#TouchePasAMaGendarmerie #Ramonville

0 a signé. Prochain objectif : 1 000 !


La Gendarmerie de Ramonville est en danger, soutenons la !

Le passage en zone Police nationale, en cours de réflexion depuis Paris, pourrait remettre en question la situation actuelle et aboutir à une dégradation de la situation de délinquance et de tranquillité publique sur notre commune.

Ensemble, Mairie et habitants, faisons valoir auprès du Préfet et du Ministre de l'Intérieur notre attachement et notre souhait de rester comme actuellement en zone Gendarmerie.

Le vendredi 9 octobre 2020, le Premier ministre avait été reçu par le Maire de Toulouse, concernant la situation sécuritaire à Toulouse. Dans une intervention dans la presse, ce dernier a indiqué son souhait de redéfinir le périmètre de la Métropole en matière de déploiement policier, en intégrant notamment la commune de Ramonville Saint-Agne dans la zone Police nationale. Cette option fait suite à une réflexion actuellement lancée par le Ministère de l’Intérieur sur le redécoupage des zones Police nationale / Gendarmerie et à la bascule que certaines communes pourraient opérer vers une zone ou l’autre.

En Conseil municipal du 15 octobre dernier, une motion a été prise pour exprimer le désaccord quant à l’analyse et à la proposition qui consisterait à inscrire la commune en zone Police. Les arguments pointant l’efficacité et la réactivité de la Zone Gendarmerie sur le territoire sont avancés. Ils ont permis de contenir la délinquance et de répondre aux attentes de la population, par la mise en place notamment en 2010 du dispositif « Pool nuit » Gendarmerie, qui vise au déploiement d’une équipe sur roue toute la nuit.

Le Maire de Ramonville, Christophe Lubac, s’est entretenu avec des Maires de communes situées dans différents départements de France qui ont basculé précédemment de la zone Gendarmerie à la zone Police. L’analyse est toujours la même : le phénomène de délinquance centripète tendrait à aspirer le forces de police en centre-ville de Toulouse au détriment des villes périphériques comme Ramonville. Dans la métropole toulousaine, les villes du bassin toulousain qui ont connu cette expérience en sont sorti perdantes. La Zone Gendarmerie permet le déploiement d’effectifs de Gendarmerie en ceinture toulousaine qui garantit des interventions plus rapides en périphérie et tout en respectant l’équilibre des effectifs de Gendarmerie sur l’ensemble du territoire concerné.

Christophe Lubac a engagé une démarche auprès du Préfet de la Haute-Garonne pour faire valoir cette analyse. Une saisine du Préfet a été effectuée, pour laquelle l’ont rejoint ses collègues des communes de Castanet, Labège et Auzeville, qui pourraient également être concernées. Sans réponse à ce jour, l’inquiétude de voir une décision prise depuis Paris et sans concertation locale grandit.

Face aux inquiétudes que manifestent de nombreux administrés ramonvillois concernant une éventuelle bascule de Ramonville en zone Police, cette pétition «#TouchePasAMaGendarmerie » a pour objectif de collecter le maximum de soutiens de la part des citoyens afin de peser dans les discussions à venir avec le Préfet et les services de l’État. Cette pétition sera active jusqu'au 30 avril. Une audience sera sollicitée par M. le Maire auprès du Préfet afin de lui remettre cette pétition de soutien qu’apportent la Mairie et les concitoyens ramonvillois à leur Gendarmerie.