Exemption des frais d'inscription à Avignon Université pour les étudiant.e.s hors CEE

0 a signé. Allez jusqu'à 1 000 !


Monsieur Philippe Ellerkamp,


Pour l’enseignement universitaire en langue française en France : déclarez publiquement votre opposition au plan cyniquement nommé « Bienvenue en France » et engagez-vous à exempter de droits d’inscription les étudiant.e.s étranger.e.s admi.se.s dans notre université.

La décision brutale et sans concertation du gouvernement de mettre en place des droits d’inscription prohibitifs pour la grande majorité des étudiants francophones actuellement accueillis dans les universités françaises va porter un coup fatal à l’enseignement universitaire de langue française. Il faut, par tous les moyens, empêcher ce projet du gouvernement.


L’université ne peut exister sans rayonnement hors des frontières. Parmi les enseignants-chercheurs les plus actifs dans les universités françaises, beaucoup n’auraient pas pu finaliser leurs études en France si on les avait ainsi méprisés. Choisir de poursuivre ses études en français représente aujourd’hui un risque de marginalisation. La facilité est de poursuivre en anglais dans des établissements privés si on peut payer les frais. Les universités publiques francophones offrent une alternative avec un accès sans frais et une immersion locale en français.


En alignant le coût des études dans les universités françaises sur celui des universités de langue anglaise au Royaume-Uni, aux Pays-Bas, en Finlande, Estonie et maintenant Espagne, pays qui de plus autorisent les étudiants à travailler, les universités françaises devront faire de même et basculer sur la principale langue scientifique. Déjà, l’Agence Nationale de la Recherche française demande aux universitaires français de rédiger leurs projets de recherche en anglais. Mais quel intérêt de faire des études en anglais en France ? Étudier à l’étranger demande beaucoup de motivation, et la principale motivation est d’abord culturelle, comme l’observent les enquêtes de Campus France.


Les élites sociales pouvant payer des frais d’inscriptions élevées, y compris françaises, partent étudier dans les universités du Royaume-Uni et des États-Unis.


Les universités publiques francophones se distinguent par la diversité des origines de leurs étudiants et leur intégration locale.

Ceci répond à la question du Premier ministre « pourquoi des étudiants dont les parents ne paient pas d’impôts en France bénéficient-ils des mêmes tarifs d’inscription que les nationaux ? ». Parce que sans ces étudiants étrangers qui choisissent le français comme langue pour leurs études, les nationaux n’auraient plus accès à des universités locales en français. La vraie question est pourquoi devons-nous participer au financement de grandes écoles qui concernent aussi peu de citoyens ?


Les élites françaises ne sont pas concernées par les universités locales, les grandes écoles et les universités à l’étranger leur suffisent. Tout est bon pour réduire les investissements dans les universités ouvertes à tou.te.s pour les reporter sur les institutions restreintes à quelques un.e.s. Quand les élites ne parlent plus la langue du pays, il est naturel de les renouveler par de nouveaux citoyens plus adeptes à adhérer aux valeurs universelles de l’université.

Défendons nos universités avec l’exemption de frais d’inscriptions pour les étudiant.e.s étranger.e.s non communautaires ayant candidaté et été admis à les rejoindre. Priorité à l’enseignement universitaire public pour toutes et tous.

Monsieur Philippe Ellerkamp, en tant que président d’Avignon Université, vous devez vous engager officiellement et personnellement à ce que notre établissement exempte de droits d’inscription les étudiant.e.s étranger.e.s qu’elle a admis et qu’elle va continuer à admettre. Nous vous demandons de faire dans les meilleurs délais une déclaration publique claire et ferme à ce sujet.



Collectif Avignon Université Ouverte aux Etrangers compte sur vous aujourd'hui

Collectif Avignon Université Ouverte aux Etrangers a besoin de votre aide pour sa pétition “Philippe ELLERKAMP: Exemption des frais d'inscription à Avignon Université”. Rejoignez Collectif Avignon Université Ouverte aux Etrangers et 654 signataires.