Emmanuel Macron: "Pour le rétablissement des contrats aidés dans le secteur marchand"

0 a signé. Allez jusqu'à 100 !


Emmanuel Macron a décidé le 11 Août 2017 de geler la prescription des contrats aidés pour le secteur marchand (Entreprises) et le secteur non-marchand (Associations, Collectivités locales...). Il a également - à posteriori - fait annulé tous les contrats aidés  initiés avant cette date à effet du 1er Juillet 2017 sans préavis.

Contrairement au secteur non marchand, le taux de maintien dans l'emploi en CDI avec les contrats aidés est de 68% dans le secteur marchand (Source : rapport de la Dares).

C'est un faux procès qui est fait aux contrats aidés !

La réduction des contrats aidés qui s'apparentent plutôt à une suppression aura pour conséquence de laisser les publics les plus fragilisés sur le bord du chemin (notamment les jeunes et les seniors).

Un contrat aidé, c'est le plus souvent un tremplin, une chance donnée à un demandeur d'emploi, sur un marché du travail exigeant alors que la réponse du gouvernement est le 100% formation. Nicolas Sarkozy avait déjà initié une réforme similaire en 2007 en préconisant un million de demandeurs d'emploi en formation et il a vite abandonné l'idée car il n'y a pas une réponse unique à un problème protéiforme.

C'est une vue de l'esprit car pour une grande majorité de ces publics et notamment les jeunes qui ont été exclus (ou se sont exclus) du système scolaire ne veulent surtout pas y retourner (même par le biais de l'apprentissage).

Mobilisons-nous afin de permettre à ceux qui sont exclus du marché du travail d'avoir une chance d'être embauchés et d'inciter massivement les entreprises à embaucher des profils éloignés de l'emploi.



Carole compte sur vous aujourd'hui

Carole ATTAL a besoin de votre aide pour sa pétition “Pour le rétablissement des contrats aidés dans le secteur marchand”. Rejoignez Carole et 11 signataires.