Pour la réforme de la Commission électorale indépendante en Côte d’Ivoire

0 a signé. Prochain objectif : 5 000 !


Depuis plusieurs années notre pays la Côte d’Ivoire n’a jamais eu d’élection apaisée avec un résultat  sans tâche et incontesté .  La crédibilité de l’organe qui organise ces élections est mise en cause ... La Côte d’Ivoire à déplorée  des milliers de morts suite aux différentes crises posts électorales . Tous les pointeurs ont montrés du doigt cette commission électorale dite « indépendante » , très peu crédible et non consensuelle . La plus récente crise post électoral était celle des municipales en octobre 2018 avec à son compteur une dizaine de morts , plusieurs  blessés et des portés disparus . La cour Africaine des droits de l’homme et des peuples à travers son arrêt du 18 novembre 2016 a fait part à l’état de Côte d’Ivoire de l’urgence d’une réforme intégrale d’une part et consensuelle d’autre part conformément à l’article 17 de la charte Africaine sur la démocratie et l’article 3 du protocole de la CEDEAO sur la démocratie. Depuis cette injonction, contraint de « régler le problème » l’état de Côte d’Ivoire manœuvre dans le but de faire croire au monde entier que notre CEI est crédible : reformes bidons, promulgation de loi à minima et plus récemment une composition avec une CEI taillée sur mesure non consensuelle avec une opposition préfabriquée à l’intérieur de la machine infernale. Le peuple Ivoirien à beaucoup trop souffert de par la faiblesse de cette institution et son manque de crédibilité aux yeux des Citoyens électeurs! Il y a un fort sentiment de défiance au sein de la population Ivoirienne votante quant à l'impartialité des résultats des scrutins en vue de l'élection présidentielle de 2020.

Conscient de la gravité des conséquences que constituerait le fait d’aller aux élections présidentielles de 2020 avec cette CEI non consensuelle et de la crise post électoral sans précédent qu’elle risque d’accoucher , nous demandons aux dirigeants Ivoiriens de faire marche arrière concernant la dernière CEI mise en place afin d’éviter que notre pays la Côte d’Ivoire sombre dans un chaos entraînant plusieurs milliers de morts à l’image de 2010-2011 et d’appliquer les résolutions suivantes.
 1. faire en sorte d’Impliquer d’avantage le peuple pour les décisions concernant cet organe. Nous souhaitons qu’il y’est par exemple des consultations Nationales ... Que ça ne soit pas le président et son gouvernement qui passent leurs temps à faire des concessions.
2. Faire inscrire le budget de la Commission électorale dans la loi de finances de l'année au même titre que celui des autres pouvoirs publics et ne pas laisser la détermination de son montant et de son allocation au bon vouloir du pouvoir exécutif.
3. D’effectuer la nomination des membres dans un total consensus entre le parti au pouvoir l’opposition bien représentative et la société civile selon des critères intellectuels et une éthique morale.
4. Définir très clairement les prérogatives de cet organe et qu’elles s’étendent sur l’ensemble du processus électoral en ne se limitant pas à une surveillance des élections.
5. Réaliser un découpage électoral correct et sérieux.
Entre autre Faire tout cela sans assurer la Gratuité de la carte d’identité aux citoyens serait contribué à réduire le taux de participation à ces élections. C’est d’ailleurs le strict minimum à offrir pour honorer un morceau de la dette accablante de l’indifférence du gouvernement Ouattara vis à vis des Ivoiriens des classes défavorisée et ouvrière. A l’opposition Ivoirienne nous demandons une plus grande pression sur le pouvoir en place .

Pour l’amour que j’ai pour ma patrie la Côte d’Ivoire je réalise cette Pétition avec la ferme conviction qu’elle arrivera aux yeux ainsi qu’aux oreilles de ceux qui peuvent faire bouger les lignes afin de sauvegarder cette paix si fragile que nous avons . 
Merci