Pétition contre la religion de la consommation

0 a signé. Allez jusqu'à 100 !


La surconsommation s'épanouit dans tous les domaines :

 

Alimentaires : trop de sucre, trop de sels, de gras, de conservateurs, de produits chimiques, d'aliments transformés nocifs à la santé, produisant obésités graves, diabète, maladies cardiovasculaires – le tout poussé dans la bouche des consommateurs de plus en plus avides...et gros !! Et malades !!

 

Médicaments : en France, plus de 70 000 T par an, actuellement, dont plus de 12000 T seraient rapportées en pharmacie. Les effets secondaires : accidents par perte de vigilance, hémorragies intestinales par prise d'antinflammatoires, souches bactériennes résistantes par abus d'antibiotiques, myalgies dues aux statines, altération du fonctionnement du foie...Et où s'accumulent donc les principes actifs après élimination dans l'urine !? Dispâraissent-ils de la planète par enchantement ? Ou s'accumulent-ils eux aussi dans les océans, ainsi que les plastiques !? Qui peut penser qu'une fois sorties de notre corps, ces molécules hautement actives sur les organismes vivants resteront sagement neutres !? Selon toutes probabilités, elles vont engendrer sur la faune et la flore (sans même parler de l'homme au bout de la chaîne), une action globale néfaste et mutagène, au même titre que les hormones et antibiotique dont on bourre notre bétail !

 

On en est arrivé à consommer des médicaments pour combattre les effets secondaires des médicaments.

Ceux-ci pour combattre les effets directs de la surconsommation alimentaire. Cycle vicieux qui n'en finira jamais si des mesures courageuses et énergiques ne sont pas prises...

 

Les plastiques non biodégradables ou trop lentement biodégradables :

Nos arrière-petits enfants essayeront de gérer les îles de plastique dans les océans, et la disparition de plus en plus rapide des espèces marines – et pas forcément marines, impactées par cet énorme gâchis des particules de plus en plus nombreuses et fines des matières synthétiques aggressant la matière vivante en y pénétrant. Tout cela, simplement, parce que « sur le moment, c'est pratique, le plastique » !

 

Et pour clore sur une liste « à la Prévert » :

 

Smartphones, tablettes, voitures utilitaires ou de luxe, camions, avions, bâteaux petits et grands, trottinettes, drones, papier-torchon- tee-shirts bon marché et vêtements BCBG, Centrales nucléaires, sacs-à-main, pinces à cheveux, rouge à lèvres, imprimantes hors d'usage, PC pas encore morts, batteries, piles, ampoules...bombes sous pression d'insecticide, de peinture à l'eau, poupées Barbies, lunettes de plongée, glyphosate, OGM...

immense bric-à-brac non exhaustif d'objets « utiles, inutiles, ou dangereux »

Où ranger, où détruire, où neutraliser tout ou parties de ces choses ci-dessus énumérées - pour ne parler QUE d'elles - une fois déclarées hors d'usage ?

 

Il faut arrêter la course effrenée à la croissance : notre planète se pollue irréversiblement sous les déchets accumulés et épuise des ressources qui ne sont pas illimitées !

Nous sommes 7 milliards d'humains actuellement. Ce nombre va augmenter...jusqu'à 10 milliards, est-il prédit ! Si la surconsommation augmente dans les mêmes proportions, pas besoin d'ordinateurs ou de boules de cristal pour connaître la suite !!

 

En signant cette pétition, qui sera adressée à Mr Emmanuel Macron une fois arrivée à son terme, les lecteurs de notre site contribueront à militer contre la dégradation de notre planète et pour un avenir moins sombre pour nos enfants

 

Pétition adressée à

Mr Emmanuel Macron

Président de la République

Débutée le 01 Juillet 2019

 

En signant cette pétition, je me déclare opposé(e) à la surconsommation débridée actuelle, et milite pour une volonté politique sérieuse de freinage efficace des mises en tentation et incitations à consommer, permises, voire favorisées, par nos dirigeants. Ceci dans un vif soucis de préservation de notre planète, et pour un meilleur avenir de nos enfants.

Je suis partisan d'un cours d'instruction civique à l'école primaire et plus tard au collège pour éduquer à la sobriété.
Je milite contre la religion de la croissance à tous prix : pas au prix de l'empoisonnement de notre planète !
Je milite pour une éducation du citoyen adulte à la récupération des objets plutôt qu'à leur renouvellement
Je milite pour que les pouvoirs publics aident le citoyen à placer ses priorités dans des valeurs autres que celles d'achats, fussent-ils baptisés avantageux !