Pétition fermée

#RefondationEcole : légiférez pour plus d' #AutonomieDesEcoles !

Cette pétition avait 2 signataires


En France, l’enseignement et son administration doivent être repensés pour retrouver le chemin de l’efficacité éducative. Environ 140 000 jeunes sortent chaque année du système scolaire sans diplôme, chiffre qui, à lui seul, constitue une alerte sur le dysfonctionnement de notre institution.

Les résultats 2012 de l’enquête PISA, axée sur le niveau des élèves de 15 ans en mathématiques, révèlent que la France bat des records d’injustice. Notre école, sensée favoriser la réussite de tous nos jeunes, bénéficie à une élite, laissant les moins privilégiés sur le bord de la route.

Ce rapport situe la France à la 25e place sur 65, à la 18e sur les 34 pays de l'OCDE, et à la 33e place sur 34 si l'on ne tient compte que des résultats des élèves les plus défavorisés. Seuls 7 pays sur 65 voient l’origine sociale conditionner autant les destins scolaires.

Si des leviers d’amélioration ont été identifiés, il convient de les activer simultanément en s'inspirant notamment du système finlandais qui prône l’autonomie accrue des établissements, l’amélioration de la formation des enseignants, la concentration des moyens humains dans les ZEP.

La politique d'éducation prioritaire n’a pas toujours abouti à donner plus à ceux qui ont moins. Celle-ci doit être revue et complétée par des dispositions permettant de gagner en performance éducative, notamment en donnant plus d’autonomie aux écoles via les 7 leviers suivants :

1.    En donnant au directeur d’école la responsabilité hiérarchique de ses enseignants. Pour décliner le projet d’école, le directeur doit pouvoir recruter des enseignants adaptés au projet, à condition que ceux-ci restent 3 ans, à minima, pour assurer la stabilité des équipes et une continuité éducative.

2.   En conférant une plus grande liberté pédagogique aux enseignants. Cela signifie moins de contrôle central, moins d’inspection nationale, et donc une diminution du corps administratif de l’Éducation Nationale pour réévaluer la rémunération de professeurs qui, pour la plupart, ont un niveau BAC + 5.

3.   En adressant des programmes sur mesure pour mieux sensibiliser les élèves. Tout en veillant à la bonne transmission des savoirs fondamentaux, chaque école doit avoir la possibilité de décliner des programmes adaptés à chaque profil de classe et de les renouveler, chaque année, si nécessaire.

4.   En améliorant l’encadrement et le suivi des élèves en difficulté. Quels que soient les moyens financiers dont disposent les établissements, les moyens humains sont les plus à même de résoudre les situations complexes rencontrées dans l’enceinte scolaire : rétablissement des RASED, maîtres surnuméraires…

5.   En soutenant l’action des enseignants par un bon dispositif extrascolaire. En ZEP, la capacité à intervenir sur le contexte extrascolaire des élèves est capitale : le projet d’école, financièrement appuyé par la Mairie, doit permettre d’allouer plus de budget aux structures d’aide aux devoirs, d’alphabétisation des parents…

6.   En adaptant l’école à l’évolution de nos modes de vie. Le numérique, la parfaite acquisition d’une langue étrangère, le développement de l'élève, autant d’éléments qui doivent amener l’école française à adopter une pédagogie plus adaptée : suivi des élèves par un même professeur sur tout un cycle, recours approprié à la notation…

7.   En testant l’approche pédagogique inversée. Les élèves ne sont plus consommateurs passifs du savoir de l’enseignant : ils peuvent co-construire leurs cours en collectant les informations sur internet. Le temps de classe peut ainsi être plus axé sur l’échange, sur des activités individualisées permettant de résoudre des difficultés plus spécifiques.

Pour plus de détails sur cette proposition, rendez-vous sur http://www.bricenkonda.fr/donner-plus-autonomie-aux-ecoles

 



Brice compte sur vous aujourd'hui

Brice Nkonda a besoin de votre aide pour sa pétition “Pour une meilleure performance éducative, il nous faut une plus grande #AutonomieDesEcoles !”. Rejoignez Brice et 1 signataire.