Comité de soutien à Zohrab Kasoyan et Victoria Muradian

Comité de soutien à Zohrab Kasoyan et Victoria Muradian

0 a signé. Prochain objectif : 1 000 !
Quand elle atteindra 1 000 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
Welcome Rouen a lancé cette pétition adressée à Hommes politiques pouvant plaider leur cause

Lettre qui sera adressée à des hommes politiques:
Cette lettre est rédigée par Bernard Boudet qui héberge la famille depuis quatre ans.

Je souhaite attirer votre attention sur le cas de Monsieur Zohrab Kasoyan, arménien de culture yézidie qui a quitté la Russie il y a bientôt 11 ans pour demander l’asile en France.

Les raisons de son exil sont liées au fait qu’en tant que Yézidi, il faisait l’objet de discrimination sociale et de persécutions à caractère ethnique, à l’instar de nombreux Yézidis.

Les faits, particulièrement douloureux, n’ont pu être que partiellement transmis à l’OFPRA lors de sa demande d’asile.

La Préfecture vient de prolonger une obligation de quitter le territoire français à son encontre, aux motifs d’une absence de domicile fixe et de défaut d’intégration. L’OQTF est assorti d’une assignation à résidence particulièrement coercitive puisqu’elle ne l’autorise à circuler que dans de minuscules communes dépourvues de commerces, excluant la commune de Canteleu, située plus près et dotée des commerces de base !

Le premier motif invoqué pour l’OQTF est pour le moins incompréhensible. En effet, il a été pris en charge par l’association Welcome Rouen dont je suis militant et je l’héberge depuis 2017 avec sa famille. Il est donc loin d’être sans domicile fixe !

En ce qui concerne son intégration en France, je suis le premier à pouvoir témoigner de son entière réussite. Il y a rencontré il y a 7 ans sa compagne, Madame Victoria Muradian, de nationalité russe, originaire comme lui d’Arménie par ses parents et de culture yézidie.

Ils ont fondé une famille qui comprend deux petits garçons, dont l’aîné va bientôt entamer sa troisième année à l’école de Sahurs, et le second va intégrer l’école à la rentrée prochaine. Ils attendent aujourd’hui leur troisième enfant.

Leur volonté d’intégration et leur courage sont exemplaires. Dans la mesure où ils se rendent utiles par toutes sortes de menus travaux, je les rémunère sous forme de chèques emploi service, ce qui leur permet de subvenir aux besoins de leur famille.

Le métier de mécanicien automobile de M. Kasoyan lui a d’ores et déjà valu d’obtenir deux promesses d’embauche, ce qui prouve sa volonté de ne pas être à la charge de la société. Il s’apprête d’ailleurs à en envoyer une troisième à la Préfecture.

De son côté, sa compagne, infirmière en Russie, souhaite vivement pouvoir exercer à nouveau son métier.

Quel sens aurait un choix de migration économique pour vivre chez nous aussi longtemps chichement alors qu’ils ont chacun un bon métier ?

Les nombreux témoignages produits lors des deux précédents recours attestent de leur sociabilité.

Par leur ouverture d’esprit, leur gentillesse, leur volonté de partager et de se rendre utiles, ils sont devenus pour moi une deuxième famille.

Pour toutes ces raisons qui, je l’espère, vous auront convaincu de la nécessité de lui accorder le droit d’asile, je sollicite votre appui à la levée de l’obligation de quitter le territoire émise à l’encontre de Monsieur Kasoyian.

0 a signé. Prochain objectif : 1 000 !
Quand elle atteindra 1 000 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !