Pour la Re-Dynamisation du centre ville de Pau 64000

0 a signé. Allez jusqu'à 1 500 !


 Pour Re-Dynamiser le centre ville de Pau le Collectif des Commerçants de Pau demande :

  • 1 heure de gratuité de stationnement sur tout le centre ville
  • Place de Verdun gratuite le samedi
  • Campagne de communication régulière de la mairie (animations , stationnement...)

Les commerçants du Centre-Ville de Pau Pau le 21 juin 2017 

  • A l’attention de : Monsieur François Bayrou, Maire de Pau

    Madame Geneviève Pédeutour, élue commerce ville de Pau

     

    Madame, Monsieur le Maire,

    Nous souhaitons vous faire part de notre vive inquiétude quant à la fréquentation commerciale de notre Centre-Ville.

    Les travaux de ces dernières années, la perte de 5000 habitants entre 2010 et 2015, cible principale de nos commerces, ont eu des conséquences dramatiques sur nos chiffres d’affaires. A titre d’exemple, pour une boutique moyenne, cela représente une baisse de 30 à 50000€ de chiffre d’affaire annuel, c’est-à-dire la suppression d’un salarié, ou la fermeture d’une boutique.

    Le rapport sur la revitalisation commerciale des Centres-Villes de villes moyennes de l’Inspection Générale des Finances (IGF) et du Conseil Général de l’Environnement et du Développement Durable (CGEDD), rendu public le 20 octobre 2016, qualifie la situation de « préoccupante » : la moyenne du taux de vacance commerciale en France augmente tous les ans. Au-delà de 10%, ce taux devient inquiétant. A Pau, il est de 12% (chiffre 2015). La rue Serviez, par exemple (1ère rue commerçante de Pau), comporte des cellules vides depuis des mois ; dans la rue des Cordeliers, même si des améliorations ont été apportées, la situation est préoccupante ; autre exemple dans la rue Louis Barthou, rue très commerçante également, il y a 3 cellules vides depuis plusieurs mois, dans l’entrée de la rue Joffre, où une nouvelle cellule vient de fermer fin Mai, il y a 5 grandes cellules vides sur 11, sans compter que le 19 juin, le Quick est mis en location sur le « Bon Coin » ! La rue Carnot s’est complètement vidée …

    Nous sommes également inquiets de voir de grandes enseignes quitter le centre-ville : Go sport à Bosquet récemment (dernière enseigne de vêtements de sport en Centre-Ville), boutique Orange au Palais des Pyrénées, Eurodif( ?), H&M ( ?). Un Centre-Ville ne peut pas vivre sans ces grandes enseignes qui sont des locomotives. La fermeture des Galeries Lafayette a eu pour conséquence une chute de 30% du flux dans l’entrée de la rue Joffre. 

    La consommation stagne, mais les m2 de grandes surfaces augmentent. A Pau, les m2 de ces surfaces par habitant sont déjà importants, et nous avons du mal à comprendre pourquoi on autorise encore des extensions : Leclerc, Carrefour, puis Auchan ( ?). Ces grandes surfaces se cannibalisent entre elles, empiètent sur des terres agricoles, et enlaidissent nos entrées de ville. Sous prétexte de parking gratuit, elles prennent une partie de notre clientèle. L’extension de Carrefour a eu du mal à se vendre, à tel point qu’ils sont venus chercher H&M pour servir de locomotive à cette galerie (avec une proposition alléchante de loyers gratuits ?).

    Autre exemple dans notre région, Ametzundo (Ikea) à Bayonne ne se remplit pas ; et pourtant sous prétexte de créations d’emplois, les élus locaux ont soutenu ce projet. Et combien d’emplois vont être supprimés dans le centre-ville de Bayonne dans les 2 ans à venir ? Sans compter que ces grands centres captent aussi notre clientèle.

    Nous sommes conscients de l’effort d’investissement de la ville dans les grands projets de rénovation : la place Verdun, le Hédas, les Halles…, et des aides pour l’amélioration de l’habitat en Centre-Ville. De la même manière, un effort important a été fait sur la propreté de la ville, la sécurité… Tout ceci va dans le bon sens. Mais les perturbations liées à ces travaux vont encore avoir des conséquences nocives sur nos commerces pendant des mois, voire des années.

    Les commerçants se sont adaptés au changement d’habitudes des consommateurs : beaucoup vendent sur Internet, les market places, utilisent les réseaux sociaux, et ont modifié leur amplitude horaire…

    Tout cela reste malgré tout insuffisant et nécessite aujourd’hui une action urgente et efficace.

    Nos propositions :

    1. Une action immédiate sur le stationnement : 

    · 1 heure de gratuité de stationnement sur tout le Centre-Ville,

    · Place de Verdun gratuite le samedi,

    · Parking du funiculaire non plus dédié aux employés de la Mairie (ils peuvent aller à l’usine à tramway un peu plus loin, gratuit aussi…), mais aux clients du Centre-Ville (gratuité la première heure et le samedi). 

    2. Une taxe sur les locaux vides : 

    De trop nombreux locaux en Centre-Ville ne trouvent pas preneur : loyers sont trop élevés, trop de travaux à faire… Cette vacance pénalise les autres commerçants d’autant plus que ces locaux font l’objet d’affichages sauvages et que les façades ne sont pas entretenues.

    Les propriétaires ne voulant pas baisser le loyer et/ou le droit d’entrée, cette taxe permettrait de les y inciter. 

    3. La révision de la CFE (Contribution Foncière des Entreprises, ex taxe professionnelle) :

    Il y a eu une modification du calcul de cette taxe et, certains commerçants ont vu leur taxe augmenter de plus de 300%, sans en être informés, ni concertés…. En fin d’année, juste avant Noel et à payer dans les 15 jours….

    4. Une communication régulière et sur une longue durée, informant de la gratuité des parkings sur la ville, des animations… dans la presse, la radio, panneaux publicitaires, sur les réseaux sociaux… 

    5. Une occupation des sols devant nos commerces plus souple et moins onéreuse. 

    Nous souhaitons une rencontre avec Monsieur Le Maire afin d’engager un dialogue constructif pour que notre Centre-Ville reste un lieu convivial, de partage et d’échange, et ne devienne pas comme certains Centres-Villes …és à défendre nos commerces, et espérons vivement une réponse favorable à nos demandes, au plus tard le 30 juin 2017.

    Veuillez agréer, Madame, Monsieur le Maire, l’expression de nos sincères salutations.

  • · Rapport de l’Inspection Générale des Finances
  •  

    · « Le déclin commercial des centres-villes s’aggrave », Le Monde du 20/10/2016

  •  

    · « Comment la France a tué ses villes », Olivier Razemon

  •  

    · Association « En Toute Franchise », Martine Donnette (reportage Envoyé Spécial, mai 2017)



Collectif des Commerçants de Pau compte sur vous aujourd'hui

Collectif des Commerçants de Pau a besoin de votre aide pour sa pétition “Pour la Re-Dynamisation du centre ville de Pau 64000”. Rejoignez Collectif des Commerçants de Pau et 1 209 signataires.