Pour une victoire de la gauche et des insoumis aux législatives, l'union est nécessaire

0 a signé. Allez jusqu'à 100 !


 

Après des présidentielles encourageantes, il faut faire gagner l’Avenir en Commun et la VIe République aux élections législatives de juin 2017. Nous proposons donc d’unir toutes les forces qui ont soutenu Mélenchon, de cette manière :

1)      Quelques candidatures citoyennes et/ou d’union de la gauche (dans ces circonscriptions, les candidats du PCF et de la France Insoumise doivent se désister)

2)      Des candidats du PCF dans 15 circonscriptions, qui sont toutes gagnables (où les candidats FI doivent se désister)

3)      Dans toutes les autres circonscriptions, une union de toutes les forces de gauche derrière les candidats de la France Insoumise

 

Plus de détails :

Le 23 avril, la candidature de Jean-Luc Mélenchon à l’élection présidentielle a recueilli plus de 7 millions de voix, soit près de 20% des suffrages exprimés, et a suscité un immense espoir de changement pour notre pays, face aux politiques néo-libérales qui entrainent une crise sociale écologique et une montée du nationalisme. Cette candidature a été portés par de nombreux français, des citoyens engagés, des militants, encartés ou non, qui se sont engagés dans la campagne par le biais de la France Insoumise. Cette force nouvelle a permis de dépasser l’électorat traditionnel de la gauche antilibérale, et d’attirer de nombreux nouveaux électeurs, de différents horizons (des déçus d’EELV, du PS ou de la droite, des abstentionnistes, des personnes tentées par le vote FN…). Il faut donc reconnaître à sa hauteur la dynamique formidable créée par ce mouvement d’un genre nouveau (cf https://www.youtube.com/watch?v=6wgaEM_Qf1E)

Certes, des partis politiques déjà constitués, et notamment le PCF, ont participé de très belle manière à la campagne, et il faut également les remercier pour cela. Pour avoir le nombre de députés le plus important possible à l’issue des élections législatives, il est nécessaire que toutes les forces qui ont soutenus la candidature de JLM aux présidentielles s’entendent. Mais l’étiquette « France Insoumise » doit rester un repère pour les législatives, afin d’éviter un dispersement des voix et une démobilisation des électeurs de JLM, et notamment de ce nouvel électorat.

 

Voilà donc un peu plus en détail ce que nous proposons :

1)      Des candidatures citoyennes ou d’union de la gauche

Tout d’abord dans 11 circonscriptions à travers le pays où la France insoumise a d’ores et déjà investi des candidats issus du PCF ou rattachés à lui (03-02, 06-01, 06-05, 09-01, 12-02, 71-02, 78-06, 79-01, 80-01, 82-01, 87-03)

Puis soutenir des personnalités fortes de la gauche ou des candidatures citoyennes :

-          François Ruffin (80-01), déjà soutenu par la FI, le PCF, Ensemble, EELV

-          Caroline de Haas (75-18), à la pointe de la bataille contre la loi Travail et qui va affronter Myriam El Khomri aux législatives

-          Charlotte Marchandise (35-01), candidate de laprimaire.org aux présidentielles

-          Clémentine Autain (93-11), animatrice du mouvement Ensemble (composante du Front de Gauche)

-          Isabelle Attard (05-01), Nathalie Perrin-Gilbert (69-02), et Sergio Coronado (Amérique latine/Caraïbes), qui présentent eux aussi des dynamiques de "candidatures citoyennes"

La FI ou le PCF ne doivent donc pas présenter de candidats face à ceux-ci 

 

2)      Quinze circonscriptions gagnables pour des candidats du PCF

La France Insoumise a proposé de ne pas présenter de candidats FI, en faveur des candidats du PCF, dans 15 circonscriptions :

- celles des 7 députés sortants du PCF (13-13, 18-02, 59-16, 59-20, 60-06, 63-05, 93-04)

- 8 circonscriptions sur lesquelles le score de Jean-Luc Mélenchon à l’élection présidentielle a été parmi les plus hauts du pays (02-04, 69-14, 76-03, 76-06, 76-08, 92-01, 92-11, 93-02)

Il faut que la FI désiste dès maintenant ses candidats dans ces 15 circonscriptions, afin de montrer sa volonté de coopération.

 

3)      Pour les autres circonscriptions, une union derrière les candidats investis par la France Insoumise

L’étiquette « France Insoumise doit rester un repère afin d’éviter de perdre les électeurs de JLM. Il est de plus important d’avoir un grand nombre de députés insoumis pour défendre le programme l’Avenir en Commun.

L’union doit donc se faire dans toutes les circonscriptions pas encore citées derrière les candidats investis par la France Insoumise, et notamment dans les 26 circonscriptions où la FI a demandé au PCF de retirer ses candidats : 09-02, 13-03, 13-04 ou 13-07, 31-04, 31-09, 34-02, 38-03, 57-08, 59-01, 60-03, 62-03, 75-06, 75-09, 75-10, 75-15, 75-16, 75-17, 84-01, 91-01, 91-10, 93-01, 93-06, 93-07, 94-02, 94-10, 95-08.

Il parait évident que pour des candidats très symboliques dans la dynamique de la France Insoumise, comme Alexis Corbière (93-07), porte-parole de JLM, ou Leila Chaibi (75-10), très active lors de Nuit Debout, il ne faut pas que d’autres forces de gauche se présentent face à eux.

 



Gauchiste compte sur vous aujourd'hui

Gauchiste ATTERRÉ a besoin de votre aide pour sa pétition “PCF et FI: Pour une victoire de la gauche et des insoumis aux législatives, l'union est nécessaire”. Rejoignez Gauchiste et 32 signataires.