ABUS DE CONFIANCE, aidez moi à lui retirer la carte de séjour !

0 a signé. Allez jusqu'à 500 !


Je souhait, par cette pétition voir le retrait du Titre de Séjour de mon époux par la Préfecture de Paris. Pour cela, j’aimerais que vous preniez un peu de votre temps afin de me lire et comprendre les faits de maltraitances dont j’ai été victime durant 10 ans de vie avec ce dernier, comprendre la torpeur et la douleur dans laquelle je vis à ce jour en voyant celui qui a abusé de moi en liberté et me largue car jouissant du document administratif qu’il a eu de par notre mariage et notre fille a qui il a également tourné dos car ne voulant pas d’elle à la réalité.


En effet, cet homme nous avions fait connaissance en 2005 au cours d’une crise d’expulsion à Aubervilliers où les mal-logés avaient été priés de quitter les lieux, j’y étais car travaillant en qualité de bénévole à l’association Droit Aux Logement(DAL) de Paris .Au soir de l’événement, nous y avions été conviés par notre président. Alors lui qui passait par là s’était joint à notre groupe de lutte et nous avions fait connaissance. A la fin de la manifestation, il a souhaité me ramener chez moi, ignorant sa situation de sans papier j’étais montée a bord du véhicule qu’il conduisait. Quelques jours plus tard, je me suis rendu compte qu’il était mécanicien alors il avait surement prêté à un de ses clients le véhicule.

Après qu’il m’a déposé, ce fut l’erreur que je ne devais pas connaitre car il venait ainsi de connaître mon domicile, alors il s’est mis à me faire la cour. Chaque fois, que je sortais de chez moi il était présent très régulièrement d’ailleurs ; à force d’inciter je fini par tomber amoureuse, à la réalité moi j’étais amoureuse mais lui était dans l’élaboration d’un plan monstrueux à mon encontre.

Avant de m’éloigner de l’objet, je tiens à dire que je suis Française en situation d’Handicap et mère de 5 enfants avant notre rencontre, passé à six après la naissance de notre fille à lui et moi.

Il a été tellement convaincant qu’il avait fini par me convaincre de nous pacsés, c’est en ce moment que je sus qu’il était sans papier, mais je croyais tellement en notre amour que je me suis pas posée de questions pour accepter. Mais après notre pacs, il fallait attendre un an afin qu’il soit régulariser alors il me demanda de faire l’adoption simple de mes cinq enfants et moi naïvement croyant que mes enfants avaient un père de nouveau après le départ de leur géniteur j’ai accepté. Je tiens aussi à préciser que durant cette attente, toutes les charges du foyer étaient de mon ressort de son alimentation à ses vêtements tous étaient à mes frais car il vivait chez moi. En parallèle à l’attente, bien que ne voulant plus d’enfant, il avait réussi à me convaincre qu’il fallait qu’on essaie d’avoir un enfant en guise de notre amour.

Je tombai enceinte de lui. La naissance le 12/05/2006 de notre fille a coïncidé avec son rendez-vous à la préfecture prévu pour le 29/05/2006, vu que j’accouchai par césarienne je sortis de l’hôpital le 18/05/2006.

Dès ma sortie, il m’avait dit : « écoute avant qu’on rentre à la maison je préconise qu’on parte prendre la photo de l’enfant, afin que je puisse déposer les documents de notre fille à la préfecture pour obtenir au plus vite sa carte nationale d’Identité car je n’ai pas trop confiance d’avoir mon titre de séjour malgré l’adoption simple de tes enfants ». Ce jour là, j’aurai dû comprendre que cet homme voulais juste être régularisé car malgré la douleur que j’avais au ventre du fait de la césarienne, il avait quand même insisté qu’on se rendre au lieu de la photographie car selon lui une fois rentrée à la maison je ne pourrais sortir sitôt.

Alors arrivé au lieu, vu que l’enfant dormais il s’était permis de lui mettre de l’eau froide sur le visage afin de la réveiller pour prendre la photo. Ce geste a faillit coûter la vie à notre enfant.

Le début de mon calvaire : juste après l’obtention de son premier titre de séjour, comme si l’homme m’avait envouté il cherchait des excuses en permanence pour justifier sa mauvaise humeur, mais je m’accrochais toujours bien que consciente de son changement radical, je ne parvenais pas à être en colère contre lui. L’homme qui me couvrait de câlins était devenu subitement l’homme qui me couvrait d’injures, d’infidélités et de coups à répétition, jusqu’au jour où je le surpris en plein ébat sexuel dans notre lit conjugal, comme hypnotisée je n’eus aucun mot à sortir à la bouche si ce n’est ma prise de conscience à mon réveil à l’hôpital.

Il m’avait tellement supplié suite à cette crise, que pour le bien-être de notre fille et de l’amour que je portais pour lui, j’acceptai et lui donnai une autre chance ; pourtant c’était mal connaitre l’homme, à la réalité il me préparait un coup de plus celui de pouvoir encore profiter de ma situation pour faire venir sa fille et chercher à me faire en prisonnier.

J’explique : Il avait souhaité que je puisse entamer les démarches administratives de sa première fille vivant en Côte d’Ivoire, en procédant par le regroupement familiale, vu ma situation de Française, le faisant à nos noms les choses seraient plus facile, Ainsi nous deviendrons une famille complète. Une fois de plus, mon amour aveugle me conduit à accepter, je mener moi-même les démarches jusqu’à me rendre à Abidjan dans une période de crise post électorale sous les coups de tirs des armes, pour la récupérer et la faire venir le 25/12/2010 en France.

Après l’obtention de son séjour, m’avoir enceinté et l’arrivée de sa première fille plus rien à faire de moi alors place à la violence maintenant.

Début de mon seconde calvaire : Reprise de ses infidélités, des coups et des injures, à chaque fois que je me plaignais, Il me disait que la femme se doit d’obéir à son homme et sans rétorquer. Dès lors, lorsqu’il voulait satisfaire sa libido, il me brutalisait ; la violence sexuelle s’était installée dans notre foyer.la peur était terrifiante éviter de lui faire des reproches étais pour moi le meilleur moment d’être en santé, mais je m’étais tromper car l’homme ne s’arrêtait jamais à chaque fois qu’il rentrait il s’adonnait à me violente à tels enseigne que j’aie failli un jour suite à un de ces actes de violences me jeter du haut de ma fenêtre du 10ème étage. L’homme me terrifiait !

Le bouquet final, fut lorsqu’il a retourné sa fille contre moi, celle pour qui je me suis sacrifiée pour faire venir en France, de prétendre devant des assistantes sociales que je la maltraitais. Je manquai de justesse d’aller en prison, si au jour du délibéré du juge, la fille n’avait pas eu à dire qu’à la réalité il n’en était rien et que c’était son père qui lui avait demandé de mentir de la sorte, afin que je sois emprisonnée pour qu’il bénéficie de mon appartement. J’avais alors libre choix de porter plainte pour diffamation, chose que je n’ai pas faite pour le bien-être de l’enfant qu’il avait reçu à manipuler.

Finalement j’eus le courage d’entamer les plaintes en rapport avec les violences conjugales ; suite a plusieurs plaintes et examens médicaux et témoignages, j’ai obtenu une ordonnance de protection et lui il a été sonné de quitter le domicile. A ce jour, Il se vente d’avoir eu ce qu’il voulait de moi c’est-à-dire sa carte de séjour et reçu à faire entrer sa fille en France. En somme, il s’en fou de la séparation car il a eu gain de cause.

Jusqu’à ce jour la justice peine à le mettre aux arrêts, la lenteur procédurale selon les réponses que je reçois à chaque fois que je me plains.

Cette pétition, je la fais afin que vous puissiez m’aider à rendre justice auprès de la préfecture de Paris, afin de lui retirer sa carte de séjour qu’il a eu en abusant de ma confiance et profitant de mon corps sans jamais m’aimer, car cet homme à eu le courage de dire à certains de nos amis en commun et à moi-même droit dans les yeux qu’il ne ma jamais aimé.

La preuve, au jour d’aujourd’hui il à complètement tourner dos à notre fille que nous avions eu ensemble, dont la naissance à favoriser l’obtention rapide de sa carte de séjour parce que étant devenu parent d’enfant français ; Et ceux depuis son départ le 01 Octobre 2015.

Alors qu’il aille en prison m’importe peu, mais je demande de m’aider à guérir de cette grosse plaie, que j’ai dans le cœur afin que lui sois retirer sa carte de séjour qu’il à eu en abusant de moi et notre fille qui fut un de ses arguments pour être régulariser.

A tous, je souhaiterais au-delà de ma pétition avant de porter un jugement sur ma naïveté de savoir que lorsqu’on aime en vrai, on perd la raison !

J’ai aimé,
J’ai consenti,
Je me suis soumise par amour,
J’ai dépensé mon énergie et mon argent
Je me suis sacrifié
Je l’ai sorti de sa misère
Je me suis investie dans cet amour pendant 10 années, mon conjoint lui à profite de moi pendant cette même période sans jamais m’aimer, sa cruauté l’a amené à me le dire en face quel genre d’être odieux !

Aidez moi à rendre justice !



Fanta compte sur vous aujourd'hui

Fanta KABA a besoin de votre aide pour sa pétition “Préfecture de Paris : ABUS DE CONFIANCE, aidez-moi à lui retirer la carte de séjour !”. Rejoignez Fanta et 380 signataires.