Pour une loi imposant la baisse de 10% des loyers ! Sauvegardons le budget des ménages !

0 a signé. Allez jusqu'à 2 500 !


Suite à l'annonce du gouvernement de baisser de 5 euros les allocations logements, qui pèsent chaque année 30 milliards d'euros dans le budget de l'Etat, cela concernant à la fois les APL, l'allocation de logement familiale (ALF) et l'allocation de logement sociale (ALS), nous, qui sommes des militants de la République en Marche et des citoyens de tous bord, demandons expressément d'autres pistes d'économies supportables pour les français(e)s.

Envoyant un mauvais signal aux classes populaires et aux classes moyennes, alors même qu'Emmanuel Macron avait fait du pouvoir d'achat un angle phare de son programme, nous ne pouvons nous résoudre à ce que le budget des ménages soit impacté, cela intervenant conjointement avec l'indexation annuelle à la hausse des loyers. 

Se loger ou bien s’alimenter, se loger ou se soigner, se loger ou se faire plaisir, autant de choix quotidiens, et parfois cornéliens. L'accès au logement ne doit pas être la variable d'ajustement des comptes publics.

Comme le réclamait déjà la « plate-forme des mouvements sociaux pour le logement », lancée il y a 5 ans par des syndicats et des associations, nous demandons une baisse immédiate des loyers de 10 %. Avec pour objectif, à terme, d’arriver à ce que les ménages ne consacrent pas plus de 20 % de leurs revenus pour se loger, et qui aurait également pour conséquence de diminuer drastiquement le montant de l'enveloppe consacrée aux allocations logement.

Sans vouloir humilier les petits propriétaires bailleurs pour lesquels les revenus locatifs sont un complément nécessaire, sans vouloir risquer de voir des propriétaires retirer massivement leurs biens du marché de la location, sans vouloir risquer que les propriétaires se montrent réticents à réaliser des travaux de remise à neuf, nous estimons qu'au vu de l'augmentation excessive des loyers de ces dernières décennies, l'effort doit être porté par les bailleurs et non plus les locataires ou l'Etat. Cela impose une réflexion globale et des garde-fous pour ne pas réduire l'investissement locatif privé et c'est au Gouvernement qu'il appartiendra de creuser ces questions.

Aussi, nous enjoignons vivement le Gouvernement, en parallèle, à se pencher sur une refonte globale du système comme le propose des économistes du CEPREMAP (lire ici).

Nous espérons que le Gouvernement sera attentif et reviendra sur sa décision initiale.

 



Nicolas compte sur vous aujourd'hui

Nicolas HOCDÉ a besoin de votre aide pour sa pétition “Pour une loi imposant la baisse de 10% des loyers ! Sauvegardons le budget des ménages !”. Rejoignez Nicolas et 1 885 signataires.