont peu ou pas de biens et ont pour seul héritage leur Patrie, la France Une et Indivisible.
Christophe Doudou

 



Christophe compte sur vous aujourd'hui

Christophe DOUDOU a besoin de votre aide pour sa pétition “Présidence de la République: République Française”. Rejoignez Christophe et 32 signataires.