Pour la Reouverture de la Station thermale d'Absalon de Martinique

0 a signé. Allez jusqu'à 2 500 !


Depuis près d'un demi-siècle, les élus de tous bords se succèdent au chevet du thermalisme local. Pourtant les sources sont là, les structures se dégradent. Mais rien n'est fait, malgré les promesses. Il est urgent de remettre en service ABSALON qui va générer des emplois en local, et du bien être pour tous par les soins.

Situation geographique

Quelques photos sur l'état du site a l'abandon

Parler de thermalisme en Martinique, c'est comme évoquer le triangle des Bermudes : on sait qu'il y a des potentialités ; d'ailleurs les anciens en ont souvenir. Mais personne ne s'aventure à faire l'état des lieux et activer cette manne unique dans la région. « Aussi bien sur le plan de la santé que du tourisme, précise Maurice Montézume, le chantre du thermalisme local. La Guadeloupe a décidé de se lancer dans le secteur et a débuté par le site de Ravine chaude. Tandis que nous, continuons à piétiner en se demandant comment laisser tomber en ruine Absalon ; tout en tournant la tête hypocritement » Thermalisme ? Les habitués des cures vous parlent de stations européennes ; tandis que les anciens précisent qu'ici aussi il y avait des sources thermales.
A Fort-de-France, il y a bien sûr, Absalon dont les bâtiments à l'abandon témoignent d'un passé « hypothétiquement » glorieux. Mais aussi Moutte, la Médaille... On croit rêver en apprenant certaines ont eu autrefois des thermes ; qu'avant la guerre 14/18 les agents de l'ex-Colonie et de l'État en service dans l'île, faisaient des cures à Moutte, Didier et Absalon.
UNE ETUDE POUR REHABILITER ABSALON
Depuis un demi-siècle, les études se sont succédé ; soit pour étudier les potentialités du thermalisme, soit pour maintenir à flots Absalon, la seule structure thermale qui reste. Il y a deux ans, le Conseil général décide d'envisager une étude de faisabilité, concernant la réhabilitation d'Absalon. La Région se déclare partie prenante pour ce projet d'importance. Qui sera financé en grande partie par l'Europe. « Un organisme a été désigné pour étudier la faisabilité, ajoute Richard Rosemain du cabinet CERTA (Conseil Etudes Réalisations Techniques Avancées) ; on lui a même versé une avance. Puis il lui a été demandé d'attendre avant de faire quoique ce soit » . Fort-de-France, mais plus largement, la Martinique, est-elle malade de son thermalisme ? ? Difficile de se faire une idée objective, quand on a en main la longue liste des études, recherches et délibérations, consacrées au sujet. Et de l'autre, le chiffre « respectable » , représenté par les Martiniquais qui, chaque année se rendent en cure... En Europe.
Source F.A martinique



gil compte sur vous aujourd'hui

gil GILGEAT a besoin de votre aide pour sa pétition “Pour la Reouverture de la Station thermale d'Absalon de Martinique”. Rejoignez gil et 1 677 signataires.