Pour que le Toilettage soit reconnu comme un service essentiel, en temps de pandémie !

0 a signé. Prochain objectif : 5 000 !


Le toilettage devrait être considéré comme un service essentiel en temps de pandémie. Notre rôle est aussi de faire de la prévention du coté bien-être animal, ce n'est pas qu'une question d'esthétique! Pour certains animaux qui ne reçoivent pas les soins nécessaires, des problèmes de santé pourraient survenir. C' est un être doué de sensibilité il a des droits, nous devons le considérer pour leur bien-être. Notre travail peux se faire en respectant les normes sanitaire comme demandés afin de réduire les risque liés à la pandémie. Depuis le 12 Décembre 2015, la loi sur la santé et le bien-être animal  a été changés en voici un extrait :

Pour la référence :http://legisquebec.gouv.qc.ca/fr/showdoc/cs/b-3.1  

Att : M.François Legault Premier Ministre du Québec

Pour que le toilettage soit reconnu comme un service essentiel en temps de pandémie !

CONSIDÉRANT QUE Québec a adopté le 12 Décembre 2015 la loi B-3.1 sur le bien-être et la sécurité de l’animal.

CONSIDÉRANT QUE la condition animale est devenue une préoccupation sociétale;

CONSIDÉRANT QUE les animaux contribuent à la qualité de vie de la société québécoise;

CONSIDÉRANT QUE l’espèce humaine a une responsabilité individuelle et collective de veiller au bien-être et à la sécurité des animaux;

CONSIDÉRANT QUE l’animal est un être doué de sensibilité ayant des impératifs biologiques;

CONSIDÉRANT QUE l’État estime essentiel d’intervenir afin de mettre en place un régime juridique et administratif efficace afin de s’assurer du bien-être et de la sécurité de l’animal;

 

CONSIDÉRANT QUE dans le CHAPITRE II de cette présente loi stipule que l’ OBLIGATION DE SOINS du propriétaire ou de la personne ayant la garde d’un animal est aussi mentionné que  ceux-ci doivent s’assurer que le bien-être ou la sécurité de l’animal n’est pas compromis. Le bien-être ou la sécurité d’un animal est présumé compromis lorsqu’il ne reçoit pas les soins propres à ses impératifs biologiques.

 

CONSIDÉRANT QUE le manque de soins de base (coupe de griffes, accumulation de nœuds, traitement spécifique au bain ) pourraient entraîner chez l’ animal des problèmes cutanés, des problèmes de postures et d’ autres problèmes de santé sévères s’ ils ne sont pas fait à court terme.

 Nous, soussignés, demandons au gouvernement du Québec de reconnaître notre travail comme essentiel afin de pouvoir donner les soins de bases aux animaux de compagnie et demandons par le fait même de  modifier notre classification pour nous attribuer dans la santé et bien-être.

 

Merci de prendre en considération cette demande en espérant recevoir de votre part une réponse positive pour le bien-être animal!

 

 

Pour la référence :http://legisquebec.gouv.qc.ca/fr/showdoc/cs/b-3.1