Pour la sauvegarde du jardin de l'évêché à Saint-Brieuc et son ouverture au public

0 a signé. Allez jusqu'à 2 500 !


Madame le Maire,

Le jardin de l’évêché, d’une superficie d’un hectare environ, situé en plein cœur de Saint-Brieuc, sur l’axe stratégique qui mène de la gare au centre-ville, encadré par les rues Métairie, Bel-Orient, de Quintin et de Brest, est mis en vente suite au transfert des bureaux de l’évêché vers la Maison Saint-Yves.

Il est question d’un projet de construction d’une maison de retraite en lieu et place du parc. La vente n'est pas encore faite et la mairie est donc encore à temps d'éviter cette transaction en se portant elle-même acquéreur du terrain.

Cette pétition dénonce qu’un parc remarquable puisse être sacrifié en cœur de ville : ce centre-ville, dont tout le monde déplore le manque de vitalité, dispose de peu d’espaces verts et de lieux de promenade pour ses habitants et les touristes. En revanche, nombre de logements sont vacants. A quelques mètres du jardin de l’évêché, les anciennes cliniques sont en vente et vacantes depuis plus de trois ans. Quelle absurdité d'aller construire une maison de retraite (130 logements) sur un espace vert alors qu'il conviendrait de commencer par réhabiliter les bâtis laissés à l'abandon !

Notre quartier aimerait avoir son jardin public (au même titre qu’existent dans d’autres  quartiers de Saint-Brieuc le jardin de la Villa Carmélie, le Ty Coat ou les Promenades). Ce serait un îlot de repos, un lieu de vivre-ensemble, tant pour les familles avec enfants, que pour les jeunes et les séniors.  A l’heure de la requalification du quartier de la gare, l’existence de ce magnifique parc, avec son potager, est un atout indéniable. Ne commettons pas une erreur qui serait irrémédiable en laissant disparaître ce patrimoine naturel exceptionnel au profit d’une maison de retraite ou de tout autre quelconque bâtiment. Il nous semble que les fonds débloqués pour la revitalisation du centre-ville doivent aussi servir à la préservation de la nature en ville, dont tout le monde s’accorde désormais à reconnaître l’importance, tant pour le climat que pour la qualité de vie en général.

Nous demandons donc à ce que la mairie, dans sa stratégie de requalification du quartier de la gare et du centre-ville, rachète le jardin de l’évêché afin qu’il devienne un jardin public.

Nous vous remercions, Madame le Maire, pour l’attention que vous porterez à notre demande et vous prions de recevoir nos salutations respectueuses.