Pour une reconnaissance de SAINT-ÉTIENNE dans les médias nationaux !

0 a signé. Prochain objectif : 5 000 !


Je suis un stéphanois fier de cette grande métropole d'1/2 million d'habitants. L'image de la ville est pourtant, encore aujourd'hui, très souvent dégradée et caricaturée. Elle a pourtant de nombreux atouts. Dont un cadre de verdure que ce soit du côté du Pilat ou des gorges de la Loire, un énorme tissu de PME-PMI, un CHU très innovant, des secteurs de pointe dans le tissu médical, les enceintes, la grande distribution, le design (ville design UNESCO)... 

Ma démarche, au-delà de l'image renvoyée par Saint-Étienne, est une demande de juste couverture médiatique de sa spécificité, de ses atouts et de son poids démographique.

Le sentiment d'oubli de toutes les chaînes TV nationales est parfaitement injustifié compte-tenu de la richesse architecturale, patrimoniale, sociologique, artistique ou économique de la ville, de son histoire de première ville industrielle de France et de son évolution positive depuis plus de 50 ans mais surtout de l'accueil des stéphanois aux arrivants de tous horizons. On vient à Saint-Étienne au mieux sans a priori, au pire en traînant les pieds. On en repart en pleurant ! 

Cela passe aussi, tout bêtement, par un pointage de Saint-Étienne sur les cartes météo (inexistante de toutes les cartes nationales. Jamais vue, jamais citée...soyez attentifs). 

Effaçons, grâce  à la déontologie des journalistes et des médias, l'ardoise noire de l'inconscient collectif pour en revenir à la réalité blanche et verte ! 

Il manque pour l'instant une réelle volonté rédactionnelle de nos chaînes nationales pour changer une image du passé qui nous colle encore à la peau. Venez et voyez arrêtez-vous, nommez des correspondants qui habiteront ici et pourront vous informer de tout ce qui se passe, intégrez-nous à vos radars des grandes villes, c'est votre devoir de couvrir la réalité ! 

Saint-Étienne ne se résume pas à l'histoire de la mine, dont nous sommes fiers mais qui a fermé dans les années 70, il y a 50 ans, ni même à l'image facile d'une opposition avec Lyon. S'il est vrai qu'il y a une certaine émulation entre les deux clubs de foot, le TRAVAIL en commun réel et pas mystifié, au travers de clichés trop faciles pour être vrais, est quotidien avec des échanges entre les deux métropoles les plus nombreux de France sur la ligne TER. 

Si nous ne pesons pas avec cette pétition, nous ne serons peut-être jamais vus et  entendus.

Cette démarche citoyenne n'est attachée ni récupérée par aucun parti, je m'y engage, mais par des femmes et des hommes qui veulent être, tout simplement, reconnus et qui veulent sortir de cette zone blanche oubliée de nombreuses couvertures médiatiques. 

Il y a, bien entendu, dans nos signataires des personnalités de tous horizons, qui sont finalement garantes de l'aspect transpartisan et universel de la démarche. 

Nous comptons sur vous tous pour signer et relayer cette juste demande ! 

Thierry Bacher 

SUIVEZ NOTRE ACTUALITÉ: www.facebook.com/SaintEtienneMedias /

#saintetiennemétéo #SaintEtienneMédias