Pétition fermée

Pour la sauvegarde du jardin de l'évêché à Saint-Brieuc

Cette pétition avait 1 590 signataires


Madame le Maire,

De nombreux citoyens sont inquiets de la densification qui guette le quartier Gare/Saint-Charles de Saint-Brieuc et qui prévoit de sacrifier un parc remarquable, le parc de l’évêché, au moment où ce dernier, en vente, pourrait enfin leur être ouvert. Nous vous savons sensible à la question des espaces verts et comptons sur votre écoute.

Le jardin de l’évêché, d’une superficie d’un hectare environ, situé en plein cœur de Saint-Brieuc, sur l’axe qui mène de la gare au centre-ville, encadré par les rues Métairie, Bel-Orient, de Quintin et de Brest, est mis en vente suite au transfert des bureaux de l’évêché vers la Maison Saint-Yves.

Nous demandons à ce que le parc actuel de l’évêché soit sauvegardé et devienne un jardin public.

La mairie de Saint-Brieuc a organisé une enquête publique pour la modification du PLU pour la seule parcelle de l’évêché. Lors de la réunion de présentation du projet le 29/06/2016, la mairie, l’évêché et l’architecte avaient rassuré les riverains en affirmant que ce nouveau PLU était destiné (sic) « à empêcher les promoteurs de faire n’importe quoi ». Il n’en est rien, bien au contraire : nous découvrons que ce nouveau PLU autorise des hauteurs et une densification beaucoup plus importante que le PLU actuel. C’est donc la porte ouverte à une densification à outrance et des immeubles de grandes tailles (23 mètres de hauteur). L’enquêteur public, Monsieur Dernier, fait dans ses conclusions le constat suivant : « effectivement, ce projet est disproportionné et déséquilibré par rapport à son environnement urbain actuel » (EP n°E16000235/35 modification n°3 et 4 du PLU).

Nous dénonçons qu’un parc remarquable soit sacrifié en cœur de ville : ce centre-ville, dont tout le monde déplore la lente agonie, manque en effet cruellement d’espaces verts et de lieux de promenade pour ses habitants et les touristes. En revanche, nombre de logements sont vacants. Par ailleurs, à quelques mètres du jardin de l’évêché, rue du Vieux Séminaire, vont se construire de nouveaux immeubles, à l’emplacement des anciennes cliniques. Nul besoin, donc, de bâtir encore d’autres immeubles à quelques pas, en lieu et place d’un jardin magnifique qui mériterait d’être classé.

Nous affirmons que ce n’est pas d’immeubles supplémentaires dont le centre-ville de Saint-Brieuc a besoin, mais d’espaces verts, d’îlots de repos, de vivre-ensemble, tant pour les familles avec enfants, que pour les jeunes et les séniors (une grande partie du nouveau parc immobilier, rue du Vieux Séminaire, est destinée à ces derniers).  

Nos arguments :

-          Les récents pics de chaleur ont confirmé que la « bétonisation » des villes contribuait fortement au réchauffement climatique.

-          La densification à outrance des petites rues étroites induirait un surplus de circulation automobile néfaste à la qualité de vie des habitants, alors même que ces derniers subissent déjà une hausse des taxes et ne peuvent par exemple plus stationner devant chez eux gratuitement.

-          Ce quartier, comme tous les autres, peut prétendre à avoir son parc de proximité, à l’image du parc de la villa Carmélie ou du parc Ty Coat dans d’autres quartiers de Saint-Brieuc.

-          A l’heure de la promotion du PEM et de la LGV, il ne faut pas oublier qu’un parc avec des arbres centenaires et un potager magnifique comme celui de l’évêché, fait partie du patrimoine.

-          Monsieur Desdoigts, adjoint à l’urbanisme et à l’environnement, interrogé sur le sujet, a invoqué des obstacles budgétaires. Pour comparaison, le prix de mise en vente de ce parc est quatre fois inférieur au budget prévisionnel de rénovation du parking du Gouëdic et est à peine plus élevé que le prix de rachat  par la mairie de l’ancienne CAF, contaminée par l’amiante. Il nous semble que la priorité budgétaire doit désormais aller aux espaces verts en centre-ville afin de le rendre agréable à vivre. Des aides de l’Etat et/ou un mécénat privé pourraient être envisagés.

Nous vous remercions, Madame le Maire, pour l’attention que vous porterez à notre demande et vous prions de recevoir nos salutations respectueuses.

L'association PARC (Protection et Association des Riverains du Centre de Saint-Brieuc) et les signataires suivants

Photo : https://www.beauxjardinsetpotagers.fr/galerie/981

 



PARC Protection et Association des Riverains du Centre de Saint-Brieuc compte sur vous aujourd'hui

PARC Protection et Association des Riverains du Centre de Saint-Brieuc a besoin de votre aide pour sa pétition “Pour la sauvegarde du jardin de l'évêché à Saint-Brieuc et son ouverture au public”. Rejoignez PARC Protection et Association des Riverains du Centre de Saint-Brieuc et 1 589 signataires.