Pour une meilleure prise en charge des patients schizophrènes

0 a signé. Allez jusqu'à 500 !


Mon frère a été diagnostiqué schizophrène en 2015, au bout de 8 années d'aller et retour en HP et des séjours très fréquents. 

 

Tout a commencé en 2007. Mon frère a entamé une descente aux enfers. 

Il a commencé à boire de l'alcool et à se droguer. Il avait souvent des excès de violence dans ces moments là. Il cassait des vitres, se cognait violemment la tête contre les murs pendant de longues minutes, menaçait mes parents ou mon autre frère...

 

Souvent, mes parents appelaient la police... :(

Mon frère atterrissait aux urgences puis faisait un séjour en HP quand il y était décidé. J'ai dû le faire hospitaliser 3 fois de force par le passé. :(

 

Pendant 8 ans, l'hôpital et l'HP se rejettait la balle...

Personne pour nous informer, nous conseiller...

Mon frère est hébergé chez mon père ou mon plus jeune frère entre les hospitalisations. 

 

En 2015, lors d'un séjour en HP dans le 29, le diagnostic a enfin été posé: mon frère est schizophrène. :(

 

Un traitement médicamenteux est mis en place mais mon frère ne reste pas dans cet HP et revient sur Saint-Brieuc. 

Hélas, il ne prend pas régulièrement son traitement. Il a des hallucinations auditives de plus en plus fréquentes. Il continue à s'alcooliser et se droguer...

 

En 2016, il frappe à ma porte en pleine nuit. Il s'est taillade les joues avec des tessons de bouteille. Je le conduis aux urgences et retour en HP, encore une fois.

 

L'HP, comprenant enfin que mon frère ne prend pas régulièrement son traitement, décide de lui faire des injections mensuelles.

 

Le hic, c'est que mon frère ne va pas aux rdv mensuels pour ces injections, sauf quand il n'en peut plus. :(

L'HP est au courant pourtant mais rien ne bouge

...

 

Depuis plusieurs années, il ne fait plus ses papiers. Il n'a jamais eu de véritable domicile...

 

"Bien qu'elle n'affecte pas l'intelligence proprement dite de la personne, la schizophrénie occasionne souvent un certain nombre de déficits cognitifs qui perturbent notamment l'attention, la mémoire, l'apprentissage et le traitement de l'information. Ces déficits sont souvent présents dès le début de la maladie et diminuent la capacité de la personne à réagir de manière appropriée avec son milieu."

 

Mon frère n'est pas capable de gérer sa vie quotidienne à cause de sa maladie. Malgré mes demandes de mise sous curatelle à l'HP, ce serait impossible car mon frère ne veut pas.

Mais est-il en mesure de le décider? Il faut le protéger. 

 

Mon frère a pourtant vu des assistantes sociales, des psys mais rien ne bouge...

 

Mon plus jeune frère, qui l'héberge, n'en peut plus. Leurs disputes sont fréquentes. 

Il a du mal à comprendre la schizophrénie et ça devient lourd pour lui à porter.

 

La semaine dernière, mon frère est de nouveau aux urgences. Il s'est taillade les bras... Il en est sorti le lendemain...

 

Aujourd'hui, rebelote, il marchait penché vers la gauche. Direction : les urgences. 

Le problème est qu'il s'est enfui...

Je l'y ai ramené mais les urgences ne voulaient plus de lui car il avait fugué et qu'il était légèrement alcoolisé... 

 

Voilà 10 ans que mon frère fait des allers et retours en HP.

Il ne suit pas correctement son traitement. 

Il n'est pas en mesure de gérer sa vie quotidienne. 

Il n'est pas en mesure de se protéger. 

Il devrait vivre dans un environnement où il serait cadré, style un appartement thérapeutique. Pourquoi n'est-ce pas le cas?

10 ans que ça dure et que tous se rejettent la balle!

Il est pourtant reconnu schizophrène auprès de la MDPH!

Nous, sa famille, devons porter tout cela mais nous ne pouvons pas tout gérer. Nous ne sommes pas des soignants .

10 ans que nous frappons à toutes les portes sans succès.

Aucune information, aucun soutien de la part de ces établissements médicaux!

 

Qu'attendent -ils? 

Où est la prise en charge des patients schizophrènes dans le 22?

Où est le soutien aux familles de ces patients?

 

Voici un SMS que ma mère m'a envoyé ce soir: "J'en ai marre de cette vie ou des innocents comme Mickaël sont condamnés à vivre en souffrance alors que des pourritures, des violeurs, des assassins, des pédophiles, ne souffrent pas. Pourquoi? Ya t-il un sens dans cette vie? On met un enfant au monde et personne ne peut s'imaginer quelle souffrance ressent une maman de voir son garçon dépérir de jour en jour."

 

Mon frère souffre, nous souffrons aussi. :(



lozay compte sur vous aujourd'hui

lozay vanessa a besoin de votre aide pour sa pétition “Pour une meilleure prise en charge des patients schizophrènes”. Rejoignez lozay et 297 signataires.