Petition update

Carnet de bord : Se faire entendre des candidat-es

Gaspard FOREST
Grenoble, France

Feb 21, 2020 — 

Bonjour à tous,

Ancien bûcheron contraint d’arrêter mon activité suite à un accident du travail, j’ai décidé pendant ma convalescence d’entreprendre une activité qui me permettrait de me rendre utile à la société. Cela m’a incité à commencer à ramasser les déchets devant chez moi. Chaque jour, j’allais un peu plus loin ; et j’ai été particulièrement choqué par l’état de pollution et de saleté des rivières. Petit à petit, je me suis investi à temps plein dans cette activité. 

Cela m’a conduit à créer le Pacte Dépollution Rivière et ma pétition pour interpeller les candidat-es aux élections municipales 2020 à mettre en place une liste de mesures qui permettraient à la municipalité de diminuer drastiquement ses émissions de plastiques dans les rivières et les mers. De nombreux candidat-es se sont déjà engagé-es avec moi, et je passe aujourd’hui une grande partie de mon temps à rencontrer des décideur-ses pour les convaincre de se rallier à ce projet.

La question que l’on se pose tous au début est : comment attirer l’attention de ces représentant-es politiques, et comment préparer ces rendez-vous ?

Tout d’abord, il me paraît primordial de bien identifier quels doivent être vos interlocuteurs. Pour ma part, mon projet étant de présenter des solutions pour la dépollution des rivières et des mers, mes cibles étaient locales. J’ai identifié que les maires et les intercommunalités détiennent la majeure partie des leviers d’action sur ce thème, ces élus locaux devaient devenir mes interlocuteurs. J’ai aussi profité de l’opportunité des élections municipales 2020 pour appuyer ma demande d’une date clé. Je vous conseille, vous aussi, de consulter l’agenda politique car vous aurez plus de poids si vous choisissez le moment opportun.

Dans un second temps, ce travail d’identification étant fait, il s’agit de contacter les candidat-es. Je ne vous cache pas que cette étape semble difficile lorsque, comme moi, on n’a aucun réseau. Les décideur-ses sont des personnes qui sont très sollicitées. 

Cependant, j’ai pu constater au fur et à mesure de mon combat quelques techniques pour être entendu :

  • Tout d’abord, les moyens de communication les plus “humains” et personnalisés sont les meilleurs : préférez le téléphone au mail, et l’occasion d’une rencontre publique plutôt que le téléphone.
  • Pour réussir à rencontrer ou obtenir le numéro de téléphone des décideur-ses, vous pouvez chercher sur le site des mairies, mais également vous renseigner sur les événements auxquels les candidat-es ont prévu d’assister par exemple.
  • Enfin, ne sous-estimez pas l’importance d’avoir des allié-es. Cherchez dans votre entourage des proches qui croient en votre projet, et mettez-les à contribution pour créer ce que j’appelle “une chaîne d’affection”. Car ces proches peuvent à leur tour porter votre demande dans leur entourage et trouver un-e allié-e qui vous aidera à entrer en contact avec des décideur-ses ou des médias. Je n’avais aucun contact politique ou public, je ne suis même pas originaire de Grenoble, mais grâce à cette chaîne d’affection j’ai fini par réussir à me faire entendre. Ne perdez pas espoir et soyez persévérant !

En parallèle de cette recherche de contacts, je vous invite à solliciter des médias. Là encore, vous pouvez demander de l’aide à votre entourage, ou tout simplement trouver les numéros de téléphone des médias locaux qui sont les plus susceptibles d’être intéressés par votre projet. Pour mon Pacte Dépollution Rivière, les médias ont eu un rôle essentiel. Le Dauphiné Libéré a été le premier relai d’influence. Mais pour attirer leur attention, il vous faudra aussi faire preuve de créativité.

Je vous encourage donc, si le sujet de votre pétition s’y prête, à vous lancer dans l’organisation d’actions visuelles. J’ai constaté que les réseaux de communication sont aujourd’hui saturés.  Investir l'espace public, à travers des actions de sensibilisation et interpellantes, vous permettra de trouver l'écoute des candidat-es. Mon Pacte Dépollution Rivière n’aurait pas trouvé d’échos et de visibilité sans les tas de déchets que j’ai dragués à la force de mes bras lors d’événements “dépollution de rivière”.  Sans ces événements symboliques, je n’aurais pas pu être identifié par les politiques, et je n’aurais pas obtenu toutes les signatures de candidat-es - qui ont commencé dans ma ville, dans ma région, et qui continuent même aujourd’hui au-delà !

Mais je vous conseille de bien choisir la tonalité de vos événements visuels. Choisissez si possible de vous positionner “pour” et non “contre” quelque chose. Dans mon cas, l’emballement médiatique repose en partie sur le fait que je réalise une action pour la société en sortant les encombrants des rivières : tout le monde encourage ce type d’initiatives positives. Cela diminue le nombre de détracteurs et augmente les chances de relais.

Lorsque vous aurez suivi ces étapes d’identification de cibles, de création d’une chaîne de contacts, de sollicitation des médias, et de mise en place d’actions visuelles… Vous devriez obtenir alors vos rendez-vous avec vos cibles ! 

Pour cette dernière partie, je vous recommande de préparer un support visuel que vous pourrez montrer à la personne que vous rencontrerez afin d’illustrer votre combat et de l’aider à comprendre vite de quoi il s’agit. Vous pouvez aussi vous documenter sur cette personne, chercher ses intérêts, un point d’accroche avec votre mobilisation… Mais pour ma part, je privilégie aussi et avant tout la simplicité et la sincérité. Je ne passe pas trop de temps à préparer une rencontre : restez vous-même ! La sur-préparation peut aussi créer de la pression, et vous empêcher d’être naturel-le.

Mon dernier conseil ? Si vous êtes mal reçu-e quelque part, ou si vous êtes éconduit-e par des candidat-es… Passez votre chemin. L’absence de réponse ou le manque d’intérêt des décideur-ses est inévitable, cela ne veut pas dire que vous ne trouverez pas de soutien par une autre personne ou que vous n’êtes pas légitime. Les décideur-ses sont peu disponibles et certains passent à côté de votre cause, et d’une opportunité de s’engager. Tant pis pour eux ! Cela fait partie du jeu.

Restez motivé-es !

Gaspard


Keep fighting for people power!

Politicians and rich CEOs shouldn't make all the decisions. Today we ask you to help keep Change.org free and independent. Our job as a public benefit company is to help petitions like this one fight back and get heard. If everyone who saw this chipped in monthly we'd secure Change.org's future today. Help us hold the powerful to account. Can you spare a minute to become a member today?

I'll power Change with $5 monthlyPayment method

Discussion

Please enter a comment.

We were unable to post your comment. Please try again.