Adressée à ambassadeur de France en Tunisie Olivier Poivre d'Arvor et 1 autre

Pour la libération du français Nessim Ouadi, détenu en Tunisie pour un baiser

0

0 a signé. Allez jusqu'à 50 000.

Dans la nuit du vendredi 29 septembre au samedi 30 septembre 2017, mon frère, Nessim Ouadi, jeune français de 33 ans, résidant à Marseille, s’est fait arrêté par la police Tunisienne, alors qu’il était en compagnie de sa copine tunisienne.

Motif : le baiser qu’ils se sont échangés dans la voiture est considéré comme une atteinte à la pudeur. Ils furent immédiatement incarcérés à Bouchoucha, à Tunis.

Après 2 nuits à Bouchoucha, le dimanche 1 er octobre, Nessim a été transféré à la prison de Mornaguia en attendant son jugement. Durant tout ce temps, à aucun moment il ne lui a été permis de contacter un proche ou un avocat pour l’informer de sa situation, laissant ainsi les doutes et les inquiétudes ronger son entourage.

Il en a été de même avec l’ambassade française et algérienne, complètement tenues à l’écart de cette affaire (il est titulaire de la double nationalité et est rentré sur le sol tunisien avec son passeport français).

Peut-on imaginer cette situation où on se retrouve d’une minute à l’autre incarcéré dans un pays étranger, sans avoir ni le droit de prévenir qui que ce soit, ni de savoir combien de temps cela va durer ?

Ce n'est que mardi que son avocat a enfin pu le rencontrer et dès le lendemain, son jugement a eu lieu. Les chefs d’accusation retenus sont :

- Atteinte à la pudeur

- Refus d’obtempérer à un ordre de la police

- Outrage à un fonctionnaire public pendant l’exercice de ses fonctions

Le verdict a été prononcé : 4 mois et demi de prison ferme pour Nessim et 3 mois pour son amie. Une peine beaucoup trop lourde pour deux individus n’ayant aucun antécédent judiciaire. En effet, absolument rien dans le PV établi n’est vrai.

La seule et unique raison de la situation catastrophique dans laquelle tous les deux se trouvent vient du fait que Nessim ait demandé l’immatriculation des policiers l’ayant arrêté afin de pouvoir en référer à son ambassade. C’est cette demande qui a provoqué l’ire des forces de l’ordre qui les ont immédiatement mis aux arrêts alors qu’ils allaient être relâchés.

Nessim a découvert la Tunisie pour la 1 ère fois en 2015 à l’occasion du mariage de ses amis. Le charme a opéré et ce n’est pas un hasard si Nessim a choisi la Tunisie comme terre d’accueil pour y lancer un projet. Son ouverture d’esprit, son gout pour le voyage, sa sociabilité et sa générosité lui ont permis de se créer une vraie famille en Tunisie, le conduisant à parler de ce pays comme un « paradis sur terre ». De retour à Marseille pour un poste de commercial dans l’agroalimentaire, ce passionné de guitare continuait à jouer sans cesse des classiques de la culture tunisienne tel que Hedi Donia.

Le manque de la Tunisie et de ses amis se faisant ressentir, il décide alors de leur faire la surprise en achetant un billet weekend. Le week-end s’est transformé en 5 mois et la surprise, c’est lui qui l’a subie.

Alertée par ses amis, la mère de Nessim se rendra en Tunisie dimanche 8 octobre pour lui apporter tout son soutien.

Les avocats mandatés ont un délai de 10 jours pour faire appel de cette décision. Pour l’heure, l’ambassade de France en Tunisie, qui nous le rappelons n’avait pas été informée par les forces de l’ordre de l’incarcération de Nessim, a finalement été mise en relation avec l’avocat par le biais des ses amis et assure ne rien pouvoir faire pour ce dossier.

Le consulat algérien nous a renvoyé vers l’ambassade algérienne en Tunisie qui dit ne pouvoir rien faire non plus étant donné qu’il est rentré sur le territoire tunisien avec son passeport français.

Et vous ? Pouvez-vous les aider en signant cette pétition pour condamner ce verdict lourd de conséquence ? Il est absolument injuste de ne pas redonner à ses deux jeunes gens leur liberté injustement volée.

Avec cette pétition, nous demandons en cas de verdict négatif en appel au gouvernement français d'intervenir et souhaitons que le ministère des affaires étrangères agisse pour que Nessim et sa campagne soient relaxés et que mon frère puisse rentrer en France reprendre son travail qu’il vient de commencer il y à peine 2 mois.

En signant cette pétition, vous soutenez aussi le combat actuel de plusieurs militants fatigués de voir les prisons tunisiennes surpeuplées de gens comme nous, comme vous, comme son amie, qui n’avons rien a voir avec le grand banditisme, le terrorisme, le crime ou tout autre horreur méritant de telles sanctions.

Cette pétition sera remise à:
  • ambassadeur de France en Tunisie
    Olivier Poivre d'Arvor
  • Ministre des affaires étrangères
    Jean-Yves le Drian


    Ouassila OUADI a lancé cette pétition avec seulement une signature au départ et il y a maintenant 49 328 signataires. Lancez votre pétition pour créer le changement que vous souhaitez voir.




    Cédric compte sur vous aujourd'hui

    Cédric MACARIO a besoin de votre aide pour sa pétition “Pour la libération du français Nessim Ouadi, détenu en Tunisie pour un baiser #FreeNessim”. Rejoignez Cédric et 49 327 signataires.