Pour enfin un changement radical de l'école Française !

0 a signé. Allez jusqu'à 500 !


[mise à jour : le 11/01/2016 :

Pourquoi cette pétition

Je suis maman de 2 enfants, un petit garçon de 30 mois et une petite fille de 8 mois.
Quel avenir pour nos enfant ?
Je souhaite qu'ils puissent accèder à l'Education, et avoir toutes les ressources nécessaires, pour ensuite, évoluer et s'épanouir, sans faire "fausse-route", dès le départ ! (dès l'école maternelle, s'il y'a des lacunes, qu'elles soient détéctées et corrigées à temps !) 
Je souhaite que mes enfants aient les BASES, tout simplement, pour ensuite, poursuivre une scolarisation NORMALE, et comment me direz-vous ? 
Cela commence déjà par un 
ENCADREMENT DU PERSONNEL EDUCATIF, de qualité ! Et surtout, surtout, le système éducatif actuel est, il me semble, à revoir ! 

Il y'a peu de temps, lorsque j'ai échangé avec une personne, qui travaille dans le milieu scolaire ; elle m'a précisé que sur une matinée ou une journée de classe, (je ne sais plus bien exactement), il n'y a qu'une petite demi-heure de réel "enseignement", le reste du temps, c'est de  la DISCIPLINE....  

La pétition qui suit est assez longue, car il y'a la Déclaration des Droits de l'Enfant qui est incluse, merci de prendre le temps de tout bien lire c'est IMPORTANT, merci]

..............................

Le système éducatif actuel est à revoir, complètement....

A commencer, par l'organisation même de l'école maternelle : 

*  DES CLASSES D'AGES DIFFERENTS  

SUPPRESSION DES PETITE, MOYENNE ET GRANDE SECTION

Lorsque l'on place notre enfant à l'école maternelle, tous les enfants de toute tranche d'âge sont "parqués" dans des sections bien spécifiques : petite section, moyenne section et grande section etc... 
Or, le simple fait de les distinguer ainsi, donne du pouvoir aux grands et de ce fait, les petits se sentent rabaissés et leur confiance est donc altérée la plupart du temps. 

MELANGER LES AGES, est BENEFIQUE POUR TOUS LES ENFANTS !! Les petits vont apprendre des grands, mais l'inverse est également valable ! 
Ils apprenent à vivre ENSEMBLE, à s'entraider..... LES BASES DE LA SOCIETE !


EXEMPLE DES ECOLES MONTESSORI : 


Les écoles ditent  "Montessori", sont des écoles qui prônent l'autonomie de l'enfant, dans un environnement sécurisant et sécurisé, encadré par l'adulte.

C'est L'ENFANT QUI EST MAÎTRE DE SES ACTIONS ET NON L'ADULTE. 

Il en découle, pour l'enfant, une maîtrise de ses gestes, une confiance en lui, et L'ENFANT PRENDS  UN REEL PLAISIR A APPRENDRE PAR LUI-MÊME.

Les enfants sont mélangés, tous d'âges bien différents. Les grands aident les petits !! Ce n'est pas le cas actuellement dans nos écoles.
Le mobilier, les activités, TOUT est FAIT POUR L'ENFANT, tout est à sa hauteur, tout est POUR LUI.

Je ne vais pas détailler ici les bénéfices des écoles Montessori, ce n'est pas mon but.


La pédagogie Montessori rejoint en beaucoup de points, l'éducation bienveillante de l'ENFANT, l'éducation non-violente...
Ces pédagogies ont toutes un point commun : LE BIEN ETRE DE L'ENFANT et SON EVOLUTION POSITIVE.

  • Pourquoi MONTESSORI ?

J'ai choisi la pédagogie de Maria MONTESSORI, car pour moi c'est un bon exemple, qui est vraiment flagrant !

Je suis convaincue que c'est un véritable CADEAU que nous faisons à nos enfants, de développer au maximum leur AUTONOMIE ! Avec cela, va découler beaucoup d'autres choses, à commencer par l'envie d'apprendre par eux-même ! 

Irrémédiablement, l'enfant découvrira, à son rythme, ces valeurs, essentielles que sont : 

                la confiance en soi, le respect et la bienveillance, le partage...

Pour en revenir à l'enfant : 

  • Déclaration des Droits de l’Enfant du 20 Novembre 1959 (texte intégral) 

    Prenez le temps de la lire, en entier, s'il vous plait ! 

Préambule
Considérant que, dans la Charte, les peuples des Nations unies ont proclamé à nouveau leur foi dans les droits fondamentaux de l’homme et dans la dignité et la valeur de la personne humaine, et qu’ils se sont déclarés résolus à favoriser le progrès social et à instaurer de meilleures conditions de vie dans une liberté plus grande,

Considérant que, dans la Déclaration universelle des droits de l’homme, les Nations unies ont proclamé que chacun peut se prévaloir de tous les droits et de toutes les libertés qui y sont énoncés, sans distinction aucune, notamment de race, de couleur, de sexe, de langue, de religion, d’opinion politique ou de toute autre opinion, d’origine nationale ou sociale, de fortune, de naissance ou de toute autre situation,

Considérant que l’enfant, en raison de son manque de maturité physique et intellectuelle, a besoin d’une protection spéciale et de soins spéciaux, notamment d’une protection juridique appropriée, avant comme après la naissance,

Considérant que la nécessité de cette protection spéciale a été énoncée dans la Déclaration de Genève de 1924 sur les droits de l’enfant et reconnue dans la Déclaration universelle des droits de l’homme ainsi que dans les statuts des institutions spécialisées et des organisations internationales qui se consacrent au bien-être de l’enfance,

Considérant que l’humanité se doit de donner à l’enfant le meilleur d’elle-même,

L’Assemblée générale

Proclame la présente Déclaration des droits de l’enfant afin qu’il ait une enfance heureuse et bénéficie, dans son intérêt comme dans l’intérêt de la société, des droits et libertés qui y sont énoncés; elle invite les parents, les hommes et les femmes à titre individuel, ainsi que les organisations bénévoles, les autorités locales et les gouvernements nationaux a reconnaître ces droits et à s’efforcer d’en assurer le respect au moyen de mesures législatives et autres adoptées progressivement en application des principes suivants :

Principe premier :
L’enfant doit jouir de tous les droits énoncés dans la présente Déclaration. Ces droits doivent être reconnus à tous les enfants sans exception aucune, et sans distinction ou discrimination fondées sur la race, la couleur, le sexe, la langue, la religion, l es opinions politiques ou autres, l’origine nationale ou sociale, la fortune, la naissance, ou sur toute autre situation, que celle-ci s’applique à l’enfant lui-même ou à sa famille.

Principe 2 :
L’enfant doit bénéficier d’une protection spéciale et se voir accorder des possibilités et des facilités par l’effet de la loi et par d’autres moyens, afin d’être en mesure de se développer d’une façon saine et normale sur le plan physique, intellectuel, moral, spirituel et social, dans des conditions de liberté et de dignité. Dans l’adoption de lois à cette fin, l’intérêt supérieur de l’enfant doit être la considération déterminante.

Principe 3 :
L’enfant a droit, dès sa naissance, à un nom et à une nationalité.

Principe 4 :
L’enfant doit bénéficier de la sécurité sociale, il doit pouvoir grandir et se développer d’une façon saine; à cette fin, une aide et une protection spéciales doivent lui être assurées ainsi qu’à sa mère, notamment des soins prénatals et postnatals adéquats. L’enfant a droit à une alimentation, à un logement, à des loisirs et à des soins médicaux adéquats.

Principe 5 :
L’enfant physiquement, mentalement ou socialement désavantagé doit recevoir le traitement, l’éducation et les soins spéciaux que nécessite son état ou sa situation.

Principe 6 :
L’enfant, pour l’épanouissement harmonieux de sa personnalité, a besoin d’amour et de compréhension. Il doit, autant que possible, grandir sous la sauvegarde et sous la responsabilité de ses parents et, en tout état de cause, dans une atmosphère d’affection et de sécurité morale et matérielle; l’enfant en bas âge ne doit pas, sauf circonstances exceptionnelles, être séparé de sa mère. La société et les pouvoirs publics ont le devoir de prendre un soin particulier des enfants sans famille ou de ceux qui n’ont pas de moyens d’existence suffisants. Il est souhaitable que soient accordées aux familles nombreuses des allocations de l’État ou autres pour l’entretien des enfants.

Principe 7 :
L’enfant a droit à une éducation qui doit être gratuite et obligatoire au moins aux niveaux élémentaires. Il doit bénéficier d’une éducation qui contribue à sa culture générale et lui permette, dans des conditions d’égalité de chances, de développer ses facultés, son jugement personnel et son sens des responsabilités morales et sociales, et de devenir un membre utile de la société.

L’intérêt supérieur de l’enfant doit être le guide de ceux qui ont la responsabilité de son éducation et de son orientation; cette responsabilité incombe en priorité à ses parents.

L’enfant doit avoir toutes possibilités de se livrer à des jeux et à des activités récréatives, qui doivent être orientés vers les fins visées par l’éducation; la société et les pouvoirs publics doivent s’efforcer de favoriser la jouissance de ce droit.

Principe 8 :
L’enfant doit, en toutes circonstances, être parmi les premiers à recevoir protection et secours.

Principe 9 :
L’enfant doit être protégé contre toute forme de négligence, de cruauté et d’exploitation, il ne doit pas être soumis à la traite, sous quelque forme que ce soit.

L’enfant ne doit pas être admis à l’emploi avant d’avoir atteint un âge minimum approprié; il ne doit en aucun cas être astreint ou autorisé à prendre une occupation ou un emploi qui nuise à sa santé ou à son éducation, ou qui entrave son développement physique, mental ou moral.

Principe 10 :
L’enfant doit être protégé contre les pratiques qui peuvent pousser à la discrimination raciale, à la discrimination religieuse ou à toute autre forme de discrimination. Il doit être élevé dans un esprit de compréhension, de tolérance, d’amitié entre les peuples, de paix et de fraternité universelle, et dans le sentiment qu’il lui appartient de consacrer son énergie et ses talents au service de ses semblables.


Sources : http://www.humanium.org/fr/normes/declaration-1959/texte-integral-declaration-droits-enfant-1959/

C'est surtout le Principe 7 qui m'interpelle :

" L’enfant a droit à une éducation qui doit être gratuite et obligatoire au moins aux niveaux élémentaires. Il doit bénéficier d’une éducation qui contribue à sa culture générale et lui permette, dans des conditions d’égalité de chances, de développer ses facultés, son jugement personnel et son sens des responsabilités morales et sociales, et de devenir un membre utile de la société "

Actuellement, il n'y a pas d'égalité des chances car les parents doivent PAYER pour que leur enfant se développe harmonieusement, dans des écoles appliquant la pédagogie Montessori.
A ce jour, ces écoles sont hors de prix !

Si je prends l'exemple d'une école, à 20 km de chez moi : 

Tarifs :

Plein temps : 360€/mois (sur 10 mois de l’année), soit 3 600 € !!!!!! 
Mi-temps : 280€/mois (sur 10 mois de l’année). soit 2 800 € !!!! 

Frais d’inscription : 200€ (payable en début de chaque année). L'assurance scolaire est incluse dans les frais d'inscription.

-20% sur les frais de scolarité pour le deuxième enfant.

Si l'on regarde dans d'autres régions de FRANCE, cela peut monter encore plus cher !!

LA PÉDAGOGIE MONTESSORI, pour qu'elle se généralise, DOIT ETRE ÉTENDUE DANS TOUTES LES ECOLES DE FRANCE.

Mais pour cela, il faut un personnel formé, et le coût des formations est un frein actuellement ! 

Quelques chiffres : 

Pour devenir Educateur Montessori, prise en charge individuelle :

 Frais de  formation :  7 000 € 
Frais d'inscription : 670 € 

Pour devenir Assistant Montessori, prise en charge individuelle : 

Frais de formation : 1 000 € 

IL FAUT UN PRIX ENFIN ABORDABLE !!!

Ce que je demande donc :

=> BAISSE SIGNIFICATIVE DU TARIF DES FORMATIONS OFFICIELLES, DE L'INSTITUT MARIA MONTESSORI.

=> OUVERTURE D'AUTRES CENTRES DE FORMATIONS, DANS LES GRANDES VILLES DE FRANCE 

Actuellement les centres de formation sont situés à :

-Paris,
-Lyon,
- Bordeaux,
- Le Mans 
- Mouans Sartoux (près de Marseille)
- Sofia Antipolis (près de Marseille)

Source : http://www.formation-montessori.fr

Du côté des parents : 

=> LES ECOLES MONTESSORI ACCESSIBLES A TOUS, SANS PARTICIPATION FINANCIERE EN RETOUR, SANS FRAIS DE DOSSIER. 

Le nom de "MONTESSORI" devient commercial, devient une "valeur sûre" .........et  cela fait vendre ! 
Si vous ajoutez à un jouet la mention "JOUET MONTESSORI", il se vendra d'une part, plus vite et d'autre part, il se vendra plus cher !!!! 

Dans tous les cas, je ne sais pas si les écoles Montessori, sont LA solution idéale, mais je sais qu'il faut simplement déjà tout remettre à plat et revoir les bases de l'EDUCATION ! 
Peut être, piocher un peu dans Montessori, un peu dans une autre pédagogie aussi.... mais dans tous les cas,  GARDER EN TETE QUE L'OBJECTIF DE L'ECOLE, C'EST  ENSEIGNER A L'ENFANT !

A l'heure où des progrès sont faits dans les recherches sur le comportement et le développement de l'enfant, à l'heure d'internet, où la divulgation de l'information peut aller très très vite, je souhaite un réel changement, pour nos enfants ; car ce sont eux nos "messagers de l'ESPOIR d'un monde meilleur" ! 

En abordant le problème de la société, à sa base (l'éducation),nous pourrons améliorer l'avenir de nos enfants, et le nôtre.

Merci d'avoir prit le temps de lire ma pétition, et pour votre soutien. 

 

 

 

 



Monika compte sur vous aujourd'hui

Monika LEROY-LOINARD a besoin de votre aide pour sa pétition “Pour un changement radical de l'école Française !”. Rejoignez Monika et 211 signataires.