POUR UN AUTRE RELOGEMENT DU CEREQ ! RESPECT DES CONDITIONS DE VIE ET DE TRAVAIL !

POUR UN AUTRE RELOGEMENT DU CEREQ ! RESPECT DES CONDITIONS DE VIE ET DE TRAVAIL !

0 a signé. Prochain objectif : 200 !
Quand elle atteindra 200 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
Fred SECHAUD a lancé cette pétition

Alors que depuis plusieurs années, le personnel du Centre d'études et de recherches sur les qualification - CEREQ (créé en 1972 et installé à Marseille dans le bâtiment des Docks en 1993) demande un relogement respectueux de ses conditions de vie et de travail, qui ne se fasse pas au détriment de sa santé et de l’environnement, le ministère de l'éducation nationale, représenté par le rectorat de l'académie d'Aix-Marseille s’apprête à financer de coûteux travaux d'aménagement sur le site de l’École Centrale de Marseille à Château-Gombert, excentré et éloigné des lieux de vie de la grande majorité des agents. 

L'assemblée générale du personnel, le 21 février 2022,  a alors décidé d'une pétition intitulée « Non à Château Gombert, Pour un autre relogement du Céreq » qui a depuis été signée par 80% des agents du Céreq.

Le personnel alerte sur les risques financiers, sanitaires et humains attachés à ce projet de relogement dans un bâti inadapté et inadaptable à l’organisation et aux activités du Céreq et souligne l'absence d’évaluation des dépenses liées au déménagement et des frais de fonctionnement sur ce site.  Il souligne également l'aberration écologique que constitue ce projet qui double les temps de transports et obligera une part importante des agents à remplacer par la voiture les transports en communs, la marche et le vélo aujourd'hui majoritairement utilisés. Le rapport d'expertise remis au CHSCT par le cabinet agréé Aliavox en décembre 2021 démontre l'impossibilité d'une prévention primaire pouvant supprimer ou limiter à la source nombre de risques pour la santé au travail. Les personnels jugent donc inacceptables que les préoccupations actuelles de la direction de l’établissement se réduisent à des arbitrages sur l’emplacement des cloisons en lieu et place d’une attention à la santé, la sécurité des agents, la stratégie scientifique et à des considérations financières précises. 

Pour la grande majorité du personnel, soutenu par le Syndicat des Personnels du Céreq CGT Ferc Sup et la section Sgen CFDT du Céreq, ce projet doit être abandonné ! Une solution alternative respectueuse des conditions de vie et de travail des agents, soucieuse d’une trajectoire scientifique et financière assurant l’avenir de l’établissement et ne contribuant pas à l'accroissement des pollutions automobiles, doit être recherchée avec les représentants de l’État et les collectivités locales.


Par ailleurs, ce projet inadapté et inadaptable au personnel et aux activités du Céreq l'est également à la ville de Marseille : la technopole est un modèle urbain des années 70-80 qui n'a pas marché, et le quartier de la Joliette mérite autre chose que d'être réduit à un vaste centre commercial à ciel ouvert. Ce projet lancé en 2013 se révèle de plus en plus irrémédiablement daté face aux bouleversements des organisations de travail engendrés par la crise sanitaire, face aux urgences de la crise climatique, et au désir d'une ville habitée et vivante qui ne soit pas seulement un espace marchand. 


Il est fait appel au public, spécialiste ou non des questions de travail et d'emploi,  et aux organisations syndicales pour soutenir et amplifier ces revendications légitimes.


Cette pétition de soutien est adressée en premier lieu au Préfet des Bouches-du-Rhône et au Recteur de l'académie d'Aix-Marseille pour les inciter à entendre la voix des agents : un autre relogement est possible !

Cette pétition est soutenue par la CGT FERC Sup, la FSU, le SNPTES et A&I Unsa

[Indiquez si possible votre organisation et fonction, votre institution et activité professionnelle, ainsi que votre localisation en "commentaires". Merci de votre soutien !]

En cas de difficultés à valider votre signature, réessayez en changeant de navigateur.

0 a signé. Prochain objectif : 200 !
Quand elle atteindra 200 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !