Renards des Hautes-Alpes : retirons-les des espèces dites « nuisibles » !

0 a signé. Prochain objectif : 1 500 !

Quand elle atteindra 1 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être reprise par les médias et journaux locaux !

Chaque année, 600 000 renards sont tués en France et 1 000 environ rien que dans les Hautes-Alpes, où ils sont chassés du 1er juin au 31 mars et piégés en tant qu’espèce nuisible du 1er janvier au 31 décembre.

Classé comme « espèce susceptible d’occasionner des dégâts » (ESOD), c’est-à-dire « nuisible », le renard roux est pourtant un élément majeur de la biodiversité et un allié précieux. C’est pourquoi, cette pétition a pour objectif de demander aux services de l’Etat :

- le RETRAIT DU RENARD ROUX DE LA LISTE DES ESOD pour les Hautes-Alpes ;

- une REFORME DES CDCFS (commission de la chasse et de la faune sauvage) qui se positionne sur ces questions, afin que la faune sauvage soit considérée autrement qu’à travers le collet d’un piège ou le viseur d’un fusil.

----

Nous avons la chance de voir encore dans nos montagnes du renard roux, animal magnifique qui peuple notre imaginaire. Les dégâts qu’on lui reproche sont sans commune mesure avec les services qu’il nous rend, en particulier pour la régulation des taupes, mulots et autres campagnols, qui eux causent de réels dommages aux cultures. Et pourtant, il est encore classé comme un « nuisible ».

C’est en 2022 que la liste des ESOD va être mise à jour pour chaque département. Nous demandons à cette occasion que le renard roux soit retiré de cette liste pour l’ensemble des Hautes-Alpes, comme il l’est déjà sur les communes de La Grave et de Villar-d’Arène, en raison de son action bénéfique pour éliminer les campagnols. Dans le département du Doubs, suite à un mouvement d’associations, d’agriculteurs, de représentants des chasseurs et de citoyens, il a déjà été retiré de cette liste depuis novembre 2019 dans 117 communes. Alors, pourquoi pas chez nous ?

Nous demandons également des changements dans la composition des CDCFS, qui sont les instances départementales chargées de débattre de ces questions. En effet, dans les CDCFS, les chasseurs en surnombre font primer leurs intérêts particuliers sur toute autre considération touchant à la biodiversité, et les associations de protection de la nature n’ont qu’une représentation dérisoire (2 représentants sur 25 dans la CDCFS des Hautes-Alpes). Quand l’absurdité des décisions atteint des sommets, il ne reste plus que les tribunaux pour intervenir. C’est ainsi qu’en mars 2020, à la demande de plusieurs associations, le Tribunal administratif de Marseille a suspendu l’arrêté préfectoral autorisant 71 battues aux renards dans les Hautes-Alpes.

 

Signez cette pétition, et demandez avec nous :

-        le retrait du Renard roux, élément important de la biodiversité et auxiliaire de l’agriculture, de la liste des ESOD pour les Hautes-Alpes ;

-        une réforme en profondeur des CDCFS, pour que la faune sauvage soit considérée autrement qu’à travers le collet d’un piège ou le viseur d’un fusil.

On compte sur votre engagement pour la biodiversité !

 

Pour plus d'informations :

1. retrouvez notre vidéo explicative ici : https://vimeo.com/543652565

2. rendez-vous sur notre site internet pour retrouver notre dossier complet ! http://www.sapn05.org/plaidoyer-pour-la-biodiversite-sortir-le-renard-de-la-liste-des-esod/

 

Une pétition nationale à destination du ministère de la transition écologique va être lancée prochainement par les associations France Nature Environnement, pour une demande de modification en profondeur des CDCFS avec une autre approche et un autre fonctionnement. Toutes les informations seront disponibles sur le site internet de la SAPN-FNE 05