MISE À L'ABRI DES PERSONNES LAISSÉES DANS LA RUE

0 a signé. Prochain objectif : 35 000 !


APPEL  CITOYEN POUR LA MISE  À L'ABRI DES PERSONNES LAISSÉES DANS LA RUE 

Le « Collectif Les Morts de la Rue »  (CMDR), sur la base des signalements qu’il reçoit, estime que plus de 500 SDF décèdent chaque année à la rue, dans un squat ou à l’hôpital. Le collectif estime toutefois que ce chiffre pourrait être jusqu’à 6 fois supérieur soit près de 3.000 décès.

Être privé de domicile fixe conduit à mourir à 49 ans en moyenne soit plus de 30 ans plutôt que le reste de la population.

Les seuls mois de décembre et de janvier concentrent près de 25% des décès annuels, le froid étant un facteur aggravant de situations sanitaires et de santé dégradées par les conditions de vie des personnes SDF (maladies, difficultés d’accès aux soins, addictions, accidents, violences, stress, troubles psychiques…).

Dans la métropole bordelaise, comme dans de nombreuses métropoles en France, des milliers de personnes sont sans domicile fixe (hommes, femmes, enfants) et font face au froid, aux tempêtes, à l'humidité, qu’elles (sur)vivent à la rue, sous une tente ou dans un habitat indigne…

Après la tempête Bella fin décembre où le département a été placé en vigilance orange, les tentes n’ont pas résisté, heureusement il n'y a eu aucune victime humaine, mais d’autres tempêtes sont prévisibles cet hiver.

Le froid, bien installé maintenant, est également un grave danger pour ceux et celles qui dorment à même le sol.

La pluie qui trempe tout, le manque de sanitaires, et de sécurité ont plongé les personnes dans une situation extrême.

Les tentes sont régulièrement inondées, les conditions climatiques aggravent l'état de santé de ces personnes qui sont rendues encore plus vulnérables ! 

Sans parler de la promiscuité qui ne facilite pas les choses en période de COVID 19.

Les laisser dans ces conditions C’est inhumain ! C’est inacceptable ! 

Une situation bien connue de la préfecture de la Gironde et de nombreuses préfectures. 

C’est pourquoi en tant que citoyens et soutenus par les associations, nous vous demandons expressément :

-DE DÉCLENCHER LE PLAN FROID
-D’OUVRIR DES CENTRES D'ACCUEIL ET D'HÉBERGEMENT  ADAPTÉS ET PÉRENNES POUR LES PERSONNES LAISSÉES DANS LA RUE
-DE RESPECTER L’INSTRUCTION DU 3 NOVEMBRE 2020 SUR LA PRISE EN CHARGE ET LE SOUTIEN DES PERSONNES PRÉCAIRES

Il faut trouver une solution d'urgence pour ces familles, ces femmes, ces enfants, ces hommes afin qu'ils soient placés temporairement voire définitivement à l'abri.

L’Abbé Pierre disait, “Il ne faut pas faire la guerre aux pauvres, mais à la pauvreté”

PÉTITION SOUTENUE PAR :

LES GRATUITS GIRONDE SOLIDARITÉ, LA PIRATERIE, DARWIN SOLIDARITÉ, LE COLLECTIF BIENVENUE, WANTED COMMUNITY, LES ROBINS DE LA RUE, ADEC FRANCE 33, LE 4 DE BORDEAUX, CDAFAL 33 "Conseil Départemental des Associations Familiales et Laïques de Gironde", LES HÉBERGEURS SOLIDAIRES, IMAGINE DEMAIN, DIAMANTS DES CITÉS, LA MARAUDE DU CŒUR BORDEAUX, TOUTES À L'ABRI, SOLINUM, AMI 33, LES MARAUDEURS, CROQUETTES ET MACADAM, PIRATES DE L’ESPOIR GARGANTUA, LE TAILLAN AUTREMENT,  WELCOME BORDEAUX, le CSOR, le CHAÎNON MANQUANT NOUVELLE AQUITAINE, GRAINES DE SOLIDARITÉ, SOUTIEN ZONE LIBRE, LDH Bègles, ALIFS,LDH BORDEAUX, MÉDECIN DU MONDE, LDH GIRONDE, AREVE, TRI POTES ET MASCAGNE, SOLIDARITÉ MIGRANTS EYSINES, BIENVENUE AUX RÉFUGIÉS EN GIRONDE, FAIRE ET AGIR, RESF, AC GIRONDE, LA CIMADE, DAL,le CREPAQ, l'ASTI Bordeaux. 

 



cecilia compte sur vous aujourd'hui

cecilia FONSECA a besoin de votre aide pour sa pétition “Préfecture de la Gironde: MISE À L'ABRI DES PERSONNES LAISSÉES DANS LA RUE”. Rejoignez cecilia et 25 149 signataires.