Contre le projet de golf de montagne, pour sauvegarder des terres agricoles de Petit-Bourg

0 a signé. Allez jusqu'à 7 500 !


Nous citoyens, soucieux de l’intérêt général de Guadeloupe, du développement de son agriculture, de la sécurité alimentaire de la population, de la préservation de l’environnement et la biodiversité, exprimons notre opposition au projet de golf de montagne de Pérou-Caféière Petit-bourg.

L’agence pour l’environnement indique que l’emplacement du golf se situe dans le seul corridor écologique d’axe Est-Ouest de la Guadeloupe. La réalisation de ce golf entraînera la disparition de plus de 100 hectares de terres agricoles et d’espaces boisés. Les terres agricoles concernées ont une forte valeur agronomique et appartiennent en  partie à un Groupement Foncier Agricole (GFA) dont la vocation est de protéger les terres agricoles. Les agriculteurs qui demeureront à proximité du golf seront interdits de certaines activités pour cause de nuisances diverses au bien être des « golfeurs ». Un projet immobilier est associé au golf, c’est le prélude à une urbanisation de la région et une spéculation sur le foncier.

Le maire de Petit-Bourg a déclaré que ce golf qui n’est pas construit pour les guadeloupéens mais les touristes aura un impact positif sur l’économie. Cependant, il n’explique  pas comment son projet sera rentable alors que le golf de Saint François est déficitaire depuis sa création ! Ce sont les impôts des Saint-franciscains qui comblent le déficit !

Le bassin de vie  de Pérou doit garder sa vocation première, nourrir la population et préserver les ressources naturelles. Nous nous opposons à ces grands projets parachutés, qui impactent durablement et négativement le territoire pour satisfaire des besoins extérieurs,  et qui nous sont imposés sous prétexte de développement économique.

 



Collectif de citoyens compte sur vous aujourd'hui

Collectif de citoyens DE GUADELOUPE a besoin de votre aide pour sa pétition “Préservons les terres agricoles, préservons le présent et l'avenir du pays”. Rejoignez Collectif de citoyens et 6 999 signataires.