Pour un Barcarès libéré de ses élus au passé judiciaire chargé.

Pour un Barcarès libéré de ses élus au passé judiciaire chargé.

0 a signé. Prochain objectif : 500 !
Quand elle atteindra 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
Etiennette MORENO a lancé cette pétition adressée à Premier Ministre-Citoyens d'ici et d'ailleurs

Il est encore possible aujourd'hui pour un individu condamné pénalement, dont le casier judiciaire n'est plus vierge, de se porter candidat à une élection... Et même pour un élu condamné à maintes reprises, tant pour abus de biens sociaux, que prise illégale d'intérêt... 

C'est ainsi, que le Maire du Barcarès a pu être réélu en 2020 malgré ses condamnations passées.

Aujourd'hui, il est à nouveau mis en examen pour  extorsion en bande organisée concussion et complicité de destruction de preuves. Son 1er adjoint est quant à lui mis en examen pour extorsion en bande organisée et concussion. La présomption d'innocence prévaut en droit français, mais la situation actuelle bouscule sévèrement les consciences et met à mal la bonne marche de la commune. 

Profondément impactés et déçus, Nous, Citoyens Barcaresiens, las de ces agissements, demandons la révocation du maire et de son 1er adjoint et dans un second temps, l'organisation de nouvelles élections. 

Nous ne voulons plus que les clés de notre ville restent entre les mains d'individus dont l'intégrité laisse à désirer...

Des élus intègres et compétents, pour un Barcarès fier et "propre", reconsidéré tant au niveau local qu'au niveau national. Voilà notre souhait...   

Des élus pour servir... et non pour se servir, dans un seul but : le bien commun de tous et non d'une minorité. Finis passe droits, privilèges, mises au placard ou autres méthodes contraires à nos valeurs démocratiques. Que Le Barcarès et ses habitants retrouvent quiétude et considération.

MERCI 

Selon l’article L2122-16 du Code général des collectivités territoriales, « le maire et les adjoints, après avoir été entendus ou invités à fournir des explications écrites sur les faits qui leur sont reprochés, peuvent être suspendus par arrêté ministériel motivé pour une durée qui n’excède pas un mois. Ils ne peuvent être révoqués que par décret motivé pris en conseil des ministres. »

 

0 a signé. Prochain objectif : 500 !
Quand elle atteindra 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !