Régularisez la famille Ladj

0 a signé. Allez jusqu'à 1 500 !


Ahmed Ladj est arrivé d’Algérie en France en novembre 2012 et son épouse Chafia en janvier 2013. Saïd Sam, leur fils de quatre ans et demi, est né prématurément à Dieppe en mai 2013 et sa petite sœur Céline est également née à Dieppe le 8 janvier 2015.

 

Chafia était avocate dans son pays (région Kabylie) et ne pouvait exercer sereinement son métier car elle subissait de fortes pressions morales et des agressions physiques du fait qu’elle était spécialisée dans la défense des femmes.

 

La famille est parfaitement intégrée dans la vie dieppoise : les deux enfants sont scolarisés à l’école maternelle Thomas et ne parlent que le français, Ahmed a une promesse d’embauche sérieuse dans la restauration, sa spécialité, et Chafia envisage de refaire un stage dans un cabinet d’avocats afin de reprendre contact avec sa profession d’origine. Le couple est par ailleurs bénévole à l’épicerie solidaire du Pollet, Chez Louisette. Les enfants ont été parrainés par la Ville de Dieppe (voir photo).

 

En avril 2017, Ahmed et Chafia Ladj envoient une demande de régularisation à la préfecture de Seine-Maritime qui répond par une obligation de quitter le territoire français (OQTF). Un recours est déposé auprès du tribunal administratif (TA) de Rouen par leur avocate et ils passent en audience le 25 janvier 2018. Le résultat des délibérés devait être connu le 22 février mais dès le 30 janvier ils sont convoqués au commissariat de Dieppe pour une assignation à résidence. L’avocate fait appel et ils passent une nouvelle fois au TA le 2 février. Résultat négatif : l’OQTF et l’assignation à résidence sont maintenues.

 

Les mesures prises par la Préfecture de Rouen et confirmées par le tribunal administratif nous semblent totalement injustes et néfastes au développement des enfants et à une vie normale pour cette famille.

Nous demandons donc la régularisation expresse de cette famille qui ne possède plus rien en Algérie et qui a fondé tous ses espoirs sur la France.

 

 



Chantal compte sur vous aujourd'hui

Chantal PÉLISSIER a besoin de votre aide pour sa pétition “Préfète de la Seine-Maritime: Régularisez la famille Ladj”. Rejoignez Chantal et 1 293 signataires.