Mme Le Callennec, redonnons de la vie à nos villes, à Vitré, par le vélo et la marche !

0 a signé. Prochain objectif : 500 !

Collectif VITRÉPASSANSNOUS
Collectif VITRÉPASSANSNOUS a signé la pétition

[!] Afin que votre signature soit prise en compte, pensez à valider celle-ci en cliquant sur le lien envoyé dans votre boite mail [!]

Nous, habitant.e.s de vitré communauté, élus, responsables associatifs, commercants, parents d’élèves, ouvriers, retraités, responsables d’entreprises ... appelons les élus de Vitré et de Vitré communauté de saisir l’opportunité de ce déconfinement pour repenser l’espace public urbain et favoriser les mobilités
douces à Vitré et Vitré communauté.


Parce que nous devons associer la reprise économique au respect des préconisations sanitaires, il est indispensable et urgent que notre collectivité adapte l’accès aux commerces mais également aux entreprises, aux associations et aux différents services de la collectivité, en élargissant les voies pour les piétons, en permettant aussi par exemple aux commerçants d’élargir leurs terrasses afin de conserver le même nombre de clients malgré la distanciation physique. Agrandissons les terrasses de nos bars et restaurants, élargissons les trottoirs, sécurisons les piétons : bref, préparons-nous à redonner de la vie et de la convivialité à nos centres-villes tout en respectant les mesures sanitaires !


Parce que les mobilités douces/actives peuvent jouer un rôle important à l’occasion de ce déconfinement pour garantir la sécurité et la bonne santé de tous à Vitré et son agglomération,


Parce que ces mobilités douces contribuent à apaiser notre cadre de vie et à faciliter l’accès aux services publics, aux entreprises et aux commerçants,


Parce que nous considérons que les mobilités douces forment un levier indispensable pour une relance durable de leur activité,


Nous demandons des aménagements piétonniers et cyclables temporaires permettant d’assurer la distanciation physique entre personnes et avec les véhicules motorisés, et encourageant une activité physique modérée au quotidien.


Paradoxalement, le confinement que nous avons subi nous a rapproché à certains égards de la ville dite « apaisée » : moins de trafic motorisé, moins de bruit, des trajets plus courts vers le magasin du coin ou le supermarché d’à côté. Ce modèle de ville « des courtes distances », plus soucieux d’accessibilité que de mobilité automobile, désireux  de rapprocher le logement des services et de l’emploi, est celui de la ville désirable de demain que nous proposons.


Agissons. Maintenant.

[!] PENSEZ A VALIDER LA SIGNATURE DE LA PETITION EN CLIQUANT SUR LE LIEN ENVOYE SUR VOTRE BOITE MAIL [!]