Rétablissement des droits de tous les Sénégalais

Rétablissement des droits de tous les Sénégalais

0 a signé. Prochain objectif : 1 500 !
Quand elle atteindra 1 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être reprise par les médias et journaux locaux !
Abdoul Aziz SY a lancé cette pétition adressée à Président de la République du Sénégal et à

Monsieur le Président de la République,

Monsieur le Préfet de Dakar, 

Il ne semble pas nécessaire d'user de propos légaux, techniques ou autrement complexes pour décrire ce que nous savons tous déjà: que le peuple Sénégalais a le droit de sa liberté d'opinion, de parole et de manifestation. Aussi cela peut-il être utile, au cas où vous ne l'auriez pas encore compris, que les manifestations en cours depuis le 04 Mars 2021 dépassent largement la personne du député Ousmane Sonko et représentent une résistance collective et citoyenne face aux abus de pouvoir répétés des autorités chargées de la justice et de la sécurité des Sénégalais, entre autres griefs légitimes adressés au gouvernement du Sénégal. 

En outre, il est regrettable que les forces de police et de gendarmerie soient employées à lutter contre des manifestants paisibles plutôt que contre les agresseurs, pilleurs, nervis et autres individus violents qui s'en prennent aux dits manifestants ainsi qu'aux commerces des civils et sont les seules personnes véritablement responsables de trouble à l'ordre public. 

Il va sans dire que le peuple est on ne peut plus conscient du lourd contexte sanitaire dans lequel nous nous trouvons et en a été victime de diverses manières. Si il a toléré que l'on limite ses libertés les moins pressantes, comme le droit de circuler la nuit, il ne saurait accepter que la pandémie soit utilisée comme une excuse pour l'implémentation d'une dictature violente et l'annihilation de son droit à la manifestation pacifique. Nous comprenons les risques sanitaires encourus et assumons pleinement nos responsabilités dans cette situation. 

Ainsi le peuple Sénégalais, à travers cette pétition, exige: 

-L'abandon total et immédiat de toutes les poursuites contre Ndeye Khady Ndiaye ainsi que la levée immédiate de son contrôle judiciaire. 

-L'autorisation de manifestations libres et paisibles, en le nombre et la forme qui leur sied (entendu qu'elles restent civiles, ordonnées et paisibles) des populations Sénégalaises et organisations de la société civile et de l'opposition dont le mouvement de défense de la démocratie et le PASTEF, telles que le leur permet la Constitution du Sénégal. Ces manifestations doivent se dérouler sous la protection et l'encadrement respectueux et responsable des forces de l'ordre. 

-L'arrêt de toutes entraves au fonctionnement des médias d'informations, de communication et de partage des citoyens incluant les télés, les radios, l'internet et les réseaux sociaux. 

-La libération immédiate d'Ousmane Sonko, des membres de sa sécurité, de son entourage et d'autres prisonniers politiques tels que Guy Marius Sagna retenus illégalement en violation flagrante de leurs droits. 

-L'abandon des charges infondées de trouble à l'ordre public et d'appel à l'insurrection à l'encontre d'Ousmane Sonko. 

-La tenue d'une procédure judiciaire juste et équitable, incluant le retrait du procureur de la République, la suite de l'enquête de la gendarmerie et sa décision (ou non) d'instruire au niveau du juge de séance comme l'exige la procédure normale, pour tirer toute la vérité et ses conséquences sur l'affaire opposant Madame Adji Sarr et Monsieur Ousmane Sonko dans le respect des droits de tous les Sénégalais. 

En espérant que la raison, le patriotisme et le respect des droits du peuple puisse guider vos actes, nous vous envoyons respectueusement, mais fermement, ces doléances pour le retour de la paix et de la sérénité au Sénégal. Les populations exerceront leur droit quoiqu'il advienne et justice sera rendue, tôt ou tard, In Sha Allah. 

Cordialement,

Le peuple Sénégalais. 

 

0 a signé. Prochain objectif : 1 500 !
Quand elle atteindra 1 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être reprise par les médias et journaux locaux !