POUR LE RETRAIT DE L'APPEL DU PARQUET DE DAKAR CONTRE LA LIBERATION DE KEMI SEBA A DAKAR

0 a signé. Allez jusqu'à 100 !


Kémi Séba, comme de nombreux autres africains ( universitaires, politiques, journalistes, citoyens engagés, etc ), ressortissants ou originaires de pays de la zone Franc, s'est engagé pour la fin du système monétaire du Franc Cfa.

Que l'on soit d'accord ou pas avec ses méthodes, que l'on ne partage pas toutes ses vues, il faut reconnaitre qu'il a pleinement contribué à mettre en lumière et à sensibiliser une large partie de la jeunesse africaine sur l'histoire et les logiques coloniales de cette monnaie, susciter le débat sur ses désavantages pour l'Afrique et ses multiples avantages pour la France et la nécessité pour les pays utilisant cette monnaie de mettre en place, à côté des réformes et de leur transformation, un système indépendant et efficace pour la maitrise de leur destin et le financement de la croissance et du développement. 

Interpellé lors d'une manifestation, organisée à Dakar, capitale du Sénégal par son ONG, Urgences Panafricanistes, où il avait symboliquement brûlé un billet de 5.000 F.CFA, afin de lancer un signal fort à l'opinion sénagalaise, africaine, française et internationale, pour la fin de cette monnaie, Kémi Séba a été relaxé par le juge. 

Le procureur de la République de Dakar, vient ce jour de faire appel de cette décision. Engagés comme lors de son interpellation, nous appelons solennellement le président de la République du Sénégal, M. Macky Sall, à l'arrêt des poursuites contre Kémi Séba et à la mise en oeuvre du projet de monnaie unique au sein de la zone Uemao tel que prévu par les différents sommets et plus largement à une intégration monétaire africaine.

A. MOUNDE NJIMBAM. Citoyen Africain   



Abdelaziz MOUNDE NJIMBAM compte sur vous aujourd'hui

Abdelaziz MOUNDE NJIMBAM a besoin de votre aide pour sa pétition “POUR LE RETRAIT DE L'APPEL DU PARQUET DE DAKAR CONTRE LA LIBERATION DE KEMI SEBA A DAKAR”. Rejoignez Abdelaziz MOUNDE NJIMBAM et 44 signataires.