Empêcher la dégradation de l'environnement du château de Grignan

0 a signé. Allez jusqu'à 1 500 !


Nous avons besoin de vous !

Aidez-nous en signant la pétition, en laissant vos commentaires et en partageant avec le plus grand nombre ! MERCI

-------------------------------------------------

Grignan, patrimoine en danger.

Tous les visiteurs qui ont eu la chance de découvrir Grignan en deviennent d'exceptionnels porte-paroles et des amoureux inconditionnels de l’endroit. Séduits par la beauté du village et de son environnement, ils repartent enchantés par l'authenticité d'un lieu encore très protégé. Ceci nous le devons à une équipe municipale menée par le maire Monsieur Bruno Durieux, qui travaille depuis plus de vingt ans à l’amélioration et à la préservation du village ainsi qu'à sa notoriété grâce au Festival de la Correspondance ; sans oublier le Château de Grignan, propriété du Conseil Général de la Drôme, qui reçoit plus de 120 000 visiteurs chaque année, et les nombreux spectateurs des différentes manifestations organisées par Les Châteaux de la Drôme.


Aujourd'hui, un projet interpelle les habitants. Il s'agit de l'aménagement de l'entrée Est de Grignan, route de Taulignan où la mairie a prévu la réalisation de logements sociaux, "sur ces vingt-six logements, 4 sont des villas en location accession à la propriété" (Bulletin municipal n°88, juin 2016). Les travaux devraient démarrer dès l'hiver prochain. Le maire, dans le dernier Bulletin Municipal, nous garantit que ce projet "a reçu l'aval des Bâtiments de France après de longues et bénéfiques discussions qui en assurent la qualité architecturale". Bruno Durieux évoque également la destruction de la maison Arnaud nécessaire pour la construction des nouveaux bâtiments soulignant que cette maison "est d'un style étranger à la Provence ; elle jure avec l'habitat traditionnel - et plein de charme - de Grignan". Et s'exprimant sur le projet retravaillé, le maire précise qu"on a préféré dans le détail, plutôt que des pastiches d'ancien, des éléments contemporains comme la forme des fenêtres, l'absence de volets extérieurs ou des cages d'escalier à claire-voie". On est très loin de l'attachement à l'habitat traditionnel mentionné précédemment !


Malgré le soin que le maire a apporté dans son propos pour rassurer les habitants, et le credo de ses collaborateurs ("c'est toujours pareil : avant les gens rouspètent, après ils ne disent plus rien"), l'inquiétude est vive et des questions importantes demeurent.


La première concerne la préservation de l'environnement du château de Grignan, classé monument historique. Les abords ne sont-ils pas protégés comme l'exige la loi de 1943 modifiée par l'article 40 de la loi SRU de décembre 2000 qui impose une vigilance à l'égard des projets de travaux dans "le champ de visibilité" des monuments historiques ? Comment est-il possible que ces logements accompagnés d'un parking de 100 places voient le jour alors qu'ils briseront durablement l'harmonie visuelle de ce charmant village ? Cela nous semble inimaginable. De plus, pourquoi aucune photo contractuelle n'est mise à la disposition du public en mairie ?


La seconde interrogation concerne les logements sociaux. Sur le fond, cette idée est louable, le village avec moins de 3500 habitants n'ayant pas d'obligation au regard de la loi. Si la politique d'attractivité du conseil municipal est de s'ouvrir à de nouvelles populations, il n'en demeure pas moins que la vigilance s'impose sur le choix de l'emplacement de ces futures constructions.


Faut-il rappeler que d'autres investissements seraient à envisager de manière urgente tels que :  la pérennité de l'école (éventuelle fermeture prochaine d'une classe) et son entretien les parents étant amenés à repeindre eux-mêmes les classes ? les problèmes récurrents des circuits d'eau qui ne sont pas aux normes ; le tout-à-l'égout qui n'est pas généralisé, etc.


Quant à la création du parking de l'école Émile Loubet, le nombre d'élèves et de professeurs ne justifie nullement le besoin d'une telle réalisation, accolée de plus est, à la cour de l'école ! Comme nous avons tous pu le constater, le parking des Grands-Près construit il y a quelques années et situé à une centaine de mètres est vide la plupart du temps !


Enfin, le projet de réaménagement de la Place Castellane répond-il à une demande de la population ou à l'utopie de quelques personnes persuadées de reconquérir la Place afin d'en faire un lieu d'animation permanent ? Le pari semble risqué, et cet investissement, même si le Département participe au financement, semble bien loin d'être prioritaire.

 
C'est pourquoi aujourd'hui, portés par une volonté forte de protéger la beauté et le charme de Grignan, nous faisons appel à toutes celles et à tous ceux qui souhaitent ardemment défendre ce site unique que nous apprécions tant. En signant cette pétition, vous aiderez Grignan à garder son identité, et à le protéger d'une construction qui altèrera pour toujours une des entrées principales du village, entrée très fréquentée située sur l'itinéraire Lyon-Marseille emprunté par de nombreux touristes tout au long de l'année. Nous ne sommes pas opposés aux évolutions que la vie d'un village impose. Mais nous voulons des projets adaptés à l'histoire de Grignan et à ses spécificités. Aussi, nous espérons que vous serez nombreux à signer cette pétition qui permettra à l'ensemble des villageois et des résidents, de s'exprimer sur un sujet qui les concerne tous.

Association pour la protection du quartier Est de Grignan.

 



Association pour la protection du quartier Est de Grignan compte sur vous aujourd'hui

Association pour la protection du quartier Est de Grignan a besoin de votre aide pour sa pétition “Préserver Grignan”. Rejoignez Association pour la protection du quartier Est de Grignan et 1 180 signataires.