Pour la diffusion du téléfilm "Le jour où j'ai brulé mon coeur" dans les collèges en 6è

Pour la diffusion du téléfilm "Le jour où j'ai brulé mon coeur" dans les collèges en 6è

0 a signé. Prochain objectif : 100 !
Quand elle atteindra 100 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
Benoit BEAUDET a lancé cette pétition adressée à Emmanuel Macron (Président de la République française.) et à

Lundi 5 Novembre 2018 à 21H, TF1 a diffusé le téléfilm "Le jour où j'ai brulé mon cœur", la fiction inspirée de l'histoire de Jonathan Destin, un jeune homme harcelé par ses "camarades" de classe.

Ce harcèlement aura duré pendant six ans. Six ans de douleur qu'il a gardé pour lui. Le 8 février 2011, il a décidé d'en finir avec la vie, achète 1 Litre d'alcool à bruler, se le repends sur le corps & s'immole. Par chance il s'en sortira après trois mois dans un coma artificiel, et dix-sept opérations.

Ce téléfilm émouvant a réuni près de 7 millions de téléspectateurs. Et pour beaucoup d'entre eux, ce film devrait être diffusé dans les collèges.

Cette pétition est adressée à J.M.Blanquer, Ministre de l'Education Nationale pour que lui et son ministère rendent obligatoire la diffusion de ce film dans les collèges pour monter aux élèves les conséquences dramatiques que peut avoir le harcèlement.

@@@@@ QUELQUES CHIFFRES @@@@@

En France 1 élève sur 10 est victime de harcèlement, si vous avez besoin d'en parler vous pouvez contacter le 3020 (service & appel gratuit).

@@@@@ AUX YEUX DE LA LOI @@@@@

D'après le site www.service-public.fr : "Le harcèlement scolaire est le fait pour un élève ou un groupe d'élèves de faire subir de manière répétée à un camarade des propos ou des comportements agressifs.

Les actes constitutifs de harcèlement scolaire sont par exemple les moqueries, les brimades, les humiliations, les insultes etc....

Ils entraînent une dégradation des conditions de vie de la victime, et cela se manifeste notamment par l'anxiété, la chute des résultats scolaires, et la dépression.

Les faits de harcèlement scolaire sont sanctionnés, qu'ils aient été commis au sein ou en dehors des bâtiments de l'établissement scolaire.

Le faible âge de la victime constitue une circonstance aggravante pour l'auteur du harcèlement, de même que l'utilisation d'internet dans la réalisation des faits."

0 a signé. Prochain objectif : 100 !
Quand elle atteindra 100 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !