Adressée à Comité Directeur de l'ASIJ (Association scolaire intercommunale du Jorat)

Pour des transports scolaires et une sécurité scolaires efficaces dans le Jorat

0

0 a signé. Allons jusqu'à 500.

Délai de signature : 22 octobre 2017

Nous, parents d'élèves de l’établissement scolaire du Jorat et/ou habitants des dix communes de l’ASIJ (Association scolaire intercommunale du Jorat)[1] désirant défendre les intérêts des élèves, sommes extrêmement inquiets et insatisfaits par les transports scolaires de notre région ainsi que par la sécurité des élèves sur le chemin de l’école et aux abords de celle-ci.

Nous demandons à l’ASIJ de rompre au plus vite le contrat qui la lie au transporteur Taxi Romontois SA et de prendre toutes les mesures qui s’imposent pour mettre en place rapidement et garantir durablement des transports scolaires efficaces et satisfaisants. Nous lui demandons également d’améliorer la sécurité des élèves aux abords des écoles et sur leurs itinéraires piétonniers.

Pour des transports scolaires efficaces :

Nous exprimons notre inquiétude et notre grand mécontentement face aux problèmes que connaissent nos transports scolaires depuis l’année scolaire 2016-2017 déjà et surtout face à la gabegie qui règne dans ce domaine dans les dix communes de l’ASIJ depuis la rentrée du 21 août 2017. Depuis plus de 5 semaines, élèves et parents, mais aussi enseignants, direction scolaire, unités d’accueil parascolaire et chauffeurs, subissent les horaires farfelus et irréalistes établis par le transporteur Taxi Romontois SA. Les résultats de cette mauvaise planification sont multiples :

  • Retards importants réguliers à l’arrivée à l’école et à la maison, engendrant une perte quotidienne de précieuses minutes de cours et une diminution du temps libre avant et après l’école
  • Durée des déplacements dans les transports scolaires totalement inacceptable, se montant jusqu’à 2h30 par jour alors que la distance entre le domicile et l’école n’est que de quelques kilomètres
  • Temps d’attente avant et après l’école, qui plus est sans surveillance, beaucoup trop importants par endroits, mettant en danger la sécurité des enfants dès 4 ans
  • Pauses de midi inférieures au minimum légal de 30 minutes à domicile, cumulées parfois avec des horaires de départ du domicile extrêmement matinaux pour de jeunes enfants, engendrant fatigue et stress
  • Arrêts de bus situés à des endroits dangereux, mettant en péril la sécurité des élèves
  • Bus manqués en raison de changements d’horaires qui ne sont pas toujours communiqués à temps à toutes les familles et/ou en raison d’erreurs dans les plannings publiés.

 L’ASIJ a reconnu avoir déjà été insatisfaite du service fourni par le transporteur Taxi Romontois SA durant l’année scolaire 2016-2017. Elle dit l’être encore davantage depuis la rentrée 2017 et a déjà annoncé à plusieurs reprises une résolution rapide des divers problèmes. Dans sa dernière circulaire du 22.09.2017, elle informe une nouvelle fois d’un report de la mise en application de nouveaux horaires au plus tôt pour la rentrée d’automne, sans réelle garantie que les changements qui seront apportés permettent d’aboutir à une solution adéquate.

Cette situation est aussi intolérable qu’inacceptable. Nous ne croyons plus aux promesses de l’ASIJ et du transporteur Taxi Romontois SA qui semble très clairement incapable de proposer un plan et des horaires de transport efficaces. Nous exhortons l’ASIJ à rompre au plus vite et à tout prix le contrat qui la lie à ce transporteur incompétent et à mettre en place dans les meilleurs délais une solution efficace et durable. Nous n’acceptons pas de sacrifier la qualité de service du transport scolaire de nos enfants au profit du moindre coût. Nos enfants valent beaucoup plus que cela. Nous sommes d’avis qu’une société qui n’investit pas suffisamment dans l’éducation, y compris le transport scolaire et la sécurité de ses enfants, n’a pas d’avenir.

Nous demandons également qu’une commission incluant toutes les parties concernées, dont au moins un-e représentant-e de l’Association des parents d’élèves du Jorat, soit constituée pour investiguer dans les meilleurs délais quant à ce qui a dysfonctionné et conduit à cette situation catastrophique. Après présentation des résultats de cette analyse, nous souhaitons que des mesures correctrices soient proposées afin qu’une telle situation ne puisse plus jamais se reproduire. Nous pourrons ainsi tirer le meilleur parti possible de cette crise qui nuit également à l’image et à la réputation de notre région, au-delà de ses frontières, dans tout le canton de Vaud.

Pour une meilleure sécurité aux abords des écoles et sur les itinéraires piétonniers :
Nous demandons à nos autorités de réunir les parents d’élèves, dont une représentation l’APE-Jorat notamment, la direction scolaire, le corps professoral ainsi que les autres instances concernées afin d’améliorer la sécurité aux abords des écoles et sur les itinéraires empruntés par les élèves, dans le cadre d’un Plan de mobilité scolaire régional à réaliser dans les meilleurs délais.

Cette pétition sera remise à l’ASIJ – Association scolaire intercommunale du Jorat.

Seront informés de cette pétition et de ses résultats M. Daniel Flotron, Préfet du district de Lavaux-Oron, M. Olivier Piccard, Préfet du district de Broye-Vully, Mme Cesla Amarelle, Cheffe du DFJC et M. Alain Bouquet, Directeur général de la DGEO.

[1] Communes : Corcelles-le-Jorat, Forel (Lavaux), Jorat-Mézières, Montpreveyres, Ropraz, Savigny, Servion-Les Cullayes, Syens, Vucherens, Vulliens.

Cette pétition sera remise à:
  • Comité Directeur de l'ASIJ (Association scolaire intercommunale du Jorat)

    APE-Jorat - Association des parents d'élèves du Jorat a lancé cette pétition avec seulement une signature au départ et il y a maintenant 422 signataires. Lancez votre pétition pour créer le changement que vous souhaitez voir.




    Mathieu compte sur vous aujourd'hui

    Mathieu JANIN a besoin de votre aide pour sa pétition “Pour des transports scolaires et une sécurité scolaires efficaces dans le Jorat”. Rejoignez Mathieu et 421 signataires.