réparation financière

0 a signé. Allez jusqu'à 100 !


Il y a bientôt un an j'ai envoyé un objet par lettre recommandée avec niveau d'assurance R2 à une adresse à l'autre bout de la France. Il s'agissait d'une montre mécanique à remontage automatique de marque TIMEX dont le cadran était cassé, le destinataire était le SAV de la célèbre firme de montres. Je connaissais ce destinataire car il avait auparavant déjà réparé ma montre, par correspondance. Une semaine plus tard la lettre recommandée me revient avec la languette déchirée, sans l'objet et avec pour seul contenu la lettre d'accompagnement, quel ne fut pas ma surprise de constater ce retour ! Je décidais au plus tôt de m'enquérir à la poste. Au guichet, il me fut répondu de procéder à une réclamation par internet. Ce que je fis aussitôt. La réclamation déclencha une enquête interne à la poste, procédure semble-t-il bien rodée, qui n'aboutit à rien. Je fus étonné que l'assurance ne soit pas activée automatiquement, aussi j'appelais le service clients de laposte. Une préposée téléphonique me répondit aimablement que c'était anormal et activa la demande de recours. Je reçus par courier réponse à cette demande: le service clients ne pouvait rien pour moi, prétextant qu'aucun constat d'anomalie n'avait été fait, et que je n'avais pas à mettre de marchandise dans une lettre recommandée car laposte propose l'offre colissimo en ce sens...

Mon désappointement fut d'autant plus grand que c'est justement au guichet de la poste que je demandais renseignement sur la protection de mon envoi, et il me fut répondu que le recommandé avec niveau d'assurance R2 suffisait pour un objet d'une valeur inférieure à 200€. Ma montre valait 150€ neuve mais avait gagné par la suite une valeur sentimentale inestimable car c'était un patrimoine familial, et mon frère avait la même.

Sur le conseil de mon frère, je décidais de consulter le médiateur du groupe laposte, M. Pierre Segura. Celui-ci poussa l'enquête un peu plus loin, il découvrit que le destinataire avait changé de nom, ce pourquoi l'envoi fut revenu. Il émailla également sa réponse d'extraits du code civil, du code de procédure civile, et des conditions spécifiques de vente de la lettre recommandée. En particulier l'article 4 de ces conditions dit :"L'expéditeur s'engage à ne pas envoyer de marchandise dans la lettre recommandée nationale". Le médiateur conclut son enquête par ces mots ; "il n'est pas démontré que ce soit au terme d'un conseil ou d'une préconisation inappropriés de la part du bureau expéditeur... que le contenu interdit ait été inséré dans la lettre recommandée".

Cette lettre ne put qu'augmenter mon désarroi, je répondis aussi aimablement que possible à M. Segura qu'un objet cassé ne constituait pas une marchandise, que tout ce qui n'est pas défendu par la loi ne peut être empêché et j'enjouais expressément ce Monsieur à solliciter laposte pour le niveau R2 de remboursement soit 153€ ou à m'indiquer toute autorité compétente pour résoudre ce litige correctement.et faire valoir mes droits.

A cette demande je laissais suffisamment de temps pour obtenir une réponse mais je n'eus aucune réponse, et M. Segura n'est pas joignable par téléphone Suite à cela je portais plainte contre X, l'officier qui pris note de ma plainte me notifia aussi qu'il ne fallait pas attendre grand chose de cette plainte et qu'après passage dans diverses instances administratives elle serait classée "sans suite". Je m'adressais alors à deux journaux bien connus de consommateurs par l'intermédiaire de leur service litige. On me conseilla de présenter la facture de ma montre à la poste mais évidemment je ne l'ai pas, malgré tout j'ai encore le boitier avec la référence d'origine.

Aujourd'hui je m'adresse à tous ceux à qui il est arrivé le même genre de mésaventure avec un service public, auquel on est en droit d'attendre le plus strict respect de ses devoirs envers nos concitoyens, afin de faire pression sur laposte, par l'intermédaire de son service client et de son médiateur, pour que justice me soit rendue et obtenir réparation financière, et que jamais plus ne soit mélangé service public et abus publicitaire.



Sébastien compte sur vous aujourd'hui

Sébastien GRAS a besoin de votre aide pour sa pétition “Pierre Segura : réparation financière”. Rejoignez Sébastien et 35 signataires.