POUR LA FIN DES LYCEES DE NIVEAU A PARIS

0 a signé. Allez jusqu'à 200 !


Pour la fin des lycées de niveau à Paris,  

Nous parents parisiens dénonçons la ségrégation scolaire pour nos enfants entrant au lycée (général et technologique).
En Troisième, la pression pour intégrer le « bon lycée » devient insupportable. Elle perdure en Seconde pour les élèves des lycées sélectifs, afin de rester dans leur établissement.
Le service de l’éducation a pour mission de contribuer à l’égalité des chances, de favoriser la coopération entre les élèves de par son organisation et ses méthodes, ainsi que la mixité sociale et scolaire, enfin de proposer une égalité devant le service public. Ce sont des principes inscrits dans la loi et pour certain à valeur constitutionnelle. Or l’Etat manque à son devoir dans le cas des lycéens parisiens.
L’algorithme Affelnet se base sur les notes des élèves. Sont adjoints des critères de mixité sociale (bonification pour les boursiers) et une proximité géographique (sectorisation par district) mais ces deux éléments ne suffisent pas à créer un système égalitaire.
Pire il entrave les objectifs de mixité scolaire qui sont pourtant ses principes directeurs.
En effet, l’affectation des lycées en se basant sur les notes crée un système  inique et renforce un choix qui semble binaire aux yeux des parents : le lycée d’élite ou le lycée dit de « seconde zone ». Pourtant, les enseignants, affectés en fonction de leur ancienneté, ne sont pas meilleurs dans un lycée que dans un autre. C’est la sélection des élèves en classe de Seconde, puis la possibilité que s’octroient certains lycées de ne garder que les meilleurs d’entre eux, qui crée cette inégalité entre les établissements. Nos regards de parents ne sont plus alors que rivés sur des classements aux critères biaisés par le système d’affectation pour faire le meilleur choix pour nos enfants.
Alors même que l’Education nationale nous assure vouloir un cercle vertueux pour les écoles/collèges cherchant à préserver une mixité sociale, scolaire et une proximité géographique, le système actuel pour l’entrée au lycée crée au contraire une iniquité inacceptable et des établissements ghetto en particulier dans le district Est parisien.
Nous demandons à Monsieur Le Ministre d’intervenir pour faire cesser dès à présent cette particularité parisienne. Nous souhaitons que nos enfants poursuivent leur scolarité sereinement, et non pas dans l’état d’anxiété généré par le système adopté par le rectorat. Nous voulons une école démocratique qui donne ses chances à tous.
Pour cela, nous demandons la fin des lycées de niveau. Nous proposons que chaque lycée parisien soit obligé d’accepter la même proportion de très bons élèves, de bons élèves et d’élèves à soutenir.


Chers parents, L’Académie de Paris a déclaré récemment que les parents parisiens n’étaient pas prêt à accepter la fin des lycées de niveau, montrons-leur en signant cette pétition qu’ils se trompent et comme nous sommes nombreux!


Pétition rédigée par des parents FCPE des collèges et lycées du 11ème arrondissement / Paris



Cecile compte sur vous aujourd'hui

Cecile REMY BOUTANG a besoin de votre aide pour sa pétition “POUR LA FIN DES LYCEES DE NIVEAU A PARIS”. Rejoignez Cecile et 116 signataires.