Pour soutenir les oublié(e)s du monde de la culture !

Pour soutenir les oublié(e)s du monde de la culture !

0 a signé. Prochain objectif : 500 !
Quand elle atteindra 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
Cyril Diederich a lancé cette pétition adressée à Emmanuel Macron (Président de la République française) et à

"Mon nom est Cyril Diederich, je suis chef d’orchestre, directeur musical de l’orchestre « Le Paris Symphonic Orchestra » et du Festival Lyrique « les Concerts au Coucher de Soleil ». 

Je vous propose de signer un manifeste adressé à l’ensemble des pouvoirs publics afin de leur demander qu’ils sauvent de la précarité les intermittents du spectacle qui n’ont pas  droits aux indemnités de chômage n’ayant pas assez d’heures. 


Comme vous pourrez le lire dans le manifeste, la situation est devenue catastrophique et le pire est à craindre pour les plus fragiles d’entre eux.
 
Un collectif réunissant de nombreux artistes et techniciens s’est constitué et vous toutes et tous êtes les bienvenus à nous rejoindre grâce à votre signature.
  

Merci pour votre soutien et votre engagement qui sont les seuls moyens de provoquer une réaction des pouvoirs publics et qu’ils ne puissent dire :

Nous ne savions pas. 


Cyril Diederich"

 

Les oublié(e)s de l’intermittence

Un ensemble d’artistes, de techniciens, d’intellectuels, d’artisans du monde du spectacle vivant, venant de tous les horizons et de toutes les disciplines artistiques, s’est regroupé au sein d’un collectif afin de saisir les pouvoirs publics du drame humain qui se joue actuellement dans l’indifférence générale : celui de la précarité des intermittents du spectacle non indemnisés.


En effet celles et ceux qui n’ont pu atteindre les 507 heures d’activités sur une année ne peuvent bénéficier de l’assurance chômage, ni du chômage partiel, soit 6 chômeurs sur 10.

La fermeture des lieux de spectacles, des cinémas, des restaurants, des bars… qui sont habituellement sources de revenus complémentaires pour ces intermittents, rend impossible, depuis un temps déjà, l’existence de ces « petits boulots ». D’où une précarité sans issue.


Sont concernés les musiciens, les chanteurs, les danseurs, les solistes lyriques, les solistes instrumentistes, les ensembles de musique de chambre, baroques, symphoniques, vocaux, les musiciens de jazz, artistes de cirque, artistes de rue, les plasticiens, les graphistes, les disc-jockeys, les artistes de variétés, les techniciens de la scène, les cours collectifs… liste non exhaustive.


Des efforts ont bien été faits afin d’aider partiellement ces intermittents par des aides financières allant de 500 à 1.500 euros mais seulement en une seule fois et de façon non renouvelable.


En conséquence ces nouveaux pauvres se nourrissent aux « restos du cœur », ne peuvent plus payer leur loyer et attendent d’être expulsés dès la fin de la trêve hivernale !


Nous appelons en urgence les pouvoirs publics afin qu’ils proposent des solutions à ce drame humain qui concerne des milliers de personnes dont certaines, les plus fragiles sont au bord du gouffre comme cela a été le cas dans le milieu étudiant.


Merci de nous rejoindre en signant et partageant ce manifeste!

Ce collectif est solidaire de l’action CGT-spectacle

 

Ils nous ont déjà rejoint: 

- Xavier ADENOT, directeur artistique de l’opéra de sud Massy

- Mireille AURELLE, pharmacien 

- Pascal ANGOTTI , régisseur orchestre

- Caroline de BEAUDRAP, chef de choeur 

- André BERNARD, chef d’orchestre 

- Maud BESSARD-MORANDAS, soprano colorature

- Marie-Dominique BESSON, productrice

- Jade BOUHASSOUN, etudiante en cinéma 

- William BOUVIER,. vice président de l'association Luberon nature 

- Alexi BRIS, professeur de médecine directeur de L’ICM 

- Jacqueline BROCHEN, ex administratrice de l’orchestre national de Lille 

- Valeria BRUNI-TEDESCHI, metteur en scène,  comédienne

- Caroline CASADESSUS, chanteuse

- Philippe CAUBERE, comédien dramaturge

- Damien CAZE, directeur aviation civile

- Jean Claude CASADESSUS, chef d’orchestre 

- Marine CHAGNON, mezzo soprano

- Charles COHEN, médecin

- Fabienne CONRAD, soprano 

- Veronique COQUET , productrice 

- Victor DARNOVSKI, violoniste

- Marc Antoine DEGRENIER, régisseur plateau 

- Cathelyne DOLISY, architecte 

- Sophie DUFFAUT, agent artistique 

- Alexandra DURR, professeur de médecine 

- Numa FAUBERT, Dj , producteur

- Pauline FOURNIAT, Soprano

- Jean Pierre GERAULT, maire

- Alain GRENIER , chirurgien 

- Christophe GUIOT, violoniste 

- Inna KALUGINA, soprano

- Anna KHASSENOVA, soprano 

- Michel LEEB, comédien

- Daniel LOMBARD, agent artistique

- Thomas MORRIS, tenor 

- Julie MOSSAY, soprano 

- Alexandre MYRAT, chef d'orchestre

- Martine PASCAL, comédienne 

- Tristan PETITGIRARD, metteur en scène, comédien

- Diane POLLIAT, ex directrice opéra de Vichy 

- Bruno ROBBA, ténor

- Patrick ROCCA , chanteur Comédien 

- Jacques ROEHRICH, comédien

- Mathilde ROEHRICH, comédienne

- Dominique ROUITS, chef d'orchestre

- Antoine SEBILLOTE, chef de Choeur 

- Etienne SCHRAMECK, chirurgien urologue 

- Éric VIGIER, Directeur opéra de Lausanne

- Françoise VOLFIN, avocate 

- Ariane ZANTAIN , comédienne dramaturge

- Elsa ZYLBERSTEIN, comédienne

 

0 a signé. Prochain objectif : 500 !
Quand elle atteindra 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !