Par delà le Printemps audonien : plaidoyer pour une unité indispensable

Par delà le Printemps audonien : plaidoyer pour une unité indispensable

0 a signé. Prochain objectif : 100 !
Quand elle atteindra 100 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
Antoine DANIS a lancé cette pétition adressée à Citoyens et partis de gauche (Citoyens et partis de gauche)

CONTEXTE : Le 12 novembre dernier est né le Printemps audonien, fruit du rassemblement de plusieurs démarches et collectifs et citoyens de gauche (Alternative 2020, Citoyens solidaires, Soigne ta gauche, Zone d’écologie prioritaire, Saint-Ouen se rebiffe, Saint-Ouen en Orbite, Appel du 30) ayant durant l’année 2019 engagé une réflexion et travaillé à des propositions en vue des prochaines municipales. Malgré un travail constructif sur le programme, l’expérimentation de dispositifs innovants pour la création d’une liste commune, ce rassemblement a finalement échoué sur le choix de la tête de liste, et Le Printemps audonien s’est dispersé fin décembre.

 

Par delà le Printemps audonien : plaidoyer pour une unité indispensable

Habitant-e-s de cette ville depuis des décennies ou quelques années, nous attendions avec impatience cette élection municipale qui mettra fin à un mandat marqué par l'autoritarisme, le mépris social et la spéculation. Nous nous sommes investi-e-s dans une démarche de rassemblement pour que Saint-Ouen redevienne une ville solidaire, accessible à tous et à toutes, une cité du 21e siècle à la hauteur des urgences climatiques et sociales auxquelles nous ont conduits des années de productivisme et de politique néo-libérale.

Nous regrettons amèrement la division du Printemps audonien qui conduit aujourd’hui à la création de trois listes aux programmes quasi identiques. Nul besoin d’être spécialiste de l’arithmétique électorale : chacun sait très bien que cette dynamique ne peut conduire qu'à l'échec tout en profitant amplement à nos adversaires. Et au final, ce sont les Audoniens qui paieront le prix de nos divisions.

Aujourd’hui, alors que notre détermination à battre Delannoy et consorts reste entière, c’est un sentiment de tristesse et de colère qui domine. Certain-es ont choisi l'une ou l'autre de ces listes quand d'autres ont jeté l'éponge, écœurés que les querelles de chapelles, les stratégies locales et nationales, aient pris le pas sur l'intérêt de la population. Pas question de distribuer des bons et mauvais points, d'attribuer la responsabilité politique de l'éclatement à telle ou telle force, nous souhaitons réaffirmer l'impérieuse nécessité de travailler ensemble pour que Saint Ouen repasse à gauche !

Nous ne pouvons accepter que le travail mené au cours des derniers mois dans les différents cadres associatifs, unitaires (Printemps audonien, Appel du 30, Alternatives 2020) ne conduise à cette impasse. S’il y a bien eu écueil sur la désignation de la tête de liste, les travaux menés tant sur le programme que sur l’élaboration de la liste ont largement démontré qu'une convergence était possible et que nous parvenions à travailler ensemble. 

Nos engagements sont variés. Certain-es militent dans des mouvements politiques, d'autres associatifs, syndicaux, ou dans des collectifs - certain-es cochent même toutes les cases - pour d'autres enfin c'est leur premier engagement. Nos parcours diffèrent mais nous avons la volonté d'agir pour redonner à notre ville ses couleurs solidaires (féministe, écologique, accueillante  …) et en faire le lieu où les habitant-es seront réellement associés à la prise des décisions municipales. Que chacun-e commence à porter ces idées de progrès social et de démocratie active de son côté, mais qu'à la fin on se mette ensemble pour gagner !

Nous avons jusqu'au 27 février pour dépasser la division, même si le plus tôt serait le mieux. C’est dans ce sens que nous vous interpelons toutes et tous.

Signataires : Léna ROUXEL, Antoine DANIS, Mélanie MERMOZ, Aliénor MARTAUD, Cyrille GARIT, David DINGWALL, Laurent DLUS, Ketty GALLY, Marion ARFOSEA, Franck BORDE, Benoît BELLONI, Joëlle LOBUT, Séverine ALBE-TERSIGUEL, Isabel DUARTE-LOPATO, Aurélie BUVAL, Astrid FRANCOIS, Shahin VALLEE, Latifa MADANI, Cécile ROUSSEAU, Céline CRETE, Carole LEIBEL, Edouard CARREAU, Xavier BRIAND, Elia BALOSSINI, Matthieu KRUGER, Eric MEARY, Emilie LECROQ, Maël GENDRON, Syliane TANGUY, Emilie ESCURIOL, Olivier LINGLET, Elsa IGUEDJTAL, Mathieu GLAYMANN, Faroukk SAI, Chehrazad SOUANI, Aimee CARRUELLE, Audrey QUINTIN, Marie-Noëlle VAUCELLE, Paule PESCHE.

0 a signé. Prochain objectif : 100 !
Quand elle atteindra 100 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !