Pour un déconfinement TOTAL dès le 11 mai

Pour un déconfinement TOTAL dès le 11 mai

0 a signé. Prochain objectif : 100 !
Quand elle atteindra 100 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !

La situation économique et sociale de la France est catastrophique. Ce 8 mai, 11,7 millions de salariés sont au chômage partiel indemnisé à 84%, 3 millions d’indépendants, libéraux, intérimaires, artisans, extras, intermittents, commerçants, ... sont sans activité, non indemnisés pour la plupart.

Et ce que ne révèlent pas encore ces chiffres, c’est que 2 millions de ces salariés et 1 million de ces non-salariés ont dors et déjà perdu leur emploi, ce qui porte le chômage réel à 5 millions. Chaque jour supplémentaire de confinement, c’est 30000 emplois perdus. Les chiffres du chômage pour mars 2020 sont éloquents, déjà 177500 inscrits de plus à Pôle emploi dans les catégories A B C pour juste 2 semaines de confinement du 17 au 31 mars! Le deuxième trimestre s’annonce donc catastrophique.

Quant à la croissance, elle baisse fortement dans tous les pays. Mais pour la France, c’est un effondrement. Le PIB français chute de 6% au premier trimestre, le pire résultat d’Europe.

Il faut donc dès ce 11 mai un déconfinement TOTAL et non partiel et progressif comme le gouvernement veut le faire pour pouvoir espérer sauver la France de l’effondrement. Le déconfinement doit être total aussi pour une raison technique. Pour faire repartir l’économie, il faut faire repartir l’offre et la demande en parallèle. Ce sera déjà difficile avec un déconfinement total. C’est impossible avec un déconfinement partiel et progressif.

De plus, le reste de l’Europe se déconfine depuis plusieurs semaines. Il faut absolument prendre le train en marche.

Enfin, que ferions nous en cas de seconde vague à l’automne? Rien n’est certain, mais il faut se préparer à cette éventualité. Si l’économie met plusieurs mois à repartir à cause d’un déconfinement progressif, il sera impossible de faire face à une seconde vague.

Aux adeptes du slogan facile «la santé avant l’économie», rappelons que, en complète contradiction avec le serment d’Hippocrate, une partie de nos autorités de santé a menti sur les masques, sur les tests et sur la chloroquine qui pourtant sauve des vies partout dans le monde mais reste interdite en France parce que dans le domaine public, et donc pas chère et pas «bancable»! Comment peuvent-ils encore prétendre servir la santé des français?

Certes il est vrai que la qualité de la reprise économique dépend de la qualité de la reprise sanitaire, comme le soulignait Philippe Douste Blazy sur CNews. Mais les conditions d’une bonne réponse sanitaire sont connues.. Il faut faire ce qui marche ailleurs dans le monde! Masques et tests généralisés, en libérant un marché privé du masque et un marché privé du test, chloroquine en prescription libre pour les médecins, et gestes barrières avec lavage systématique des mains et port du masque dans les transports publics, voire dans tout l’espace public.

Une étude internationale de l’Université de Cambridge, de l’Ecole de guerre de Paris, de l’université de Hong Kong et de la Family Fédération de Finlande publiée fin avril sur Arxiv.org montre l’utilité du port du masque. Selon cette étude, quand 80% de la population le porte dans l’espace public, l’efficacité est supérieure au confinement.

Une étude chinoise sur 373 patients parue cette semaine montre l’efficacité de la chloroquine pour faire baisser la charge virale. L’Australie, la Corée du Sud, l’Inde, la Grèce, le Portugal, la Malaisie, le Sénégal, le Maroc, l’Algérie, le Kenya, la Suède, ... et maintenant la Grande Bretagne, la Russie, la Floride, le Texas et l’Italie utilisent officiellement.

Et désormais, en plus des tests PCR forts désagréables, un nouveau test salivaire, beaucoup plus simple d’utilisation et moins coûteux, produit d’une collaboration entre le CNRS et le CHU de Montpellier, est en phase de fin de validation et peut rapidement être produit massivement.

Chaque jour de confinement supplémentaire est aussi une catastrophe sanitaire en aggravant:

1 la crise sanitaire des covid moins, celles et ceux qui ont d’autres pathologies que le covid 19 et qui n’osent plus aller se soigner

2 la crise sanitaire liée à la crise économique, avec son cortège de suicides et de problèmes de santé liés à la pauvreté et à la précarité.

             Pour organiser le déconfinement le gouvernement s’appuie sur 3 indicateurs, celle de la circulation du virus qui montre une baisse constante en France et qui est pertinente, celle de la tension hospitalière et celle de la disponibilité des tests, qui ne relatent en soi que nos problèmes d’organisation. Cette approche bureaucratique et punitive, ce semi-confinement compliqué, risque de plonger notre pays dans une semi-paralysie interminable après 2 mois de paralysie complète. Un déconfinement total serait plus responsabilisant pour le citoyen et les acteurs économiques qui ajusteraient leurs activités et modes de consommation aux besoins de la bonne réponse sanitaire précitée.

L’outil du confinement n’est pas en soi une bonne réponse à la crise du coronavirus. C’est la solution de dernière extrémité quant on n’est pas prêt à donner les bonnes réponses sanitaires. La Suède, qui n’a pas fait de confinement, juste une interdiction des rassemblements de plus de 50 personnes et une bonne organisation avec masques, tests et chloroquine, a une mortalité de 301 personnes par millions d’habitants contre 395 en France, sans les effets collatéraux désastreux du confinement. La Hollande et l’Allemagne également ont privilégié l’organisation dans la bonne réponse sanitaire plutôt que le confinement, avec de biens meilleurs résultats sanitaires que nous.

La circulation du virus baisse désormais et la bonne réponse à la crise sanitaire est connue. Ne soyons pas encore en retard d’une bataille. Sauvons la France du naufrage en sauvant notre économie, parce que derrière l’économie il y a de l’humain. Donnons nous les moyens d’apporter la bonne réponse sanitaire désormais connues de tous et exigeons un déconfinement TOTAL le 11 mai.

0 a signé. Prochain objectif : 100 !
Quand elle atteindra 100 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !