Pour que les daims du parc de Châteauvillain restent en liberté!

0 a signé. Allez jusqu'à 2 500 !


En 1655, le fils du duc de Vitry crée un parc de 272 ha de forêt à la sortie immédiate de Châteauvillain. Ce magnifique écrin, racheté par la commune en 1989 puis par le Conseil départemental, est connu pour sa très grande richesse forestière mais surtout ses daims en liberté. Depuis des décennies, les visiteurs, amoureux de la nature, les croisent au fil de leurs déambulations. Certains daims n'hésitent pas en retour à s'approcher des hommes. Le respect est mutuel. En bref, ces animaux sont pour nous des Castelvillanois à part entière  !

Or, début septembre, la Préfecture de la Haute-Marne et le Conseil départemental ont pris la décision de parquer les daims pour les rendre inaccessibles. Raison invoquée: les daims pourraient mordre les visiteurs !!! Si ce n'était pas aussi grave pour le village, on pourrait à loisir rire du ridicule du principe de précaution poussé à l'extrême.

En effet, l'annonce récente de l'abandon, au moins temporaire, d'un grande projet de valorisation touristique du site a déjà assombri l'avenir de cette charmante cité médiévale. Cette décision, qui conduit à priver le village de ce qui a fait sa petite renommée et surtout de ce qui fait son identité, sonne comme une condamnation aussi cruelle qu'inattendue.

A l'heure où le village doit entrer dans le futur parc naturel national de Champagne-Bourgogne, il serait temps d'être en cohérence et mettre l'énergie de l'appareil d'Etat à préserver la Nature et non s'en protéger surtout quand cette préservation permet aussi de maintenir ou d'imaginer développer une activité touristique sur un territoire en déprise. 

Après le succès de la manifestation "humoristique" du samedi 6 octobre, les Castelvillanois sont bien décidés à ne rien céder !



Stėphanie compte sur vous aujourd'hui

Stėphanie LEU a besoin de votre aide pour sa pétition “Préfecture de la Haute-Marne: Pour que les daims du parc de Châteauvillain restent en liberté!”. Rejoignez Stėphanie et 2 295 signataires.