Pour le maintien des urgences hospitalières cet été

0 a signé. Allez jusqu'à 7 500 !


Monsieur le Président de la République,
Monsieur le Premier Ministre,
Madame la Ministre de la Santé,

Notre pays connaît une situation sanitaire très grave qui va potentiellement mettre en danger des populations entières.
 
La situation de l’hôpital de Saint-Vallier en est l’illustration même. En effet, faute de médecins, les urgences de l’hôpital de Saint-Vallier vont fermer en juillet et en août au moins 12 h sur 24 h et peut être même totalement en août. 
 
Les habitants du territoire (près de 50 000) vont se retrouver à plus de 30 km du 1er service d’urgence. 
 
Malheureusement, force est de constater que cette situation de crise n’est pas propre à la commune de Saint-Vallier. Plus de 100 services d’urgences en France seront touchés cet été et pas seulement les petits établissements. De nombreux élus se mobilisent pour vous alerter sur les conséquences de ces fermetures pour nos concitoyens. 
 
A ce jour, vous et vos services n’apportez aucune réponse, aucune solution, pour résoudre ces situations inacceptables pour la santé et la sécurité de nos concitoyens. 
 
Monsieur le Président de la République, Monsieur le Premier Ministre, Madame la Ministre de la Santé, il est crucial que vous entendiez cet appel au secours et preniez la situation à bras le corps. La situation ne se réglera pas en refusant d’ouvrir les yeux sur ce problème qui inquiète des millions de français. 
 
Le gouvernement doit tout mettre en œuvre pour maintenir cet été les urgences hospitalières, service public vital.
 
Nous vous demandons d’agir par des mesures concrètes et de réquisitionner des médecins et urgentistes, seule réponse immédiate et à même de garantir l’ouverture des services d’urgences 24 h/24 à Saint-Vallier et partout en France.
 
La santé des français est en jeu ! 



Pierre compte sur vous aujourd'hui

Pierre JOUVET a besoin de votre aide pour sa pétition “Pour le maintien des urgences hospitalières cet été”. Rejoignez Pierre et 7 156 signataires.