Pour que Katushia reste en France, nous souhaitons que sa demande de séjour soit acceptée

0 a signé. Allez jusqu'à 1 000 !


Katushia Razafindrangodona a reçu récemment un arrêté préfectoral lui annonçant son refus de séjour et l’obligation de quitter le pays, mettant fin à la vie personnelle et professionnelle qu’elle s’est construite en France.

Ce refus touche aussi son changement de statut d’étudiante à salariée et son autorisation de travail.

Selon les chiffres du pôle emploi 138 demandes d'emplois dans le domaine où Katushia travaille actuellement n'ont pas été satisfaites dans l'Hérault de septembre a ce jour. Cela ne justifiait donc pas l'embauche de salarié étranger. Cependant le poste qu'occupe Katushia en oncologie nécessite des compétences précises et particulières qu'elle a acquises durant son stage et lors de son apprentissage au sein de la même entreprise. C'est à l'issue de cet apprentissage que Katushia a eu son poste actuel. Malgré cette démarche sélective et logique entreprise par Katushia, la préfecture de l'Hérault lui refuse son titre de séjour, le changement de statut et l'autorisation de travail.

Les gens qui signeront cette pétition connaissent Katushia en tant qu’amie, en tant que camarade étudiante, en tant que collègue de travail, en tant que proche. Nous n’acceptons pas que Katushia, qui a su s'intégrer à notre pays, y apprendre la langue, suivre une formation professionnelle, la réussir avec succès, trouver un emploi, qui a su tisser des liens d'amitié fort avec nous, soit expulsée de France. Katushia mérite de se voir reconduire son séjour pour apporter à son entourage personnel et professionnel toutes les compétences, le travail, le dynamisme, l'enthousiasme et l’aide qu’elle a toujours su apporter depuis qu’elle vit dans ce pays. Nous appuyons donc son recours et demandons à annuler son refus de sejour et son obligation de rentrer à Madagascar.

Solution: signer la pétition pour annuler le refus de séjour et l’obligation de rentrer à Madagascar.

Qui sommes nous ? Nous sommes des amis de Katushia, nous l’avons rencontré en Master 2, en autre parce qu’elle partageait les informations sur les cours et menait une vie étudiante active au sein de notre Master.