FRANCE TÉLÉVISIONS : STOP À L'INFORMATION FORMATÉE ET AU MANAGEMENT ABUSIF

0 a signé. Prochain objectif : 500 !


Suite à l'éviction des illustrateurs sonores de France Télévisions, l'ensemble des salariés collaborant à la rédaction exprime sa vive inquiétude quant à la gestion humaine, à la ligne éditoriale et aux desseins que semble adopter la direction de l'information.

La vie professionnelle de nos quatre collègues s'est arrêtée un 25 novembre 2020, cinq jours avant la fermeture de leur service. 17 à 32 ans d'ancienneté balayés lors d'une visioconférence.

Un tel management est contraire aux valeurs portées par l'ensemble du personnel de la rédaction. L'éthique, l'intégrité et le respect à la dignité ne peuvent être bafoués au nom d'une certaine vision de l'information.

Monsieur Laurent Guimier assume le choix de supprimer l'expertise des illustrateurs sonores au profit de banques musicales pour « faire autrement mais mieux ». Son mépris à l'égard du professionnalisme de nos collègues se mesure-t-il aussi aux autres métiers œuvrant à la réalisation d'un reportage et à la fabrication d'une édition ?

L'ensemble des salariés de la rédaction défend un projet éditorial qualitatif dans lequel le savoir-faire et le savoir-être sont des ressources essentielles pour informer nos concitoyens en quête de contenu et de sens.

Face à la vision très éloignée de l'uniformisation défendue par la direction de l'information, nous, salariés du service public ne faisons pas confiance en ses cadres dirigeants et à leur stratégie.

Nous réclamons la réintégration des illustrateurs sonores et l'ouverture d'une concertation pour définir le projet éditorial et assurer la pérennité d'une information de qualité.