Victoire

Pour le maintien de la prépa Kiné à Vichy

Cette pétition a abouti avec 1 444 signatures !


Dans le journal La Montagne du 19/12/2015, la faculté de médecine de Clermont-Ferrand confirme l’option de rapatrier la prépa kiné à Clermont-Ferrand dès la rentrée 2016.

Elle précise que la décision ferme et définitive sera prise avec le nouveau président de l’Université d’Auvergne 1, la Région et l’Agence régionale de la Santé (ARS).

Si ces responsables valident cette décision, le pôle universitaire de Vichy perdra 375 étudiants soit la moitié de ses effectifs, soit encore pour Vichy l’équivalent d’une grosse entreprise.

L’université prétend faussement que c’est une obligation faite par l’arrêté du 16 juin 2015  et l'arrêté du 4 septembre relatif à l'admission dans les instituts préparant au diplôme d'Etat de masseur-kinésithérapeute.

Or, comme le souligne la FNEK  l’harmonisation de la sélection par la voie universitaire, est « une réelle victoire et une avancée pour l’ensemble de la profession et des étudiants ». Elle précise néanmoins que « ces textes ne sont que le versant théorique de la réingénierie qui n’est donc pas terminée. De plus, ils doivent concourir à des objectifs plus ambitieux. La FNEK demande une application consciencieuse et bienveillante de cette réforme ».

Or, depuis 1989, les instituts de formation en masso-kinésithérapie de formation de Vichy et Dijon ont déjà opté pour sélectionner leurs étudiants via la PCEM1 (concours de première année de médecine). L’IFMK de Vichy a donc été pionnier et aujourd’hui les deux tiers des IFMK sélectionnent  via PACES.

Les cours sont suivis en visio conférence à Vichy depuis 2009, et dans la plupart des amphi à Clermont et cela ne pose pas de problème. Dire que les postulants kiné « suivront désormais la même formation préparatoire et passeront le même concours » et que « On se doit donc de les regrouper  dans un souci d’égalité des chances » est donc un mensonge.

La preuve : depuis plus de 15 ans les concours des écoles de commerce sont passés via une plateforme commune et où que l’on prépare le concours c’est le classement qui détermine l’école que l’on peut intégrer. L’unité de lieu de la préparation du concours n’a donc aucun sens dans le cadre fixé par la réforme.

Sur le second argument qui est celui des économies que l’université souhaite réaliser dans le cadre de la fusion des deux universités de Clermont-Ferrand, seuls certains TD obligent une dizaine de professeurs à faire 30mn de train quelques semaines par an pour venir à Vichy.

Si les décisionnaires ci-dessus validaient le départ de la prépa à Clermont,

-        ils privilégieraient très clairement des économies mineures pour la structure aux dépens des économies majeures faites par les étudiants du fait de loyers moins chers à Vichy,

-        Ils sacrifieraient aussi la qualité d’étude permise par les aménagements très modernes du Pôle Lardy, par l’environnement direct d’infrastructures sportives, et par la proximité immédiate des logements et commerce.

-        Enfin, ils discrimineraient les tuteurs étudiants à l’IFMK de Vichy qui assurent le tutorat ATPC le soir auprès des bizuts qui préparent leur concours car il serait impossible à ces étudiants d’aller à Clermont le soir pour assurer leurs corrections.

Enfin si les décisionnaires ci-dessus validaient le départ de la prépa à Clermont,

-        ils videraient Vichy d’un tiers de son potentiel économique et d’animation de la vie étudiante,

-        ils feraient courir un vrai risque de ne jamais avoir d’autres filières d’enseignement supérieur connexes à Vichy

Nous demandons donc que l'Université maintienne la prépa kiné à VIchy dans la mesure où les 90 étudiants qui auront le concours poursuivront leur quatre années d'études ensuite à l'IFMK de Vichy.

 Pour toutes  ces raisons nous invitons de manière urgente les futurs bacheliers, les étudiants, les professeurs, les responsables syndicaux, les responsables politiques, les commerçants et chaque citoyen attaché à la qualité de vie et opposé à la concentration systématique dans la sous-capitale régionale Clermont-Ferrand, à signer la présente pétition en ligne.

La pétition sera adressée au président de l’université, au médiateur de l’université, au président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, au vice-président de la communauté d’agglomération de Vichy, et au directeur de l’ARS.



Kiné compte sur vous aujourd'hui

Kiné NYMOUS a besoin de votre aide pour sa pétition “Pour le maintien de la prépa Kiné à Vichy”. Rejoignez Kiné et 1 443 signataires.